Le Mag - Jordanie


Sur les traces du passage des Romains en Jordanie


Voyage Découverte en Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©

Jerash, la Rome de la Jordanie

Lorsque l'on parle de vestiges romains en Jordanie, l'on pense tout de suite à Jerash. Elle est en effet la première ville à avoir été conquise par Pompée en 63 avant notre ère et constitua dès lors l'une des dix plus grandes cités de l'empire. C'est d'ailleurs sous l'occupation romaine que Jerash connut son âge d'or, sous le nom de Gérasa.

Dissimulée dans le sable pendant de nombreux siècles, la cité de Jerash ne fut excavée qu'au début du 19e siècle. C'est d'ailleurs ce qui vaut à ses ruines d'être si bien conservées. La visite de Jerash permet en effet de découvrir l'une des villes romaines les plus belles et les plus complètes d'Orient.

On y trouve notamment, au cœur d'un environnement naturel préservé, un vaste forum, une esplanade sacrée, des halles antiques, le cardo maximus ainsi que le temple d'Artémis et deux théâtres. Autre monument d'intérêt : un fabuleux hippodrome qui, dans l'Antiquité, devait probablement être l'un des plus grands hippodromes du monde romain. La grande scène, dont il ne reste que quelques ruines, mesurait près de 250 mètres de long et pouvait accueillir 15 000 spectateurs. C'est ici qu'étaient organisées les courses de chars et de chevaux et les compétitions d'athlétisme.

Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©
Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©

Umm Qais, cité de la Décapole

Tout comme Jerash, Umm Qais, anciennement appelée Gadara, faisait partie des cités de la Décapole. Elle accueillit de nombreux philosophes au fil de son histoire, dont Théodore, qui enseigna l'art oratoire à Rome. Sa position stratégique lui valait d'être l'une des plus puissantes forteresses du monde romain. Encore aujourd'hui on comprend pourquoi les Romains choisirent cet emplacement et pas un autre. Perchée sur un haut promontoire, Umm Qais dispose d'une vue panoramique sur le plateau du Golan, la vallée du Jourdain et le lac de Tibériade.

La visite d'Umm Qais permet de replonger à l'époque de l'âge d'or de la cité. Des vestiges de son temple, de ses théâtres et de sa basilique offrent une vision précise du prestige passé de Gadara. Mais c'est en empruntant la rue pavée et bordée d'une double colonnade qui traverse la ville et en admirant son très long aqueduc que l'on prend vraiment conscience de son importance. D'ailleurs, son aqueduc était probablement l'un des plus longs de tout l'Empire romain.

Un peu plus loin, à une dizaine de kilomètres d'Umm Qais, votre découverte historique et culturelle de la Jordanie vous mènera jusqu'à Al-Himma, des sources d'eau chaude thérapeutiques où des bains ont été aménagés par les Romains avant d'être restaurés et d'ouvrir, encore aujourd'hui, leurs portes aux visiteurs.

Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©
Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©

Pella, site archéologique majeur

Aussi connu sous le nom arabe de Tabaqat Fahil, Pella, au nord-ouest de la Jordanie, est l'un des sites historiques les plus importants du pays. L'ancienne ville romaine membre de la Décapole occupe une localisation stratégique non seulement parce qu'elle est située au pied des collines de la Vallée du Jourdain, mais aussi parce qu'elle abrite une source jamais à sec, des terres arables et des forêts remplies de gibier.

Pella fut habitée dès le Néolithique. En 63 avant notre ère, le Général Pompée conquiert la cité et décide, comme pour les autres membres de la Décapole, de la restaurer. Très vite l'architecture hellénistique disparut au profit de l'architecture romaine et de nombreux édifices furent bâtis, dont certaines des premières églises chrétiennes de Jordanie.

Aujourd'hui, la visite du site archéologique de Pella permet de découvrir une terrasse longue de 400 mètres et les vestiges d'anciens temples et monuments romains dans la tranquillité la plus totale. La cité étant difficilement accessible, les visiteurs y sont peu nombreux.

Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©
Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©

Temple et théâtre romains de la citadelle d'Amman

La capitale jordanienne abrite elle aussi les traces du passage des Romains. Au cœur de la citadelle, on découvrira notamment le Temple d'Hercule, construit par l'empereur romain Marc Aurèle au 2e siècle de notre ère. C'est l'une des plus importantes structures romaines d'Orient même si l'on ne peut aujourd'hui en découvrir qu'une infime partie. D'ailleurs, le socle gigantesque du site laisse facilement deviner l'ampleur du monument à l'époque où il était encore debout.

La visite du temple d'Hercule à Amman permet d'admirer quelques colonnes encore debout et d'autres au sol. On peut aussi voir les vestiges de ce qui était autrefois une immense statue d'Hercule en marbre, un édifice qui, selon les chercheurs, devait dominer toute la cité du haut de ses 9 mètres.

Autre monument à ne pas manquer : le théâtre antique d'Amman, construit au 2e siècle après J-C par l'empereur romain Antonin le Pieux. Avec ses 6000 places, c'est l'un des plus grands de tout le pays.

Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©
Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©

Pétra et l'avenue des Colonnades

Qu'on l'appelle l'allée des Colonnes ou la rue à Colonnades, l'avenue des Colonnades de Pétra traverse le centre de la cité et est considérée comme son artère principale. C'est aussi l'un des sites archéologiques majeurs de Petra avec ses immenses colonnes et ses monuments religieux et administratifs. Créée par les Nabatéens, l'avenue fut ensuite entièrement remaniée par les Romains. Les recherches montrent qu'à l'identique du cardo maximus romain, elle était l'artère commerciale principale de la cité, bordée de logements et de petites échoppes. C'est autour de cet axe que s'organisait la vie quotidienne des habitants et trois places ou marchés et des thermes ont même pu être identifiés avec précision.

Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©
Jordanie - Sur les traces du passage des Romains©

La visite de l'avenue des Colonnades se fait soit à pied, soit à dos d'âne, soit à dos de chameau. Dans tous les cas, une randonnée au cœur de Pétra est indispensable pour se rendre compte du prestige passé de la ville, à l'époque où sa rue principale était bordée de temples et autres monuments romains.

Proposé par : LE VOYAGE AUTREMENT.COM

Autres Articles sur la Jordanie

À l'origine bâtie sur sept collines, Amman s'est peu à peu étendue jusqu'à s'installer sur une vingtaine de collines au nord-ouest de la Jordanie, dont elle est la capitale. Cette ville fascinante et bourrée de contrastes représente bien (...)

Quelques Idées de Voyages en Jordanie

La Jordanie est sans nul doute un royaume profondément ancré dans l'histoire et la culture comprenant  De nombreux  sites remarquables qu’il est tout à fait possible de visiter  en famille comme Petra, Dana et Wadi Rum…etc Ce circuit avec (...)
Ce programme vous propose de découvrir la Terre Sainte et les merveilles de Jordanie. Ce tours de 10 Jours est parfait pour les amoureux de culture et ceux qui ont soif de  spiritualité. Israël et la Jordanie sont deux destinations  au passé (...)
C’est à travers la marche que nous proposons un séjour inoubliable autour des "incontournables de la Jordanie" combinant la découverte des paysages lunaires du désert rouge du Wadi Rum et de la fameuse Cité Rose (Pétra hors des sentiers (...)
Ce voyage sera l’occasion de mieux appréhender la culture bédouine grâce à des rencontres humaines. Pendant onze jours vous vous baladerez dans un musée à ciel ouvert émerveillés par des sites naturels et historiques plurimillénaires. (...)