Le Mag - Bulgarie

Veliko Tarnovo, Capitale du Second Empire Bulgare

Veliko Tarnovo, littéralement « la grande Tarnovo », se trouve au centre de la Bulgarie. Aujourd'hui de taille modeste (environ 80 000 habitants), cette ville fait partie des destinations touristiques les plus prisées du pays. En effet, sa richesse architecturale, sa situation centrale et son histoire exceptionnelle contribuent à la rendre incontournable lors d'un séjour en Bulgarie.
Que l'on arrive en avion, en bus ou en train, le premier coup d’œil suffit à être impressionné par le site naturel comme par les vestiges du passé prestigieux de Veliko Tarnovo (capitale du Second Empire Bulgare du 12ème au 14ème siècle, et capitale provisoire lors de l'indépendance en 1878). Le regard se perd sur les maisons médiévales accrochées aux pentes des pré-Balkans et l'impressionnante forteresse du mont Tsarevets, qui surplombe la rivière Yantra.

La Forteresse Tsarevets



Plus qu'une simple place forte militaire, Tsarevets était une véritable ville protégée par de redoutables murailles et par la configuration des lieux, propice à la défense : les parois rocheuses abruptes sur lesquelles la forteresse est perchée rendaient difficiles les intrusions ennemies. Des remparts dont l'épaisseur atteignait plusieurs mètres, percés de meurtrières, et renforcés par des tours carrées de grande taille, encerclaient les différents bâtiments. Et les douves naturellement présentes avaient été creusées encore davantage afin de rendre l'endroit véritablement inexpugnable.
Pour venir à bout de la résistance de Tsarevets face aux invasions ottomanes, il a d'ailleurs fallu l'intervention d'un traître, qui, la nuit venue, a ouvert en 1393 les portes de la ville en échange d'un sac d'or : honni par ses compatriotes, son acte est également jugé méprisable par les Ottomans, qui l'exécutent à peine entrés dans la ville.

Les premières maisons sur le mont Tsarevets datent du 5ème siècle, à l'époque de la domination byzantine. La ville s'appelle alors Zikideva, et subit les conquêtes slaves et avares : coupée du reste de l'Empire, elle périclite lentement. Le 12ème siècle marque donc une véritable renaissance, lors que les constructions reprennent. que les fortifications sont développées, et que la ville commence à rayonner au-delà de sa vallée. A partir de 1185, elle a abrité le siège du Second Empire Bulgare, ainsi que celui de la Patriarchie (sommet de la hiérarchie religieuse dans l’Église orthodoxe bulgare).
Le nom de Tsarevets signifie d'ailleurs littéralement « Ville des rois »… Mais les travailleurs modestes – paysans, commerçants, artisans… - y vivaient aussi, dans les centaines de maisons construites à l'abri des murailles, entre les 22 églises et les 4 monastères.

Malgré l'incendie qui a suivi l'entrée des Ottomans en 1393, la vieille ville est encore aujourd'hui composée de beaucoup de bâtiments d'époque ou rénovés. Ainsi, la forteresse de la Patriarchie peut être visitée de nos jours, en profitant d'une musique de fond adaptée, diffusée dans l'église : des fragments de fresques médiévales subsistent au milieu des réinterprétations plus contemporaines. Pour s'imprégner de l'ambiance particulière de Tsarevets, il ne faut pas manquer le spectacle Sons et lumières qui a lieu en plein air et raconte l'émergence de la nation bulgare, entre périodes fastes et difficultés : la ville entière se pare de couleurs magnifiques !

L'église des 40 Saints Martyrs



En redescendant vers la vallée, vous aurez l'occasion de passer tout près de l'église des 40 Saints Martyrs, située dans la zone d'Assénova Mahala. Grâce à une restauration récente et très bien menée, le lieu de culte fait désormais partie des endroits les plus impressionnants de Veliko Tarnovo.

Édifiée au 13ème siècle, cette église constitue un centre de commémoration important. En effet, les dépouilles de plusieurs tsars bulgares (dont les célèbres Ivan Assen II et Kaloyan) et de nombreux personnages historiques de premier plan y reposent. Trois colonnes sont particulièrement réputées, car les scènes qui y sont peintes retracent des batailles fondatrices, ayant permis le développement de la Bulgarie en tant qu’État séparé de l'empire byzantin.

Grâce à la transformation du monastère adjacent en mosquée, lors de l'occupation ottomane, elle a pu éviter la destruction ; au 19ème siècle, elle a retrouvé son affectation première. Comme dans toutes les églises orthodoxes, une belle place est faite aux icônes, mais l'ensemble reste d'une grande sobriété. À l'extérieur, quelques bancs permettent de se reposer et d'apprécier la paix du lieu. Les pelouses toutes simples, les murs de pierre claire dont ne subsistent que des ruines, et le paysage montagneux des alentours contribuent à renforcer l'atmosphère de sérénité du monastère.

Le Mont Trapesitsa, un mélange d'architectures variées



Veliko Tarnovo s'organise principalement autour de collines : Tsarevets et Trapesitsa. Si la première était avant tout le siège du pouvoir royal et spirituel, la deuxième abritait les villas des plus riches habitants et des nobles. Elle a conservé de cette époque des trésors archéologiques. En flânant dans les rues pavées, vous admirerez aussi des maisons traditionnelles ottomanes, de très belles églises datant pour certaines de la renaissance, le monument de l'indépendance, etc. Veliko Tarnovo est par ailleurs agréable à vivre, avec ses parcs et ses restaurants – à tel point que beaucoup d'étrangers s'y sont installés : c'est une des destinations préférées des expatriés en Bulgarie !

Aux alentours de Veliko Tarnovo



Et si vous avez un peu de temps à consacrer à une visite historique, il ne faut pas manquer le site romain de Nicopolis ad Istrum, à une vingtaine de kilomètres de là. Détruite par les Huns en 447, la ville est restée abandonnée durant des siècles.
Aujourd'hui inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO, elle abrite des ruines assez bien conservées pour permettre de se projeter dans le passé : les chemins composés de grosses pierres plates ont survécu, au milieu des gradins incomplets et des colonnes parfois tombées. L'herbe a recouvert une partie du sol, et le contraste entre le vert et le gris des pierre est particulièrement photogénique...



Enfin, l'écrin de montagne dans lequel s'inscrit Veliko Tarnovo n'est pas le moindre de ses atouts. Les éco-sentiers des environs, qui serpentent le long des parois rocheuses et rejoignent des lacs et rivières, séduisent des randonneurs toujours plus nombreux. Ville d'histoire et de culture, Veliko Tarnovo est donc également un endroit où il est agréable de prendre le temps de marcher, et de goûter la cuisine locale. De quoi en faire une étape incontournable lors d'un séjour en Bulgarie !





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages en Bulgarie

Héritage Culturel et Patrimoine de l’UNESCO - 15J/14N

Fort de 7 sites inscrits au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO et 2 sites naturels également protégés, le dessin du circuit passe par toutes ces étapes, vous ouvrant les portes de la grande Histoire bulgare. Des sites uniques au monde augurent de la grandeur et la créativité des civilisations (...)

Balade dans le Rila et le Pirin - 8J/7N

C'est un circuit qui vous permettra de découvrir les deux plus grandes villes du pays (Sofia, la capitale et Plovdiv, la capitale européenne de la culture 2019), le symbole de l'orthodoxie bulgare, les villages typiques, les coutumes bulgares, les phénomènes naturels, un haut lieu de spiritualité ; et de grimper (...)

Nature et Culture en Bulgarie - 12J/11N(Départs Garantis)

Nous vous invitons à découvrir la nature époustouflante et la richesse culturelle de la Bulgarie à travers ce circuit de 12 jours qui ne cessera de vous surprendre à chaque étape. Les phénomènes naturels et les aires d’une beauté naturelle présentent le pays en œuvre (...)

A Travers le Rila et le Pirin - 8J/7N

Un itinéraire où marche rime avec dimension culturelle et humaine.Il suit de près l’itinéraire Transeuropéen de Grande randonnée E4 au départ de Sofia. Au fur et à mesure que nous avançons nous traverserons plusieurs aires protégées inclues dans les limites de 2 Parcs nationaux : le Rila et le Pirin.Entre monastères, (...)
Tous les Circuits en Bulgarie >>