Le Mag - Bulgarie


Virée à Sofia, la capitale méconnue


Voyage Découverte en Bulgarie - Virée à Sofia©

La religion au cœur de la vie des Sofiotes

D’abord baptisée Serdica par la tribu thrace des Serdes, Triaditsa par les Byzantins puis Sredets par les Bulgares, la ville devient finalement Sofia en 1373. C’est en hommage à l'église Sainte-Sophie qui date de 311 que la capitale bulgare a été nommée ainsi. Cette église est tout bonnement l’une des plus vieilles églises chrétiennes d'Europe ! Par ailleurs, ne soyez pas surpris en arrivant dans la capitale bulgare : vous trouverez des églises absolument partout.

L’église Sainte-Sophie est donc l’une des plus emblématiques à découvrir. Lorsque le pays est passé sous domination ottomane, ce lieu est devenu une mosquée. En 1818, un terrible tremblement de terre a saccagé le minaret de la mosquée. Quelques années plus tard, deux fils de l’imam de Sainte-Sophie périrent à cause d’un deuxième tremblement de terre. Le lieu fut définitivement considéré par certains comme maudit. Celui-ci fut alors totalement abandonné pour finalement être réhabilité par les Russes. Désormais, cette église a une place particulièrement importante dans le cœur des Sofiotes. Véritable lieu de curiosité, l’église conserve dans son sous-sol un secret bien gardé : les reliques d’une nécropole s’étendant sur 600m² ! Ces vestiges sont la parfaite illustration des trésors historiques que Sofia peut offrir.

À quelques mètres de là se trouve la belle et captivante cathédrale Saint-Alexandre-Nevski. Véritable emblème de la capitale -il n’y a qu’à jeter un œil sur les cartes postales- ce lieu de culte fut érigé pour commémorer la libération de la Bulgarie de l'Empire ottoman en 1878. Celle-ci rend, plus précisément, hommage aux 20 000 soldats russes qui ont versé leur sang lors de la guerre russo-turque. Avec son imposante structure, la cathédrale constitue le point central de la capitale. Son dôme principal tout habillé d’or scintille au loin et ne cesse de captiver les visiteurs. Tout en contraste, l’intérieur se veut, quant à lui, plus sobre.

Toujours dans le même secteur de la capitale, ne ratez pas l’Eglise russe Saint-Nicolas : vos vœux y seront peut-être exaucés. La légende raconte que l’archevêque Séraphime Sobolev, juste avant de décéder en 1950, a fait ses adieux à ses fidèles en prononçant cette phrase : « J’attendrai vos messages ». Une phrase bien prise au sérieux par les milliers de visiteurs qui depuis se ruent dans la crypte de l’église pour inscrire sur papier tous leurs vœux ! 

Bulgarie - Virée à Sofia, la capitale méconnue©
Bulgarie - Virée à Sofia, la capitale méconnue©

L’ère communiste

Comment ne pas évoquer l’ère communiste qui fait, encore aujourd’hui, partie intégrante de la culture bulgare ? Installée dans le pays pendant 44 ans, la république populaire de Bulgarie a assurément laissé une empreinte importante dans l’histoire du pays. Il suffit de déambuler dans les rues de la capitale pour se plonger dans la période communiste. Et pour cause, les nombreux monuments érigés par le régime de l’époque s’avèrent particulièrement impressionnants et imposants. C’est notamment le cas de la maison du Parti, l’ancien siège du parti communiste qui illustre à merveille cette ère. Ne passez pas également à côté de l’Opéra national de Sofia. Construit en 1950, cet édifice a été construit dans un style typiquement stalinien.

Le monument érigé en l’honneur de l’armée soviétique est probablement celui qui suscite le plus de débat au sein du pays. Si certains aimeraient le voir disparaître pour oublier un passé bien compliqué, d’autres souhaitent le garder comme témoin d'une époque victorieuse. Car à l’origine, ce monument avait été construit à la gloire de l’armée rouge libératrice. Ce monument fait l’objet depuis quelques années de détournements artistiques. En 2011, un collectif d'artistes anonymes baptisé Destructive Creation a ainsi revisité la sculpture en transformant les soldats russes en personnages de la pop culture ! Idée improbable mais bien réelle. Ce lieu qui était à l’origine destiné à glorifier l’armée soviétique se retrouve à mettre en scène Superman, le Joker ou encore le Père noël, des symboles parfaits de l’impérialisme américain. En 2012, le monument se retrouve à nouveau détourné afin de soutenir trois membres du groupe féministe russe les Pussy Riot qui ont été arrêtés et condamnés par la justice russe.

Pour les plus curieux d’entre vous, rendez-vous au musée d’art socialiste. Vous y trouverez toutes les œuvres de propagande réalisées par le régime communiste à l’époque. Ici, trônent fièrement les statues des leaders communistes tels que Lénine, Staline ou encore Marx. Besoin d’être un peu plus ancré dans la réalité en faisant un bond dans les années 80 ? Ne manquez pas le Red Flat, un appartement qui nous replonge dans la Bulgarie communiste. Ce petit musée permet, le temps d’une visite, de voir le quotidien d’une famille de la classe moyenne bulgare durant la guerre froide.

Bulgarie - Virée à Sofia, la capitale méconnue©
Bulgarie - Virée à Sofia, la capitale méconnue©

La sublime montagne de Vitosha

Peu de capitale peuvent se targuer d’avoir de tels paysages aux alentours… Le mont Vitosha domine la ville à 2 290 m d’altitude, rien que ça ! Depuis le célèbre boulevard Vitosha qui traverse le cœur de la capitale bulgare, vous pourrez donc apercevoir un magnifique panorama. Mais ne vous contentez pas de l’observer de loin, cette incroyable montagne vaut le coup d’être visitée le temps d’une journée ou plus…

De nombreux chemins de randonnée s’offrent à vous dans ce parc qui s’étend sur 27 079 hectares ! Depuis le refuge d'Aleko, divers sentiers sont envisageables mais impossible de manquer le plus haut sommet de la montagne, le mont Cherni Vrah. En grimpant, vous découvrirez des paysages à couper le souffle. Vous pourrez apercevoir les montagnes de Rila qui s’étendent au loin mais également les montagnes des Balkans. Vous aurez également droit à un joli panorama sur la capitale. Parmi les autres joyaux à découvrir, on retrouve le monastère de Dragalevtsi qui se situe au pied de la montagne. Construit en 1345, ce lieu de culte illustre à merveille la période du Second royaume bulgare.

Bulgarie - Virée à Sofia, la capitale méconnue©
Bulgarie - Virée à Sofia, la capitale méconnue©

Ville pleine de surprises mêlant histoire, découvertes culturelles et même randonnées, Sofia est assurément un lieu à visiter lors d’un voyage en Bulgarie ! Sur place, faites appel à une agence locale qui se tiendra à votre disposition pour vous livrer les meilleurs conseils sur la capitale bulgare.

Proposé par : SONIA POUR LE VOYAGE AUTREMENT.COM

Autres Articles sur la Bulgarie

La Bulgarie est un pays  avec une riche culture et des traditions encore très vivaces.  Les monuments que vous pouvez visiter sont variés et nombreux du fait de son Histoire. Point de rencontre où vivent en paix différents cultes et traditions (...)

Quelques Idées de Voyages en Bulgarie

Nous vous proposons à travers ce circuit de découvrir le folklore, les traditions et la nature bulgares en faisant des haltes dans des villages typiques, de vrais musées à ciel ouvert. Vous y rencontrerez des montagnards hospitaliers, (...)
« La Bulgarie, le pays de la rose » doit ce patronyme à une pratique ancestrale de la culture et la distillerie de la rose, grâce à un terroir et un savoir-faire inégalés au monde, qui en fait encore aujourd’hui le premier producteur (...)
Mondialement célèbre pour ses roses dont on extrait l’essence des parfums, la Bulgarie possède aussi une histoire riche, des traditions fortes, mais encore de paysages d’une grande diversité, entre grandes plaines, massifs montagneux forêts (...)
C'est une découverte de la Bulgarie authentique et folklorique qui vous est proposée. Vous passerez dans les plus beaux villages du pays, ferez des rencontres humaines inoubliables, dormirez dans des hébergements typiques, de charme, avec (...)