A Ne Pas Manquer au Nicaragua

Loading...
L’on ne connaît de ce beau petit pays que peu de choses et pourtant, le Nicaragua renferme d’innombrables trésors naturels et culturels.

Partez visiter la très ancienne église de Ciudad Antigua, observez la faune depuis le rio San Juan, au coeur d’une jungle tropicale luxuriante, visitez les incontournables Pueblos Blancos, ces villages blancs réputés pour leur artisanat. Le Nicaragua est un véritable concentré d’Amérique Centrale avec ses villes coloniales pleines de charme, ses parcs nationaux grandioses et ses plages de sable fin. Tyrolienne au-dessus de la canopée, plongée avec les requins marteau, visite des plantations de café, randonnée dans la forêt tropicale…

Autant d’activités qui vous permettront d’en apprendre plus sur ce pays merveilleux et encore oublié des cartes touristiques.
©
Esteli

Esteli

Esteli, ou Villa de San Antonio de Pavia de Esteli de son nom complet, possède à la fois un cadre naturel très agréable, et une histoire assez mouvementée. Du 16ème au 19ème siècle, les colons espagnols et les peuples indigènes ont tour à tour repris le contrôle de cette jolie ville située au nord du Nicaragua, exerçant leur influence sur l'évolution de son architecture. Et c'est encore au 20ème siècle, avec la rébellion sandiniste, qu'Estéli a marqué l'Histoire. Créé en 1961, le Front (...)

©
Matagalpa

Matagalpa

Au Nicaragua, Matagalpa évoque immédiatement des paysages montagneux, à l'agréable fraîcheur, et une agriculture productive dont le café est l'un des fleurons. Matagalpa est une ville d'environ 150 000 habitants, où le folklore continue de jouer un grand rôle. Il n'est pas rare de voir des paysans se déplacer en costume traditionnel, avec leurs bêtes, en pleine ville. Quelques très belles églises valent la visite ; mentionnons notamment la baroque San José, la riche Cathédrale Sain Pedro, et la (...)

©
Palacio Nacional de la Cultura

Managua

Au Nicaragua, près d'un habitant sur quatre vit à Managua, une capitale mal-aimée qui ne paie pas de mine au premier abord. Fortement marquée par des catastrophes naturelles et humaines, la ville a pourtant une valeur historique inestimable, et permet de découvrir le Nicaragua autrement, au-delà des sublimes paysages tropicaux. Les inondations et glissements de terrain ont régulièrement touché Managua. Mais c'est surtout aux tremblements de terre que la ville doit son aspect surprenant. Le dernier (...)

©
Mombacho visto de la Iglesia Merced

Granada et ses Isletas

Découvrir la ville de Granada Granada est devenue, à juste titre, l'une des destinations les plus appréciées lors d'un séjour au Nicaragua. Cette jolie ville de près de 200 000 habitants est l'une des toutes premières à avoir été fondées par les Espagnols sur le continent américain. Elle en a gardé une architecture coloniale mise en valeur par des couleurs éclatantes, et une ambiance très spéciale, qui lui vaut le surnom de « Paris de America », mais aussi de « Sultana ». En effet, on retrouve (...)

©
Parque Nacional Volcan Masaya

Masaya

Masaya est à la fois le nom d'un volcan, et d'une ville (ayant elle-même donné son nom au département). Le volcan est célèbre pour son cratère incandescent et les vapeurs acides ou sulfureuses qu'il dégage. La ville se distingue quant à elle par la richesse et de dynamisme de ses traditions folkloriques. Les habitants présents avant l'arrivée des Espagnols l'appelaient Popogatepe, et avaient pris l'habitude d'aller consulter une sorcière installée au bord du cratère fumant. Déjà, le lieu (...)

©
Leon street

Leon

Une prééminence de longue date Avec près de 185 000 habitants, Santiago de los Caballeros de Leon est aujourd'hui l'une des trois principales villes du Nicaragua. Elle est la première à avoir été fondée par les Espagnols sur le territoire de l'actuel Nicaragua, en 1524, même si le site de la ville s'est par la suite déplacé (les ruines de l'ancienne Leon sont toujours visibles à une trentaine de kilomètres). Surtout, elle a longtemps disputé à Granada le rôle de capitale du pays, avant que la (...)

©
En surplomb des baies de San Juan del Sur

San Juan del Sur

En Amérique Centrale, le nom de San Juan del Sur évoque immédiatement l'image d'une station balnéaire paradisiaque, alliant la douceur de vivre du bord de mer et la réputation flatteuse de spot de surf incontournable au Nicaragua. Pour les locaux, c'est même devenu le lieu de divertissement par excellence ! Seuls 17 000 habitants vivent à l'année dans cette jolie petite ville, et San Juan del Sur a su garder une authenticité indéniable. Le village de pêcheurs originel possède cette caractéristique (...)

©
Isla Juan Venado

Réserve Isla Juan Venado

Non loin de Leon, une réserve naturelle abrite l'une des plus belles destinations du Nicaragua. Une bande de terre à l'étrange forme toute étirée (quelques centaines de mètres de large pour une vingtaine de kilomètres de long) est séparée du continent par un bras d'eau mi-douce mi-salée. Au large, c'est l'Océan Pacifique et ses puissants rouleaux... Le petit village de Las Peñitas n'est qu'à une demie-heure de Leon ; et de là, il est facile de louer un bateau ou un kayak. Accompagnés par un guide (...)

©
At Los Guatuzos Reserve, Solentiname

San Carlos

Tout au sud du pays, à quelques kilomètres de la frontière costaricaine, San Carlos est une petite ville entre le Lac de Nicaragua et le fleuve San Juan, dans une région au climat tropical humide exubérant. Son importance tient aux paysages naturels qui l'entourent, mais aussi à sa situation au cœur d'un dense réseau de transport : vers Managua, vers le Pacifique, vers l'Atlantique ou vers le Costa Rica, il existe diverses liaisons en bus, en avion ou en bateau… San Carlos est donc un point de passage (...)

Bluefields Waterfront

Bluefields

A l'est du Nicaragua, sur la côte caribéenne, le pays change radicalement : en plus de l'espagnol, langue officielle du pays, l'anglais des Antilles britanniques et les langues indigènes se font entendre dans toutes les rues. Les plages sont idylliques, et les fleuves paisibles traversent de grandes forêts humides. Mais la pauvreté vient entacher ce tableau paradisiaque... Bluefields a été fondée en 1602, mais la région est restée pendant jusqu'en 1796 aux mains des Anglais ; c'est notamment avec eux (...)

L'île d'Ometepe

Au milieu du gigantesque Lac de Nicaragua, une île étrange, en forme de « huit », se dresse. Plus exactement, ses deux cônes, qu'un petit isthme sépare, émergent majestueusement des flots. Il s'agit de deux volcans. Au sud des isletas de Granada et de l'île Zapatera, et au nord de l'archipel de Solentiname, l'île d'Ometepe est considérée comme une véritable merveille naturelle – au point d'avoir été placée parmi les 77 plus belles du monde par un panel d'experts. Accéder Ometepe et s'y déplacer (...)

Et Encore...

le Lac Nicaragua


Faune, flore et paysages

> L’île Ometepe (classée réserve vouée à la protection de la nature et du patrimoine culturel national) : Paysages, faune dont de nombreux oiseaux et des singes hurleurs. L’île abrite deux volcans : le Concepción et le Maderas. Nombreuses randonnées possibles. Quelques vestiges d'anciennes cultures sous la forme de pétroglyphes, disséminés, un peu partout dans l’île.

> L’ Archipel Zapateras : constitue avec ses 12 îles satellites un Parc National. On y trouve de nombreux vestiges précolombiens.

> Les îles Solentiname, archipel de 4 îles sur le lac, Mancarroncito, Mancarrón, San Fernando et La Venada : faune et flore exubérante. Quelques sites archéologiques. Artisanat local.
Le Refuge de vie Sylvestre Los Guatusos un marais de 400 Km2 avec alligators et singes.


La Côte Pacifique


Faune, flore et paysages

> San Juan del Sur : la plus célèbre station balnéaire du sud. Nombreuses plages superbes au sud et au nord : El Coco, La Flor, Playa Marcela, tout prêt du Costa Rica la plage du village d’Ostional.
> Les plages de Poneloya et La Pinita principales destination des habitants de Leon.
> Les plages de Montelimar.
> La charmante petite ville de Corinto et sa vie paisible.


La Côte Caraïbe


L'ambiance créole. Plages et activités nautiques. Faune et flore. Ballades dans les lagunes

A voir notamment :
> Bluefields où les indiens Rama conservent leur mode de vie et leur habitat. Partir à la découverte de la luxuriante forêt tropicale humide.
Lîle de Rama Cay et Corn Island : Plages de sable fin, paradis des plongeurs.

> Puerto Cabezas : Les marchés San Jeronimo (Masaya du marché) et Mercado Municipal (marché miskito).