Le Mag - Guyane


Iles du Salut - Voyage sur l'archipel des enfers en Guyane


Voyage Découverte en Guyane - Les Iles du Salut©

Retour sur l'histoire des îles du Salut sur l'île Royale

La principale île de l'archipel du Salut dévoile, sur ses 28 hectares, de nombreux monuments historiques. C'est en effet ici que le Commandement du bagne et l'administration pénitentiaire des îles étaient installés. En suivant le sentier de marche qui fait le tour de l'île, on peut découvrir les différents vestiges de l'ancien bagne : une auberge, une chapelle, un phare, un hôpital militaire…

Le tour de l'île Royale commence par la visite de la chapelle, érigée au milieu du 19e siècle. À l'intérieur, on peut admirer les fresques magnifiques du bagnard Lagrange. Juste à côté de l'édifice, la maison des sœurs et la maternité avaient pour objectif de faciliter la vie des bagnards tandis que l'hôpital, lui, était exclusivement réservé au personnel. Le sentier mène ensuite les visiteurs au phare et à un bâtiment étonnement moderne, le cinéthéodolite, d'où les scientifiques peuvent localiser et prendre des images d'Ariane. Il descend ensuite, en pleine nature, jusqu'au cimetière des enfants, où étaient inhumés les enfants du personnel, et jusqu'à la morgue des bagnards.

Après avoir fait demi-tour, les visiteurs remontent le sentier au milieu des bougainvillées en fleurs et des hibiscus. Ils atteignent alors le cœur du bagne, avec le quartier des surveillants, les cellules puis la maison du directeur.

La visite de l'île Royale permet de découvrir des technologies étonnamment performantes pour l'époque. Les ruines du sémaphore rappellent la manière dont l'archipel parvenait à communiquer avec le continent via cette sorte de télégraphe visuel tandis que le transbordeur, un téléphérique en miniature, était utilisé pour ravitailler les îles de l'archipel. Le sentier nous mène ensuite au sommet de l'île, où une vue à couper le souffle sur la région nous attend.

Guyane -Iles du Salut, Voyage sur l'archipel des enfers©
Guyane -Iles du Salut, Voyage sur l'archipel des enfers©

Saint-Joseph, l'île du Silence

La plus sauvage des îles du Salut est aussi la plus tourmentée. C'est ici qu'étaient enfermés les bagnards les plus récalcitrants, dans de minuscules cellules surveillées en permanence par des gardiens armés. Si Saint-Joseph est surnommée l'île du Silence, c'est parce que les condamnés reclus ici n'avaient pas le droit de parler. Toutes les communications se faisaient discrètement avec des gestes. La peine de la réclusion vint en remplacement du supplice de la chaîne et du boulet, interdit en 1836. Mais entre les deux châtiments, difficile de dire lequel était le plus inhumain.

Il règne sur l'île Saint-Joseph une atmosphère étrange. D'abord parce que l'île est isolée et uniquement accessible en bateau, et ensuite parce les ruines du bagne, bien qu'envahies par la végétation, témoignent encore parfaitement de l'enfer des conditions de vie des bagnards. On y visite les dortoirs, les logements des surveillants et de leur famille, les cellules… Ces dernières, séparées par de hauts murs de 2,5 mètres, avaient d'épais barreaux pour plafond, et un long chemin permettait aux gardes de surveiller les détenus depuis le haut. Les bagnards, enfermés ici comme des bêtes féroces, devaient supporter de vivre pendant plusieurs années sans jamais voir le soleil et en supportant une chaleur et une humidité malsaines… Tout cela dans un décor franchement paradisiaque. Car il suffit d'ignorer l'histoire des îles du Salut pour se croire ici dans un lieu de vacances féerique, avec les cocotiers, le sable fin et la mer parfaitement turquoise.
Pourtant, pendant près d'un siècle, l'île Saint-Joseph fut un véritable enfer sur terre. La grande majorité des détenus de l'île était condamnée à perpétuité, généralement pour tentative d'évasion. Mais les 12 cachots et les 153 cellules disparaissent peu à peu, dévorés par des lianes géantes et des racines de plusieurs dizaines de mètres.

Guyane -Iles du Salut, Voyage sur l'archipel des enfers©
Guyane -Iles du Salut, Voyage sur l'archipel des enfers©

L'île du Diable, ou l'île Interdite

La plus petite des îles du Salut, avec ses 14 hectares, est aujourd'hui interdite au public du fait de son accès dangereux. Après avoir servi de léproserie pendant de nombreuses années, c'est ici qu'étaient déportés les détenus politiques, dont Alfred Dreyfus. Ce dernier était d'ailleurs le seul à y être enfermé dans une maison, car les autres prisonniers, eux, avaient accès à l'extérieur et pouvaient même cultiver leur propre potager ! Sa maison, classée monument historique, peut toujours être vue depuis le large.

Accusé de trahison en 1894, Dreyfus sera déporté sur l'île du Diable l'année suivante, dans une case sans lumière. Pendant plus de quatre ans, l'innocent sera torturé à de nombreuses reprises. Occupant ses journées à écrire et à dessiner, il sera finalement gracié et libéré en 1899. Des traces de son calvaire sont encore visibles aujourd'hui sur l'île du Diable, notamment sa case face à la mer dont la vue était coupée. Malheureusement, l'île, bien trop difficile d'accès du fait des forts courants, est laissée à l'abandon.

Guyane -Iles du Salut, Voyage sur l'archipel des enfers©
Guyane -Iles du Salut, Voyage sur l'archipel des enfers©

Les îles du Salut en Guyane incarnent à la perfection un enfer devenu paradis. De 1852 à 1947, ce sont quelques 80 000 bagnards qui perdirent la vie ici, victimes des conditions de détention inhumaines, des nombreuses maladies tropicales et des actes de torture répétitifs. Et pourtant, en mettant de côté l'atmosphère étrange qui règne sur l'île Royale, l'île Saint-Joseph et l'île du Diable, l'archipel s'apparente à un véritable paradis terrestre avec son lot de plages de sable fin, d'arbres tropicaux et de lagons azur.

Un endroit unique au monde que votre expert local en Guyane se fera un plaisir de vous faire découvrir.

Proposé par : LE VOYAGE AUTREMENT.COM

Autres Articles sur la Guyane

Petit morceau de terre française perdu au cœur de l'Amérique du Sud, la Guyane n'a pas volé son surnom de « l'île du Diable ». Ce petit pays coincé entre le Brésil et le Suriname n'a pas peur des paradoxes. Ici, le centre spatial futuriste (...)

Quelques Idées de Voyages en Guyane

Ce voyage de dix jours se destine aux grands marcheurs qui rêvent de se retrouver en pleine nature, au coeur de l'une des forêts les plus sauvages au monde. Rencontrez la communauté de Saul, dormez dans des gîtes authentiques et confortables et (...)
La Guyane c’est la nature, plus de 80.000 km2 de forêt primaire, mais aussi un littoral avec de très Belles plages, des fleuves; une nature protégée avec le plus grand parc National européen. Une population diversifiée : amérindiens, noirs (...)
Plongez dans un monde de nature, laissez-vous envouter par le cri des singes hurleurs, nager dans la brume du petit matin aux marais de Kaw. Profitez du paysage unique du barrage de petit saut, forêt inondée, nuit en carbet, initiation de pêche (...)
Rencontrez ceux qui feront la beauté et la richesse de votre voyage en Guyane. Apprenez les secrets de l’art du tressage de palmier au village Amérindien de Favard. Visite pédestre du village de Awala de 2 heures, la découverte de son (...)