Guide de Voyage en Guyane


Guide de Voyage - Guyane

Unique région française d'Amérique du Sud, la Guyane plaira avant tout aux amoureux d'aventure et de nature. Imaginez un peu l'Amazonie en terre française… Excellent terrain de jeu pour observer de près une faune et une flore exotiques, la Guyane est une destination contrastée. Ses paradoxes sont nombreux : le centre spatial ultramoderne d'où décolle la fusée Ariane côtoie de près la forêt et les vestiges historiques, formant un tout pour le moins étonnant. Côté culture également, il y a de quoi surprendre avec un formidable patchwork d'ethnies où se mêlent les Hmongs, les Amérindiens et les Noirs Marrons, arrivés en Guyane au fil des migrations successives.

Autrefois surnommée « l'enfer vert », la Guyane fait le bonheur des amateurs de nature et de grands espaces. Sa forêt équatoriale, plutôt facile d'accès, abrite de véritables trésors de faune et de flore. Destinée aux voyageurs en quête d'aventure, elle permet d'observer de très près des animaux sauvages comme le jaguar, la loutre géante, le singe, le caïman ou encore le très rare tapir.

Prenez-vous pour Indiana Jones le temps d'une excursion riche en sensations en sillonnant le territoire à pied et en bateau. Au coeur de la forêt, de ses lianes, de ses arbres et de ses fleurs multicolores, découvrez un monde à part, la plus grande forêt de notre planète.
Bien sûr l'Amazonie n'est pas l'unique centre d'intérêt de la Guyane et vous découvrirez très vite de quoi remplir votre voyage. Les maisons créoles colorées de Cayenne, le marché dominical et les Hmongs du village de Cacao, le centre spatial et ses fusées, Rémire et sa plage de sable blond… Tous ces sites plus fascinants et dépaysants les uns que les autres vous permettront de vous immerger totalement en terre guyanaise et d'en percer ses nombreux mystères.

À ne pas manquer en Guyane

Cayenne

La place de Grenoble. La place des Amandiers. La place des Palmistes. L'Ancienne douane. La Boulangerie Anatole. L'Hôpital Jean Martial. Le Lavoir de Cayenne. La Maison d'Alfred Dreyfus.
La Poudrière de Cayenne. Le Quartier des condamnés à mort
La Cathédrale Saint-Sauveur de Cayenne. La Chapelle de l'île Royale
Les Roches gravées de la Pointe-Marie-Galante.
Le Jardin Botanique.

 

Kourou

Le Centre spatial guyanais.
La Montagne des Singes. L' Iles du Salut. Le Camp Cariacou.
Les Roches gravées de la Carapa et le lac Bois Chauda.

 

Saint-Laurent-du-Maroni

Ville qui fut construite pour accueillir des bagnards. Entre 50 000 et 70 000 prisonniers auraient résidé dans cette ville.

  • Le Camp de la transportation : Réhabilité dans une grande partie, l'ancien bagne peut toujours être visité et notamment la célèbre cellule ou Papillon séjourna et d'où il s'évada pour se réfugier un temps sur l'île des lépreux (voir plus bas).
  • La résidence du gouverneur du bagne, aujourd'hui la résidence du sous-préfet.
  • Le tribunal maritime, aujourd'hui la sous-préfecture.
  • La mairie et l'ancienne banque.
  • L'église Saint Laurent.
  • L'île des lépreux : Petite île sur le Maroni, accessible uniquement en pirogue. C'est là qu'étaient exilés les bagnards affectés de la lèpre
  • Les Chutes Voltaire
  • La Forêt de Saint-Jean. Le Fort Diamant. La Forêt Domaniale des Malgas.

 

Rémire Montjoly

Les Roches Gravées, pétroglyphes amérindiens. Les Polissoirs. L’habitation Pascaud avec ses pierres gravées de l’ère pré-colombienne. Le Fort Diamant. L’habitation Vidal, une ancienne grande exploitation esclavagiste.

 

Iracoubo

La Crique Morpio. L'Eglise classée monument historique qui fut entièrement décorée par le bagnard Pierre Huguet.

 

Mana

La Forêt des Sables Blancs et La Réserve naturelle de l’Amana.

 

Apatou

Le bagne de La Forestière.

 

Regina-Kaw

La Réserve naturelle de Nouragues. La Réserve natuerlle de Kaw-Koura.

 

Roura 

La Réserve naturelle de Volontaire Trésor.

 

Sinnamary

La route de l’Anse.

 

Matoury

Le mont Grand Matoury.

 

Ste-Elie

Le sentier botanique de Sainte-Elie.

Quelques Articles sur la Guyane

Petit morceau de terre française perdu au cœur de l'Amérique du Sud, la Guyane n'a pas volé son surnom de « l'île du Diable ». Ce petit pays coincé entre le Brésil et le Suriname n'a pas peur des paradoxes. Ici, le centre spatial futuriste (...)

Carte d’identité de la Guyane


Nom Officiel
Guyane

 

Capitale
Cayenne

 

Principales Villes
Saint-Laurent-du-Maroni - Kourou - Matoury - Rémire-Montjoly - Mana - Macouria

 

Régime Politique
La Guyane une région administrative et un département français d'outre-mer.

 

Devise Nationale
Liberté, Egalité, Fraternité

 

Langue
Français et Créole Guyanais.

 

Monnaie Nationale
Euros (Eur)

 

Décalage Horaire
GMC/UTC -3  : Moins 5 heures l'été, moins 4 heures l'hiver

Fête(s) Nationale(s)

  • Janvier / Février - Carnaval
  • 10 juin - fête de l'Abolition de l'esclavage

 

Temps de vol depuis Paris
8 H pour une arrivée à Cayenne

 

Meilleures Périodes
De Mai à Octobre

 

Electricité
220V 50 Hz type C,E & F

 

Indicatif Téléphonique
+ 594

 

Office de Tourisme
En Français

Infos & Compléments sur la Guyane

 

SITES CLASSÉS À L’UNESCO

 

INFOS VOYAGEURS

@ 

SITES WEB SYMPAS

Quelques Idées de Voyages en Guyane

La Guyane c’est la nature, plus de 80.000 km2 de forêt primaire, mais aussi un littoral avec de très Belles plages, des fleuves; une nature protégée avec le plus grand parc National européen. Une population diversifiée : amérindiens, noirs (...)
Cette croisière hors des sentiers battus en Guyane vous mène le long du fleuve Maroni, considéré comme l'une des "routes" principales pour relier les différents villages et villes de l'intérieur du pays. Pas étonnant donc qu'ici, le bateau (...)
La Guyane c’est la nature, plus de 80.000 km2 de forêt primaire, mais aussi un littoral avec de très belles plages, des fleuves ; une nature protégée avec le plus grand parc National européen. Une population diversifiée : amérindiens, noirs (...)
Visitez tout en douceur, donner le temps au temps…laissez-vous porter par l’envie d’apprendre, de découvrir et tout simplement de vivre pleinement votre aventure. Initiation à l’orpaillage à la battée traditionnelle au Camp Cisame, une (...)