Le Mag - Guinée

Samaya, le Lac aux Mille Pattes...

 ...Le lac et ses multiples bras n’apparaissent pas sur les cartes. Cherchez le plutôt sur Google Earth !
Il se trouve dans la région de Kindia, au pied du Mont Gangan, c’est tout près de Kindia mais il faut compter une heure et demie pour s’y rendre, la piste est en mauvais état et en 4X4 de préférence, excepté si vous préférez emprunter les taxis locaux mais vous allez peut-être souffrir un peu ! Mas ça vaut la peine ! Vraiment...

Un marché typique et bariolé



Lac de barrage créé dans les années 80, il  a  totalement isolé du monde des dizaines de villages. Qu’à cela ne tienne, les Guinéens sont ingénieux ! La piste menant à Samaya accueille chaque dimanche d’innombrables magbanas, minibus et camions venus chercher la production de la semaine. Selon les saisons, avocats, oranges, tomates, piments, etc … arrivent par pirogues colorées des villages alentours et de ceux plus éloignés. Certains sont en route depuis la veille au soir par des sentiers de chèvre pour venir vendre leur production et faire leur marché de la semaine à Samaya.

Au marché de Samaya, on trouve de tout : vêtements, poissons séché et fumé, vaisselle, pots, condiments pour les sauces, tout l’indispensable pour ramener à la maison. C’est la seule occasion, il ne faut rien oublier jusqu’au dimanche suivant !!!
Le petit marché regorge de marchandises certaines étalées sur le sol sous le hangar, c‘est surtout la nourriture. Trois tomates par ci, deux aubergines par là …ici on ne connait pas le luxe des ananas et autres fruits exotiques. On ne les mange pas, on les vend !
Tout autour, éparpillés sur des stands bancals protégés par de vagues bâches, tout pour attirer les femmes : tissu, vêtements déjà cousus, ustensiles de cuisines, souvent reconvertis de boîtes vides, bijoux fantaisies et puis lunettes de vue, de soleil, poste radios, piles, téléphones...
Sur la plage c’est une toute autre ambiance. Les bateaux arrivent, chargés de villageois, de marchandises à vendre, selon la saison, mangues, avocats, bananes, tomates, aubergines, piments, parois d’une moto ou d’un animal à vendre.  Des camions venus de toute la Guinée attendent patiemment que se fassent les achats en gros. Là se font les transactions, pesages et rencontres familiales et amicales, l’ambiance est animée, c’est aussi l’occasion d’échanger les nouvelles de la semaine, de la parentèle, de prévoir des unions … Nous y sommes accueillis avec le sourire et c’est bien rare qu’on nous refuse une photo.



Et au Fil de l'Eau...



Le must est quand même, après le marché, vers 13 heures, de prendre une pirogue et de s’aventurer vers l’un des villages de l’autre côté. Il n’y a que l’embarras du choix, le lac s’étend jusqu’au pied du Mont Gangan ! Une petite heure de rames parmi les silhouettes fantomatiques des arbres morts et  on atterrit dans un village où nous installons notre campement.
A Waliah où nous sommes des habitués et où a été créée une caisse communautaire pour gérer les revenus du tourisme, congratulations avec les notables, retrouvailles avec les enfants et une belle soirée de bal poussière nous attend avant que nous continuions vers d’autres aventures.

Si  nous y passons plusieurs jours, les anciens nous raconteront des légendes des temps anciens, en particulier celle du temps où le village avait le pouvoir de disparaître et de s’élever dans le ciel en cas de menaces d’invasion, du temps de l’invasion du pays par les musulmans puis de celui de la colonisation. On a envie d’y croire …

Walyah est situé entre lac et montagne, une jolie source permet des baignades et pour les plus intrépides de nombreuses balades dans la montagne et le plateau vous feront découvrir chutes d’eau, grottes qui visiblement ont été utilisées dans les temps passés et bien sûr les magnifiques plantations d’arbres fruitiers, manguiers, avocatiers, et les cultures maraîchères.

Nous aimons particulièrement ce village pour les voyages familles, car le village est important et les enfants sont tout le temps occupés à jouer avec les enfants du village, à assister aux cours à l’école, à organiser des parties de football, des jeux et à essayer de s’apprendre quelques mots de leurs langues réciproques.
Il ne manque jamais de matrones pour les surveiller. Ainsi les adultes peuvent se permettre de partir à la découverte des environs et même de grimper le Mont Gangan d’où la vue sur Kindia et ses alentours est splendide.
D’autres randonnées peuvent se faire à partir de Waliah, les endroits attractifs ne manquent pas dans le secteur, entre les villages du bord du lac et leurs bals poussières du week end et la traversée du massif pour arriver vers le fleuve Konkouré. Cheminer à travers ces paysages étranges, un monde lunaire, parsemés de rochers à l’allure fantomatiques, traverser des campements peuls avec leurs troupeaux, passer des ponts de liane, découvrir des objets néolithiques dans des grottes antiques et peut-êre au fleuve Konkouré, si les femmes vous y autorisent chercher avec elle  quelques paillettes d’or.



Kindia, ou la mémoire du passé colonial



De là, un retour vers Kindia vous fera passer vers un autre monde. La jolie petite ville coloniale avec ses quelques monuments et maisons anciennes, le bâtiment du marché où subsiste encore l’inscription CFAO, la vielle poste et l’église qui vient de fêter son premier siècle vous séduiront à  coup sûr.

Le marché permanent avec ses stands de gris-gris réservés aux marabouts mais pas seulement, avec ses colliers de cauris, les stands de pagnes, de vaisselles, mais surtout le quartier des teinturières où vous découvrirez des basins ou des cotons teints à la main de très belle facture pour faire des vêtements, des housses de couette, des nappes, des rideaux … les couturiers ont juste à côté ! Et puis les ferronniers, les ferblantiers qui transforment les canettes en gamelles en tout genre, les sculpteurs font de Kindia une étape inoubliable, un peu bruyante certes après la brousse mais tellement vivante et colorée qu’elle mérite d’y passer quelques jours.
Vous pourrez également assister aux répétitions des musiciens de la ville, des entraînements des gamins des rues que les musiciens ont pris en charge.
 Sans compter les chutes de Killissi, le Voile de la Mariée et quelques autres surprises aussi que nous vous laisseront découvri...





Proposé par : Cécile Fraioli - LVA

Quelques Idées de Voyages en Guinée

Les Rivières du Sud - 10J/9N

Une randonnée au cœur des légendes peuls et soussous, en Basse Côte la mal nommée. Les premiers contreforts du Fouta Djalon apparaissent à 50 kilomètres de Conakry et le Mont Gangan domine Kindia de ses 1100 mètres. Une région rude et belle, à l'écart des circuits (...)

Carnaval à Bissau et Bijagos - 7J/6N

C'est l'un des événements culturels principaux du pays : le Carnaval annuel de la Guinée-Bissau. Envolez-vous pour une semaine de dépaysement et de festivités au coeur des paysages de l'un des plus beaux pays d'Afrique de l'Ouest. Baladez-vous d'île en île et partagez des moments de vie inoubliables (...)

Les Falaises de Fouta - 12J/10N

Traditions ancestrales vivaces, hospitalité spontanée dans un paysage d'une beauté époustouflante vous feront vivre un parcours initiatique dans un monde secret et chaleureux. Nous vous invitons à découvrir l'un des aspects les plus intéressants de la culture Peul à travers les rencontres (...)

Monts et Merveilles - 11J/10N

La Guinée est, en Afrique, le pays de l'eau et c'est ce qui lui valut, aux premiers temps de la colonisation, le beau nom de Rivières du Sud. Sur les traces de René Caillé, cet itinéraire nous plonge au cœur des légendes peuls et soussous. De l'émouvante Dame de Mali, qui du haut de sa (...)
Tous les Circuits en Guinée >>