Circuit en Bulgarie

Sur La Route des Monastères Bulgares - 10 Jours / 9 Nuits

Autotours - Voyages individuels
La Bulgarie recèle un nombre incroyable de monastères qui sont d’ailleurs les plus beaux et majestueux des Balkans. Ils ont une importance fondamentale dans la vie des autochtones puisqu’ils ont permis la conservation de l’identité bulgare durant son histoire mouvementée. Leur isolement vous permettra de découvrir une nature encore préservée, des villages typiques où les traditions sont très vives et le vin très apprécié.

Circuit en Bulgarie : Sur la Route des Monastères Bulgares

Jour 1 : Sofia - Découverte de la capitale



Le premier jour vous permettra de découvrir la capitale, ses monuments historiques imposants et les Sofiotes.

Vous aurez la possibilité de découvrir entre autre la cathédrale A. Nevski ainsi que l’incomparable collection d’icones dans sa crypte, l’église russe St. Nicolas, la rotonde St. Georges, la basilique Ste. Sophie, l’église Ste. Petka des selliers, le Parlement…Vous dormirez à Sofia dans la banlieue résidentielle Boyana à coté du musée national d'Histoire de l’église de Boyana, inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO dans un hôtel 3*** très récent, avec peu de chambres pour plus de convivialité.

Nuit à l'hôtel.

Jour 2 : Sofia - Monastère de Glogéné / Histoire de monastère


Etape 100 Kms

Vous pouvez vous rendre dans la banlieue résidentielle de Sofia, à Boyana, au pied du mont Vitocha, afin de visiter le Musée national d'Histoire qui a pris lieu dans l'ancienne résidence gouvernementale de Todor Jivkov, pour y découvrir de superbes objets culturels et l’histoire mouvementée du peuple bulgare.

Sa visite vous permettra de mieux comprendre la civilisation bulgare et le trésor Thrace découvert à Panagurichte mérite à lui seul la visite.
Située à la périphérie de Sofia, l’Eglise de Boyana se compose de trois bâtiments. La partie orientale a été construite au 10e s. Une église à 2 étages a été collée à la première en 1259 par le Sevastocrator Kaloyan. L’ensemble est complété par une troisième église édifiée au début du 19e s. Vous pourrez admirer dans ce site le caractère unique des fresques les mieux conservées de l’art médiéval d’Europe de l’Est.

Le Monastère Sveti Georgi
(Kremikovski) est situé sur les versant Sud de la montagne Stara Planina, au dessus du village de Kremikovtsi. Avant de vous engager dans les gorges de l'Iskar, vous pouvez faire un petit détour pour le visiter.
L'histoire du monastère est très ancienne. Construit durant le Second Empire Bulgare, certainement sur l'ordre du Tsar Bulgare Ivan Alexander, il a été détruit par les ottomans lors de la prise de Sofia en 1382. Il a été reconstruit 111 ans plus tard, soit en 1493. Les fresques ont été faites à cette époque et sont en liens étroits avec les spécificités de la peinture bulgare du XIII et XIV s. C'est ce qui les rend particulièrement précieuses. Sur le fond sombre des fresques, ressortent les Saints représentés. On peut remarquer des différences dans le style des fresques et les techniques utilisées dans le parvis et l'église, ce qui nous montre que 2 équipes ont oeuvré pour donner cet aspect unique à l'église.
Dans le parvis, en face de l'entrée, l'attention du visiteur est attirée par une fresque au dimension important, représentant le donateur, le bolyar Radivoï avec son épouse et leurs deux enfants – Todor et Dragana. Le donateur offre l'église à son patron St. Georgi en la présence du métropolite de Sofia, Kalevit. Le Bolyar Radivoï finance la construction de l'église à la mémoire de ses enfants défunts.
Les fresques ont été restaurées durant pus de 30 ans pour leur rendre leur force d‘antan.
Selon les spécialistes, le monastère est un des grands monuments médievaux, représentant la culture des Balkans et un des sites principaux de la région de Sofia. Il a été également un grand centre litéraire et d'enseignement. Parmi les ouvrages qu'il conserve, on peut noter l'Evengile de Kremikovski de 1497, écrit sur demande du métropolite Kalevit.
A côté de l'ancienne église, une autre, plus grande, voit le jour en 1926.
Si vous êtes amateurs de fresques, c'est un site à visiter absolument. Leur beauté ne laisse personne indifférent.

Vous quitterez la capitale par le Nord pour traverser la montange Stara Planina en suivant les Gorges d'Iskar. Selon les scientifiques, la rivière existait avant la formation de la montagne, qu'elle a creusée lentement. Le mariage de l'eau et la pierre nous a légué plein de surprises naturelles, de paysages magnifiques, des grottes et phénomènes naturels.
C'est indiscutablement une des plus belle traversée pittoresque du pays.

Peu avant la sortie des montagnes, vous pouvez vous arrêter au monastère de Tcherepich, situé à 29 km. au sud-est de Vratsa au bord de la rivière Iskar.
Construit durant le règne du Tsar Ivan Chichman (1371-1395), son nom viendrait, selon la légende, des ossements des soldats morts lors de la bataille du Tsar Ivan Chichman contre l'envahisseur ottoman qui aurait eu lieu non loin.
A la fin du XVI s. St. Pimen Zografski (iconographe, littéraire et batîsseur d‘église), restaure le monastère et le transforme en centre culturel et spirutuel dont l'activité continue durant les siècles suivants, malgré les attaques incessantes des brigands ottomans (kardjalii).
En 1784, dans les rochers au-dessus du monastère, est construit un ossuaire à deux étages. Les habitations que l‘on peut observer aujourd'hui datent pour la plupart de 1836. Les fresques les plus anciennes conservées dans l‘église du monastère remontent au XVI.
Le grand écrivain Ivan Vazov, venait souvent se recueillir et chercher de l'inspiration au monastère. On peut visiter le petit musée qui lui est dédié.

2 km. après le Monastère de Tcherepich et environ 10 km avant la ville de Mezdra, vous pouvez observer la curiosité naturelle Ritlite.
Occupant une surface de 123 ha., sur la rive droite de la rivière Iskar, au-dessus du village de Luti Brod, elles se composent de quatre murs rocheux parallèles à pic de 200 m. Territoire protégé, elles font partie du parc naturel de Vratsa.
Leur nom proviendrait de la ressemblance avec les cloisons verticales des charrettes. Sur la crète on remarque des restes de fortification. A l'Est des rochers se trouvait le village Koritengrad entouré des vestiges d'au moins de 9 églises bulgares moyenâgeuses. La mieux conservée, celle dédiée à St. Georges, date du X-XII s. Koritengrad s'est extint comme village au XVII, une partie de ses habitants ont fondé le village actuel Luti Brod.
Un des sentiers balisés les plus connus de la région, relie le village de Luti Brod et le chalet Okoltchitsa. Le sentier retrace l'itinéraire emprunté par les insurgés de Botev après la mort du grand poète et révolutionnaire bulgare (1876). C'est justement à proximité de Ritlite que se trouve l'endroit historique appelé Rachov dol où a eu lieu la dernière bataille des insurgés. Le bercail autour duquel a eu lieu l'affrontement est toujours conservé. La bataille est par ailleurs reconstituée tous les ans, le 3 juin. Une petite chapelle plus bas, ainsi qu'une plaquette commémorative nous rappellent toujours ces années de luttes et d'espoirs.

Arrivée au monastère de Glozhene qui vous accueillera pour la nuit.
Fondé par le prince de Kiev Grigori Gloj, dont il porte le nom, le monastère de Sveti Georgui Probedonosets a une histoire mouvementée et mystèrieuse. Construit au 13ème siècle, il a été transféré par la suite à proximité au cours du 14ème siècle, où il se trouve actuellement. Dédié à St. Georges, il a été détruit en partie par un tremblement de terre en 1913. Depuis reconstruit, c’est un chemin de terre que vous emprunterez pour y accéder.

La région est superbe pour une découverte de sa nature charmante et pittoresque, exceptionnellement variée, des forêts et des arbres séculaires, des rochers abrupts, des clairières odorantes, des chutes d'eau, des cavernes. Nuit dans le monastère.

Jour 3 : Monastère de Glogéné - Troyan - Veliko Tarnovo / La cité des Tsars


Etape 170 Kms

Vous passerez par le versant Nord du Balkan Central, pour vous diriger vers Veliko Tarnovo.

Sur votre route, vous pourrez vous arrêtez à Troyan, pour visiter entre autres son grandiose monastère. C’est le 3ème plus important du pays. Construit vers la fin du 16e s, dédié à la Sainte Marie, il subit les évènements politiques et religieux de son époque ottomane et détruit. Il a été reconstruit en 1835 et décoré en 1848 par le maître Zahari Zograf. La fameuse icône de la Sainte Marie aux trois mains est visible. Le Monastère de Troyan demeure un haut lieu de la spiritualité bulgare, car il a été aussi jadis, le refuge de Vassil Levski.

A proximité, vous visiterez une exposition des arts et métiers bulgares qui retrace l’histoire des différentes corporations existantes depuis des siècles dans le pays. Vous pourrez si vous le souhaitez y faire des achats.

Veliko Tarnovo, capitale du Second Empire Bulgare entre le 12e et le 14e s. était considérée comme la plus belle ville des Balkans après Constantinople. Escale indispensable quand on visite la Bulgarie. Détruite en 1393 par les Turcs, nous pouvons encore admirer les fortifications.
Le détour par cette ville s’impose pour la richesse de son histoire, la beauté naturelle du site, ses maisons suspendues au-dessus de la rivière Yantra, le tout dans un cadre médiéval.

Le village d’Arbanassi situé à 4 Kms sera une visite charmante, classée réserve d’architecture. Les maisons du type  Arbanassi peuvent être définies comme des habitations- forteresses, monumentales et clos de gros murs, vous pouvez visiter l’une des plus intéressantes, la maison Konstantsilev (transformée en musée) avant de voir la superbe église de la Nativité.

Juste au-dessus, à 2 Kms se trouve le monastère de la Transfiguration. Niché sur un pic, il est un remarquable exemple de l’architecture et de  la peinture d’icônes de l’époque de l’éveil national bulgare. Vous verrez bien entendu « le jugement dernier » et « le cycle de vie »,  deux compositions de très grande valeur.

Vous dormirez dans un hôtel 3*** très convivial, situé à proximité de la citadelle  avec une magnifique vue sur les méandres de la Yantra.

Jour 4 : Veliko Tarnovo - Bojentsi - Triavna - Etara / Traditions et Spiritualité


Etape 90 Kms

En pénétrant le Balkan vous passerez à proximité du monastère de Drianovo, digne d’intérêt pour comprendre sa très difficile histoire détruit et reconstruit de multiples fois car rien n’entamait la foi des croyants sous l’occupation Ottomane.
Vous devez également passer au village de Bojentsi à proximité. Connu pour son architecture et sa gastronomie, c’est vraiment une escale vivifiante et attachante. Toutes les maisons sont belles et restaurées, avec leurs toits de lauzes, leurs jardins privatifs et les fameuses tavernes de la région.
D’ailleurs pour les amateurs de marche, vous pouvez rejoindre Bojentsi et Triavna en 2 heures (Attention, pour le retour, vous serez obligés de prendre un taxi et malgré la petite distance apparente, il y a quand même 30 Kms à faire).

Le superbe village de Triavna est recommandée également pour l’ambiance qui y règne, spécialisé dans les arts décoratifs, sa rue principale est très charmante et vous permettra d’acheter des souvenirs originaux.
Avant de vous rendre au monastère de Sokolovo, vous passerez par le village-musée d’Etara qui vaut le détour aussi. C’est un ensemble ethnographique  représentant un village typique bulgare du 19e s.
On peut y découvrir le long d’une rivière les activités d’antan. En effet, les corporations de l’époque sont présentes et il est possible d’acheter les ouvrages des maîtres artisans présents.
Cette journée sera un peu spéciale, grâce à la rencontre et la découverte du monastère de Sokolovo. Construit en 1833, dans un véritable coin de paradis, il est richement décoré de fresques et abrite des icônes précieuses. Le maître Kolio Fitcheto a contribué également à sa beauté en érigeant une fontaine, un vrai chef d’œuvre. La quiétude qui règne et la vue époustouflante vous permettront de vous élever au-dessus du monde matériel.

Vous passerez la nuit sur place pour donner encore plus de  l'émotion à votre voyage et vous faire vivre une expérience unique, malgré les conditions un peu spartiates (salle de bain privative).

Jour 5 : Etara - Plovdiv - Batchkovo / La Vallée des Rois Thraces


Etape 170 Kms

En passant par le col de Chipka pour rejoindre le versant sud du Balkan, vous devez vous arrêtez pour admirer la magnifique église Russe de ce village (église de la Nativité) construite par les bulgares pour remercier les Russes de les avoir aidé à sortir du joug  Ottoman.

Vous traverserez la vallée des rois Thraces où un arrêt est conseillé à Kazanlak pour visiter le tombeau d’un roi thrace, inscrit au patrimoine mondial de L’UNESCO, ainsi que le musée de la rose (le pays est le 1er producteur mondial d’huile de rose nécessaire à l’élaboration de certains parfums). D’ailleurs la vallée se nomme aussi « Vallée des Roses » et vous découvrirez les différentes utilisations de cette fleur (fleuraison fin mai – première moitié de juin).

Non loin de là, dans les champs, près des vestiges de Seuthopolis, se trouve l’antique capitale du royaume des Odrysses, et ici les archéologues ont mis au jour la tombe royale de Seuthès III (La grande Kosmatka). Ouverte au public depuis peu, vous pourrez la visiter qui comme les autres est dissimulée sous un tumulus, c’est l’occasion d’apprendre davantage sur cette civilisation. Vous croiserez ensuite le village de Kalofer, situé au cœur de Stara Planina (le Balkan Central), en symbiose avec la nature, c’est un lieu de repos et de découverte. Le village a été récompensé par l’UE pour le programme d’Ecotourisme qu’il propose. C’est une halte rafraîchissante et vivifiante.

Avant d’arriver à Batchkovo, vous vous arrêterez à Plovdiv. Compte tenu de son patrimoine assez riche, il est préférable de prévoir un peu de temps à sa visite.
Situé dans la plaine Thrace, sur les rives de la Maritsa et sur sept collines, c'est le deuxième centre urbain par sa population, par sa superficie et par sa place en tant que centre culturel, historique et touristique. Le Vieux Plovdiv, appelé « réserve architecturale du 18ème et 19ème » suscite l’admiration de tous les visiteurs. Les vestiges de la civilisation Thrace s’y mêlent aux monuments romains, tandis que les vieilles mosquées turques ajoutent un parfum oriental à une cité où des civilisations successives et parfois antagonistes ont su conjuguer ce qu’elles avaient de meilleur pour donner à Plovdiv sa personnalité originale. Mais c’est avant tout l’exceptionnel ensemble de maisons de l’époque de l’éveil national dans le « Trimontium » ou vieux Plovdiv qui donne à cette cité jeune et animée son charme unique.
En passant dans la rue piétonne centrale du prince Alexandre de Battenberg où vous pourrez admirer des façades néobaroques à fière allure avant de visiter l’église Sts. Constantin et Hélène avec ses icônes du maître Zahari Zograf, la mosquée Djoumaya, l’amphithéâtre romain et le vieux Plovdiv.

En descendant en direction du sud, vous traverserez la plaine Thrace pour arriver au pied du massif des Rhodopes et rejoindre le village de Batchkovo.
Batchkovo est surtout connu pour son monastère, à visiter impérativement. C’est le deuxième plus important du pays. Fondé en 1083 par le Géorgien Bakouriani, commandant byzantin. Les tsars bulgares ont mis des moyens considérables pour son agrandissement et son embellissement. Mise en veille sous l’empire Ottoman, il continua à recevoir l’appui et les dons de la population chrétienne. La superbe église Ste. Marie dans la cour intérieure fût construite en 1604 et garde de rares sculptures du 17ème siècle. Les dernières rénovations ont lieu dans les années 1830- 1840 avec des fresques de Zahari Zograf et ses disciples. Vous pourrez aussi admirer « l’icône miraculeuse » de Ste. Marie qui fait partie d’un culte populaire qui dépasse l’enceinte du monastère, le réfectoire et son immense table de marbre blanc ou encore sa bibliothèque avec sa collection de livres anciens byzantins, bulgares et géorgiens. Parmi eux un manuscrit musical byzantin du XIIIème siècle et un manuscrit religieux somptueux, écrit en géorgien et gardé actuellement par l'Académie des Sciences de la Géorgie.

Vous dormirez dans un hôtel familial, situé en face du monastère, en pleine quiétude, le long d’une rivière, avec une taverne et un restaurant.

Jour 6 : Batchkovo - Shiroka Laka - Kovatchevitsa / Les Terres d'Orphée


Etape 180 Kms

Votre route passe par la station de ski Pamporovo.
C’est la station de ski la plus au sud d’Europe, ainsi que la plus ensoleillée, avec un enneigement exceptionnel durant toute la saison. Pamporovo se situe à 1650 m d’altitude, au pied du mont Snezhanka d’où vous pourrez entrevoir selon la légende les horizons de la mer Egée. Pamporovo est à 260 km de Sofia, à 85 km de Plovdiv et à 16 km de Smolyan et son existence en tant que station date des années 60 du XX siècle.

Le premier arrêt de la journée sera au village de Shiroka Laka (réserve d’architecture), connu non seulement en Bulgarie, mais aussi à l’étranger par son architecture originale, typique de la région des Rhodopes, ses traditions musicales et son riche passé.
Ce village est le centre d’une petite région de cinq villages (Stoykite, Guéla, Stikal et Solichta) où la population chrétienne est mêlée aux musulmans bulgares des alentours (islamisation de la région des Rhodopes durant le pouvoir ottoman – 17ème siècle).
Les particularités naturelles, l’insécurité durant l’époque ottomane, la conscience nationale des habitants et leur prospérité économique ont répercuté sur l’architecture des maisons du village qui sont du type de “la grande maison des Rhodopes”. Elles sont à deux étages, aux fenêtres en baie et hautes cheminées de pierre, aux murs épais, aux petites fenêtres et portes battues, aux escaliers de bois et une petite cave avec refuge. Les chambres sont meublées par des armoires incorporées dans les murs, des celliers, etc.
Au milieu des petites cours dallées il y des fontaines. Tout cela est créé avec beaucoup de goût et en harmonie avec la nature.

Juste au-dessus, à quelques kilomètres, c’est dans le village de Guéla que serait né le chanteur mythique Orphée. C’est donc dans cette tradition qu’une école de musique a vu le jour (Shiroka Laka), et que l'un des plus beaux festivals de musique a lieu au mois d'août (Guéla).
Si vous souhaitez découvrir le style architectural du village de l‘intérieur, ses coutumes, son folklore, visitez le musée ethnographique, situé dans le bâtiment Zgurovski konak. La maison est construite par des maîtres locaux en 1853 pour le compte d‘un riche notable local.

Le premier site sur votre route après le village de Shiroka Laka qui ne nécessite pas vraiment de temps très important sauf celui que vous êtes prêt à consacrer pour admirer la beauté des paysages est les Gorges de Bouynovo.
Les gorges de Bouynovo sont les plus longues en Bulgarie. Elle se trouve entre les villages de Yagodina et Teshel. Ce phénomène naturel de toute beauté s‘est formé grâce à la force dévastatrice des eaux de la rivière Bouynovska qui a sculpté impitoyablement la roche. Les falaises qui entourent la rivière atteignent plusieurs centaines de mètres par endroit.
La partie la plus étroite est appelée Saut du loup. En effet, selon les légendes locales, les loups passent par ici en hiver pour attaquer les enclos du bétail.
En poursuivant votre itinéraire, vous passerez à proximité des Gorges de Trigrad, du nom du petit village situé à proximité. Même si vous avez visité celles de Bouynovo, les Gorges de Trigrad pourront vous surprendre.
Ce sont d’abruptes et grandes falaises creusées dans le marbre qui a certains endroits forment un couloir étroit. Certaines parois de ces grottes peuvent atteindre jusqu'à 300 mètres.
"L’inquiétude" ressentie face à ces immenses falaises sera vite remplacée par un sentiment de stupéfaction devant la beauté époustouflante des lieux.

Vous dormirez dans une maison d’hôtes située dans le village typique de Kovachevitsa.

Jour 7 : Kovatchevitsa - Melnik / A la frontière Grecque


Etape 85 Kms

Une partie de la matinée sera occupée par le tour du village de Kovachevitsa.

Puis vous visiterez le village de Leshten, situé à proximité sera la prochaine visite au programme. Le village porte toujours l‘âme de la Renaissance bulgare avec ses vieilles maisons aux toits couverts de tuiles de lauze. La balade dans les petites rues pavées du village vous fera ressentir l‘ambiance du passé, mais également vous fera oublier le tumulte du présent.

Dans les environs de Melnik, le Monastère de Rozhen, ne manque pas d'intérêt. Fondé au XIII siècle, il s’inscrit dans un paysage fabuleux, dominé par les pyramides naturelles de Melnik. La construction simple en bois, la cour ombragée d’une treille, les magnifiques peintures murales et la superbe iconostase, confèrent à cet endroit une puissante charge émotionnelle.

Vous rejoindrez ensuite le petit village vinicole typique de Melnik. Les pyramides naturelles qui l’entourent sont un phénomène naturel surprenant et unique. Etrange paysage constitué de falaises sableuses, découpées par l’érosion.
La nature en tant que maître d’œuvre a créé un tableau atypique qui nous rappelle une succession de pyramides, façonnées au gré des intempéries. Le coucher de soleil est un moment d’intensité émotionnelle forte qui rajoutera une touche de romantisme à votre séjour.
Le village est centré autour d’une rue qui longe une rivière où l’on peut admirer le style architectural particulier de cette région, découvrir des maisons musées, notamment celle de Kordopoulov, s’arrêter dans ses tavernes conviviales et se laisser porter par cette ambiance détachée.  Il est possible de faire des randonnées à cheval aussi pour les amateurs.

Jour 8 : Melnik - Bansko - Dobarsko - Rila / Le site le plus visité en Bulgarie


Etape 195 Kms

Avant de remonter à Rila pour visiter le fameux monastère de Rila, vous pouvez faire un petit détour par la ville de Bansko.
Bansko, petit village fondé au 15ème siècle bien que station hivernale préférée des locaux a su préserver l’originalité de ses traditions populaires, de sa gastronomie et de son artisanat qui se perpétuent à travers d’événements culturels durant toute l’année.
Vous pourrez visiter des maisons musées, la nature préservée du lieu, pratiquer des sports de montagne et échanger avec cette population montagnarde pleine de bon sens et d’hospitalité.
Promenez-vous dans le vieux quartier, avec ses maisons forteresses, notamment Veljanova typique de Bansko avec de magnifiques peintures murales, visitez aussi l’église de la Ste. Trinité avec son imposante tour.

A 17 Kms de Bansko, se trouve Dobarsko, petit village chaleureux, en pleine nature. Il offre un superbe panorama sur les montagnes du Pirin. En dehors de la beauté des paysages, de la convivialité de ses habitants, Dobarsko abrite l’un des 100 monuments du patrimoine Bulgare : L’église St. Théodore qui date de 1614. Ecologie, nature, authenticité sont les mots qui définissent le mieux ce village.
Les célébrités du village sont les grands-mères de Dobarsko (Dobarski babi). Elles perpétuent les chants et les coutumes du village ; Il faut les écouter lorsqu’elles chantent dans la cour de la petite église portant les habits traditionnels colorés.

Pour les amateurs, vous pouvez faire des balades, notamment jusqu’aux chutes Chtrokaloto et le four romain datant du 4ème siècle (environ 1 heure).
Cette étape rafraîchissante vous donnera un aperçu des montagnards et de leurs coutumes.

Si vous avez le temps, vous pourrez découvrir un parc pas commun.  En effet, A quelques kilomètres de Dobarsko, à Belitsa, se trouve le parc des ours dansants, ou plutôt des ex-danseurs.
Il existe une drôle d’attraction en Bulgarie, perpétrée par les gitans, qui consiste à faire « danser » les ours bruns et c’est dans la tentative d’éradiquer cette pratique que le parc des ours est né. (Le parc est cofondé par la fondation Brigitte Bardot) Cette rencontre avec le roi des animaux ici sera d’une grande intensité.

Vous repartirez ensuite en direction du nord pour visiter le plus grand et plus fameux monastère des Balkans, le monastère de Rila. Le monastère se situe sur la rive droite de la rivière Rilska dans le parc naturel national de Rila. C’est le lieu touristique le plus visité en Bulgarie, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il occupe une superficie de 8800 m² constitué de 4 sections correspondant aux 4 points cardinaux qui proposent 300 cellules de moines.
Le monastère a été fondé par St. Jean de Rila en 930, mais sa structure, telle que nous la connaissons date de 1335 sous la régence de Khrelio, dont la tour défensive intérieure porte toujours son nom.
St. Jean de Rila fût canonisé par l’église orthodoxe. Le monastère subit pillages et destructions sous le joug ottoman, mais pu bénéficier de la protection tant bien que mal des rois russes.
Il fût aussi le gardien de l’orthodoxie quand les églises catholiques et protestantes voulurent s’établir en terre bulgare au 19ème siècle. Ses arcades, colonnes, boiseries et peintures sont d'une beauté exceptionnelle. L'église de la Dormition de la Vierge est considérée comme la mieux décorée en fresques en Bulgarie. Son iconostase en bois sculpté est unique dans son genre.
Le musée du monastère nous fait connaître sa longue histoire par des objets de grande valeur : icônes, livres saints, croix d'autel parmi lesquelles l'exceptionnelle Croix du moine  Raphail, sculptée sur bois qui lui nécessita 12 ans pour la finir. Des manuscrits glagolitiques du 19ème siècle, des évangiles sur parchemin du 13ème siècle. Au centre de la cour monastique s'élève la tour de Khrelio, tour médiévale de défense très bien conservée. Le monastère est le conservatoire de l’identité bulgare, emblème de la résistance, situé dans un cadre somptueux de montagnes boisées. Impressionnant.

Vous dormirez au monastère de Rila pour mieux profiter de ce cadre exceptionnel.

Jour 9 : Rila - Sofia / Retour à la capitale


Etape 120 Kms

Avant de revenir à la capitale bulgare, nous vous conseillons un petit détour par la ville de Zemen, pour visiter son monastère.
Le monastère de Zemen St. Yoan Bogoslov e situé à 2 km du centre de la ville de Zemen et à 70 km au Sud-Ouest de la ville de Sofia.
C‘est un des plus anciens monastères en Bulgarie, son origine remonte à l‘époque du Premier Royaume Bulgare (681-1018). L‘église du monastère est datée du XI-XII s. Le monastère connait le sort des autres monastères bulgare à l‘époque ottomane. Après des siècles de ravages, il est finalement reconstruit au XIX s.
L‘intérêt majeur du monastère est son église qui conserve des fresques du XII s. et du XIV s. qui par leur beauté et valeur sont souvent comparées à celles de l‘église de Boyana.
En raison de leur importance, le monastère n‘est pas en activité, il fonctionne comme musée.
De nombreuses légendes amplifient le charme du site. Selon la première, le monastère était un lieu sacré pour les bogomiles (cathares) qui y cachaient la marque des Bulgares, capable de réunir toutes les réligions du monde. Un des cardinaux du Vatican aurait même prédit que Zemen sauvera le monde.
Selon une autre légende, des croisés seraient venus à l‘église décrypter ses fresques qui devraient leur permettre à retrouver le temple de Salomon.

Vous rejoindrez la capitale Sofia afin de profiter des derniers instants en Bulgarie, et faire les visites que vous n’aurez pas eu le temps d’effectuer le 1er jour. Pourquoi ne pas faire un peu de shopping également.

Vous dormirez dans le même hôtel que le premier jour.

Jour 10 : Sofia - Départ



Vous devrez restituer le véhicule de location avant de revenir en France avec tous vos souvenirs.


-- Fin de Nos Services --

Tarifs
Base Chambre Double
Périodes Par Personne Single
Du 1er avril au 30 Juin 530 € 720 €
Du 1er Juillet au 31 Août 590 € 780 €
Du 1er Septembre au 31 Octobre 530 € 720 €
Le prix comprend
> Les frais de dossier ₪ La livraison et la récupération du véhicule de location à l'aéroport de Sofia
> La location d'un véhicule de classe économique (2 pax), intermédiaire (3 pax) ou supérieure (4 pax) en killométrage illimité, assurance et taxes routières, assistance 24h/24
> Le logement en maisons d’hôtes, hôtels 3* et monastères (base chambre double)
> Le petit déjeuner sauf la nuit dans le monastère de Sokolovo et celui de Rila
> Le carnet de voyage et vouchers avec plan d'accès et/ou indications pour les hôtels
> Assistance téléphonique Balkania Tour 7j/7

Le prix ne comprend pas
> Le vol aller/ retour (vérifiez les prix et réservez directement sur notre site)
> Les taxes d'aéroport
> Les assurances annulation, rapatriement et frais de santé
> Le carburant

Vol aérien
Le vol aérien peut être ajouté au prix du voyage sur simple demande en nous indiquant l'aéroport de départ lors de la saisie de votre demande.

Réductions enfants
- Enfant de moins de 2 ans - gratuité. L'enfant n'a pas de siège réservé pour le transport et partage la chambre avec 2 adultes (lit d'appoint)
- Enfant de 2 à 12 ans - 20% de réduction. L'enfant partage la chambre avec 2 adultes (lit d'appoint)
- Le nombre d'enfants partageant la chambre avec 2 adultes est limité à 2
Circuit non contractuel et donné à titre indicatif ( pour plus de détails et tous les renseignements utiles, se rendre sur le site de l'agence)