Circuit en Bulgarie

Escapade en Bulgarie - 8 Jours / 7 Nuits

Formule Tranquillité
Nous vous proposons une découverte surprenante de la Bulgarie, mélant culture et traditions, nature et ruralité, bien être et art de vivre, une immersion au cœur des Balkans. A travers ses terres, à la croisée de l’Orient et de l’Occident, vous découvrirez les différentes civilisations qui ont jalonnées son Histoire, profiterez d’une nature encore préservée, dégusterez dans ses tavernes des plats à l’image de ce peuple, riches et conviviaux. Mais avant tout, c’est la rencontre d’un peuple attachant et authentique, emplit de folklore et de traditions vivaces qui vous emerveillera.

Voyage en Bulgarie : Escapade en Bulgarie

Jour 1 : Arrivée à Sofia



Suivant votre heure d’arrivée, le premier jour vous permettra de découvrir la capitale et les Sofiotes.

Vous ferez un tour panoramique ou pédestre du centre-ville culturel, afin d’y découvrir les plus beaux bâtiments historiques de la capitale. Vous aurez la possibilité de découvrir entre autre la cathédrale A. Nevski, l’église russe St. Nicolas, la rotonde St. Georges, la basilique Ste. Sophie, l’église Ste. Petka des Selliers qui fut presque enterré durant l'occupation turc, le Parlement, la mosquée Bania Bachi édifiée en 1576.

Nuit dans un hôtel 3*** très récent du centre-ville pour rester à proximité des sites à visiter et des activités de la capitale.

Jour 2 : Sofia - Glozhene - Troyan - Veliko Tarnovo / La cité des Tsars Bulgares


Etape 270 Kms

Monastère de Glozhene.
Le petit village de Glojéné est situé au pied du mont Lissets.
Les environs du village sont impressionnants, mais c'est le monastère qui se trouve sur les hauteurs qui est l'atout principal.
Fondé par le prince de Kiev Grigori Gloj, dont il porte le nom, le monastère de Sveti Georgui Probedonosets a une histoire mouvementée et mystèrieuse. Construit au 13ème siècle, il a été transféré par la suite à proximité au cours du 14ème siècle, où il se trouve actuellement. Dédié à St. Georges, il a été détruit en partie par un tremblement de terre en 1913. Depuis reconstruit, c’est un chemin de terre que vous emprunterez pour y accéder.
La région est superbe pour une découverte de sa nature charmante et pittoresque, exceptionnellement variée, des forêts et des arbres séculaires, des rochers abrupts, des clairières odorantes, des chutes d'eau, des cavernes.

Troyan. Le nom de la ville de Troyan est lié à l’ancienne route romaine traversant Stara Planina en passant par le passage actuel de Troyan - Via Traiana qui reliait la Mésie à la Thrace et à la Mer Egée.
La fondation de l’habitat remonte au début du 15e siècle quand des Bulgares se sont établis à cet endroit fort inaccessible et boisé pour s’échapper du pouvoir arbitraire des ottomans. La poterie et la sculpture sur bois étaient parmi les métiers les plus développés qui ont permis l’enrichissement de la ville et de talentueux maîtres maçons ont créé de magnifiques modèles de l’architecture ecclésiastique bulgare en ville et dans la région : par exemple, l’église de « l’Assomption » au monastère de Troyan car c’est aujourd’hui son monastère, jadis refuge de Vassil Levski qui attire les visiteurs et que vous découvrirez.

Vous partirez pour une magnifique ville, au passé prestigieux : Veliko Tarnovo, capitale du Second Empire Bulgare entre le 12ème et le 14ème siècle. La ville était considérée comme la plus belle ville des Balkans après Constantinople. Détruite en 1393 par les Turcs, nous pouvons encore admirer les fortifications. Le détour par cette ville s’impose pour la richesse de son histoire, la beauté naturelle du site, ses maisons suspendues au-dessus de la rivière Yantra, le tout dans un cadre médiéval. Vous visiterez la magnifique citadelle de Tsarevets très bien conservée et en partie restaurée, qui conserve le souvenir de la glorieuse épopée qui fit des Assénides une des plus brillantes dynasties d’Europe. Vous pouvez passer devant l’église des quarante Martyrs avec des reliques du tsar Kaloyan, puis celle de St. Démétrios de Salonique de style byzantin où furent couronnés les tsars Pierre, Ivan Asen et Kaloyan.
La rue commerçante de la ville est également un endroit plein de vie.

Les visites sont nombreuses, mais si vous décidez de consacrer moins de temps à la ville de Veliko Tarnovo, nous vous conseillons de passer au village typique d'Arbanassi. Situé à 4 kms sur les hauteurs de Véliko Tarnovo, il recèle également des sites intéressants, notamment la Maison-musée
Konstantsalieva
et l'Eglise de la Nativité dont les fresques à elles seules valent le détour par ce village. Nombreux sont les monastères dans la région. Attention particulière pour le Monastère de la Transfiguration.

Vous dormirez dans un superbe hôtel familial tout fleuri, très bien situé, avec un accueil remarquable et une excellente taverne.

Jour 3 : Veliko Tarnovo - Shoumen - Varna / La Perle de la Mer Noire


Etape 240 Kms

Une visite incontournable est à prévoir, qui fait partie de l'Histoire Bulgare. A quelques kilomètres de Shoumen, vous découvrirez le Cavalier de Madara.
Bas-relief taillé dans la pierre à 23 m du sol, premier symbole protobulgare, représentant un cavalier et son chien vainqueur d’un lion qui représente Byzance. Les inscriptions qui y figurent témoignent des évènements survenus entre 705 et 831, notamment les nombreuses guerres avec Byzance et les Traités qui en ont résultés.
Il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, la force symbolique de cette sculpture est telle qu’on la retrouve sur la monnaie Bulgare. L'accès au site est réservé aux plus courageux car les escaliers qui y mènent, comptent 225 marches. Le petit musée en contrebas du site vous permettra d'apprendre davantage sur cette époque et ce monument unique.

A l’intérieur des terres, à 18 kms de la ville de Varna se trouve un des phénomènes naturels les plus extraordinaires de la Bulgarie – les Pierres plantées. Ces étranges colonnes en pierre dont certaines atteignent 6 m. de hauteur, se dressent sur des km² dont l’origine suscite toujours de vives polémiques : formations naturelles, vestiges d’une cité ancienne ou à croire la légende, des combattants pétrifiés sur le champ de bataille.
Vous visiterez sa magnifique cathédrale, son exceptionnel musée archéologique où vous découvrirez l’or travaillé le plus ancien du monde.
Passage dans le centre piétonnier de la ville qui rejoint la cathédrale à la plage.

Vous dormirez à l’hôtel Splendid 3*** est basé dans un magnifique bâtiment centenaire.

Jour 4 : Varna - Nessebar / La ville aux 40 églises


Etape 120 Kms

Avant de descendre vers le sud en suivant le littoral bulgare, vous visiterez le Monastère d’Aladja.
A la sortie de Varna, vous ferez une petite halte à l’embouchure de la rivière Kamtchia. Vous ferez une excursion en bateau pour remonter le cours de la rivière, découvrir sa réserve naturelle. Excursion de 40 mn pour vous rafraichir.

Poursuite de la route et l’on peut admirer cette belle Mer Noire, notamment depuis le cap Emine, à l’extrémité orientale du Balkan. On peut citer les petits villages d’Emona, d’Obzor ou de Biala.

Arrivée à Nessebar, une île fortifiée de renommée internationale. Fondée par les Thraces à la fin du 2ème millénaire avant JC, elle jouit d’une histoire riche et mouvementée du fait de son emplacement stratégique. Vous passerez parmi les églises celle du Crist Pantocrator, celle du St. Sauveur et ses fameuses fresques ou encore celle de St. Jean Aliturgète. Visite approfondie de celle de St Stefan.

Vous dînerez et serez hébergés dans un splendide hôtel 3* (Hôtel Royal Palace), situé dans la partie historique, le seul dont l’UNESCO ai autorisé sa construction dans le style architectural byzantin.

Jour 5 : Nessebar - Kazanlak - Plovdiv / La Vallée des Rois Thraces


Etape 360 Kms

Vous rentrerez dans les terres pour vous diriger vers la vallée des rois Thraces, civilisation la plus forte à son époque qui domina une grande partie de l’Europe bien avant les Romains.
Vous visiterez la magnifique église Russe de Chipka. Elle fut construite en 1902 en souvenir de la guerre russo-turque qui libéra les Bulgares du joug ottoman. Dans la crypte de l’église russe, 17 sarcophages en marbre contiennent les ossements des soldats morts au combat en 1877.

Vous descendrez du col pour rejoindre la ville de Kazanlak. Sur le passage, dans les champs, près des vestiges de Seuthopolis, l’antique capitale du royaume des Odrysses, les archéologues ont mis au jour la tombe royale de Seuthès III. Ouverte au public depuis peu, comme les autres est dissimulée sous un tumulus.  C’est la tombe Kosmatka.
Arrêt dans la ville de Kazanlak pour visiter le tombeau d’un roi de cette civilisation Thrace et admirer leur art funéraire (il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO).

La Vallée des Roses
Kazanlak est également au cœur de cette vallée, appelée aussi vallée des roses, car la production d’huile de rose est l’une des spécialités du pays, c’est d’ailleurs le premier producteur mondial.
Il y a un festival, mondialement connu, qui se déroule le premier week end du mois de Juin. Cette date coïncide avec la période de floraison, juste avant la récolte, quand les champs de roses sont les plus beaux. Et c’est vraiment le moment de visiter la région, en faisant une halte dans ce festival pour y observer tout un pan du folklore bulgare.
Organisé pour la première fois en 1903 et dédié à la beauté et à la grâce, attributs de la rose. Compositions florales, couleurs, danses folkloriques et animations festives sont les ingrédients de cette manifestation, dont le moment fort est le couronnement de la rose reine, sorte de miss locale.
Le secret de la haute qualité de la rose bulgare  vient des années de développement et de production qui ont permis d’acquérir un art nulle part égalé, un terroir et un climat très favorable. Les roses élevées  sont de la famille Damascena. L’huile de rose est appelée le ‘liquide d’or’ de la Bulgarie, car c’est un produit très cher utilise par de nombreuses marques réputées de parfum, chocolat, liqueur et confiture. L’huile de rose est trois fois plus chère que l’or. Un litre d’huile de rose est extrait de 3 000 kilogrammes de rose. Toutes les fleurs sont cueillies à la main et conservées précieusement pour la distillation.
Vous ferez la visite d’une distillerie pour y découvrir le processus de fabrication, voir son petit musée.


Vous poursuivrez la route jusqu’à la ville millénaire de Plovdiv.
Située dans la plaine Thrace, sur les rives de la Maritsa et sur sept collines. C'est le deuxième centre urbain par sa population, par sa superficie et par sa place en tant que centre culturel, historique et touristique.

Le Vieux Plovdiv, appelé « réserve architecturale du 18ème et 19ème » suscite l’admiration de tous les visiteurs. Les vestiges de la civilisation Thrace s’y mêlent aux monuments romains, tandis que les vieilles mosquées turques ajoutent un parfum oriental à une cité où des civilisations successives et parfois antagonistes ont su conjuguer ce qu’elles avaient de meilleur pour donner à Plovdiv sa personnalité originale.
Vous ferez une balade pédestre dans la rue piétonne centrale du prince Alexandre de Battenberg où vous pourrez admirer des façades néobaroques à fière allure, l’église Sts. Constantin et Hélène avec ses icônes du maître Zahari Zograf, la mosquée Djoumaya, l’amphithéâtre romain, des maisons musées avec celles de Balabanov,  Kujumdjioglu ou encore la maison Lamartine.

Nuit dans un hôtel 3*** au centre de Plovdiv.

Jour 6 : Plovdiv - Bansko / Au pied des Rhodopes


Etape 190 Kms

Après avoir finalisé les dernières visites de Plovdiv, vous traverserez les magnifiques montagnes des Rhodopes, puis du Pirin.

Un site surprenant par sa taille et sa valeur historique se trouve dans les environs de Plovdiv.
En effet, à une vingtaine de kilomètres de Plovdiv, dans les abords de la ville de Perouchtitsa, vous pouvez visiter les imposantes ruines de l'église Rouge.
L'église est construite probablement vers la fin du IVème ou le début du Vème siècle durant le règne du l'empereur byzantin l'Anastase Ier. Les historiens supposent qu'au passé l'église a été célèbre avec les reliques vulnéraires d'un martyr chrétien. L‘église a porté le nom de Sainte Bogoroditsa, avant d‘être nommée Eglise Rouge en raison de ses briques romains et le mortier rose utilisés pour sa construction.
Quelques travaux d‘aménagement ont rendu le site plus attractif pour les visites.

Non loin de là la ville de Batak, nichée dans les Rhodopes est une halte pleine d’émotion. En effet, l’église de Batak, situé au coeur de la ville est un ossuaire, seule témoin du massacre des habitants de la petite ville par les bachibouzouks en 1876, qui émut Victor Hugo et l’Europe entière.

Vous continuerez votre route en direction de la ville de Bansko.
Située à une altitude de 925 m, dans la partie la plus élevée mais aussi la plus belle du massif du Pirin, Bansko offre une architecture unique aux accents de l’héritage culturel du pays. Son nom vient d’ailleurs du vieux mot bulgare "ban", qui signifie "maître".
Le style de Bansko est représentatif du paysage rural du 18-19 siècle. Ses maisons fortifiées, uniques dans leur genre sont le témoin du caractère indépendant de ses anciens habitants. La maison est  construite en pierres et poutres solides, abrite une ou plusieurs cachettes secrètes, fermée au monde extérieur par des portes épaisses et ferrées et protégées à l'aide de meurtrières dans les murs.
Ces maisons étaient l'apanage des riches de l'époque, toutes les pièces étaient équipées de cheminées (même les cachettes), elles avaient également les façades décorées. Parmi cet héritage vous visiterez la maison Veljanova, un superbe exemple d’architecture de cette époque. Visite également de l’église Sainte Trinité, un formidable exemple de la Renaissance bulgare de 1885. L'art décoratif - peinture, sculpture sur bois, était si bien développée que la ville de Bansko s'institua au rang d'Ecole et donna la naissance d'un style propre durant la Renaissance bulgare.
En outre, Bansko à un autre privilège, celui d'être la porte d'entrée d'un parc naturel national - la montagne de Pirin.
Le parc national du Pirin s'étend sur la majeure partie des montagnes Pirin au sud-ouest de la Bulgarie. Le parc est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Il s'étend sur une superficie de 27 400 ha, à une altitude allant de 1008 à 2914 mètres.

Continuation pour Dobarsko, petit village chaleureux, en pleine nature. Il offre un superbe panorama sur les montagnes du Pirin.
En dehors de la beauté des paysages, de la convivialité de ses habitants, Dobarsko abrite l’un des 100 monuments du patrimoine Bulgare : L’église St. Théodore qui date de 1614.
Ecologie, nature, authenticité sont les mots qui définissent le mieux ce village.
Les célébrités du village sont les grands-mères de Dobarsko (Dobarski babi). Elles perpétuent les chants et les coutumes du village. Elles se produiront devant le groupe dans la taverne d’un petit hôtel familial qui vous accueillera pour le dîner. Vous les écouterez chanter portant les habits traditionnels colorés de la région.

Vous dormirer dans un bel hôtel 4**** situé sur la superbe montagne du Pirin juste au-dessus de la vieille ville de Bansko.

Jour 7 : Bansko - Rila - Sofia / Rencontre spirituelle à Rila


Etape 200 Kms

Sur le retour à la capitale, il vous reste à visiter un dernier site, celui du monastère de Rila, protégé par l’UNESCO pour la qualité de ses iconostases, son architecture et son histoire. Situé dans le somptueux parc national de Rila, Il est considéré comme le symbole emblématique de l’orthodoxie bulgare.
Le monastère se situe sur la rive droite de la rivière Rilska dans le parc naturel national de Rila. C’est le lieu touristique le plus visité en Bulgarie, il est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il occupe une superficie de 8800 m² constitué de 4 sections correspondant aux 4 points cardinaux qui proposent 300 cellules de moines.
Au centre de la cour monastique s'élève la tour de Khrelio, tour médiévale de défense très bien conservée.
Il a été fondé par St. Jean de Rila en 930, mais sa structure, telle que nous la connaissons date de 1335 sous la régence de Khrelio, dont la tour défensive intérieure porte toujours son nom. St. Jean de Rila fût canonisé par l’église orthodoxe. Le monastère subit pillages et destructions sous le joug ottoman, mais pu bénéficier de la protection tant bien que mal des rois russes. Il fût aussi le gardien de l’orthodoxie quand les églises catholiques et protestantes voulurent s’établir en terre bulgare au 19ème siècle.
Ses arcades, colonnes, boiseries et peintures sont d'une beauté exceptionnelle. L'église de la Dormition de la Vierge est considérée comme la mieux décorée en fresques en Bulgarie. Son iconostase en bois sculpté est unique dans son genre.
Le monastère est le conservatoire de l’identité bulgare, emblème de la résistance, situé dans un cadre somptueux de montagnes boisées.

Vous rejoindrez la capitale Sofia en 2h30 environ, afin de profiter des derniers instants en Bulgarie, et faire les visites que vous n’aurez pas eu le temps d’effectuer le 1er jour. Pourquoi ne pas faire un peu de shopping également !

Nuit dans le même hôtel 3*** que le premier jour.

Jour 8 : Sofia - Départ



En fonction de votre heure de départ, vous aurez un peu de temps libre avant d’être transféré à l’aéroport international de Sofia et repartir pour la France.


-- Fin de Nos Services --

Tarifs
Prix par Personne, Base Chambre Double
Périodes Par Personne
Du 1er avril au 30 Juin 450 €
Du 1er Juillet au 31 Août 540 €
Du 1er Septembre au 31 Octobre 450 €
Le prix comprend
> Le transfert aéroport-hôtel-aéroport.
> L’hébergement en hôtel 4* et 3*
> La pension complète avec les repas pris dans des restaurants et tavernes typiques, service à table. (inclus, 1/2 l. d’eau) du dîner du J1 au petit déjeuner du J8.
> Transport en car climatisé
> Visites et droits d’entrée des sites et musées mentionnés au programme
> Un guide francophone inscrit sur la liste officielle des Guides bulgares.
> Concert privatisé des Voix Bulgares à Sofia le dernier jour pour les groupes supérieurs à 15 personnes.

Le prix ne comprend pas
> Le vol aérien et taxes d’aéroport
> Les boissons
> Les assurances annulation, rapatriement et frais de santé
> Le pourboire du guide accompagnateur (à votre discrétion)
> Le supplément chambre individuelle - 150 €

Important
L’ordre des étapes peut être modifié sans préavis en fonction de certains impératifs locaux ou des conditions climatiques. Par ailleurs, en raison des fêtes nationales ou religieuses, certaines entrées de monuments peuvent être limitées, voire supprimées. Cependant, aucun remboursement ne pourra être envisagé.

Hôtels
Les hôtels cités peuvent être remplacés avec des hébergements équivalents.
Circuit non contractuel et donné à titre indicatif ( pour plus de détails et tous les renseignements utiles, se rendre sur le site de l'agence)