Le Mag - Guinée

Les îles de Los, un halot de lumière
dans la noirceur de Conakry

 Les îles de Los au large de Conakry sont une petite bulle d’oxygène, un jardin d’Eden pour ceux qui passent leur semaine à crapahuter dans la crasse et la saleté de cette ville difficile à décrire. Cet archipel compte 8 îlots au total mais les îles principales sont celles de Kassa, et de Roum. Quelques kilomètres séparent la capitale guinéenne de ce petit paradis tropical, véritable retraite dans la nature comparé à la cacophonie de la grande ville.

Un peu d’histoire…



Antique comptoir d’esclaves durant la traite négrière, il est encore possible de visiter les anciens bagnes qui servaient à emprisonner les travailleurs. Tour à tour occupées par les portugais, les anglais, puis les français, les îles de Los ou bien Loos Islands en anglais portent encore aujourd’hui les stigmates de leur histoire passée. L’île de Kassa verra également, vers la fin du 18ème siècle, éclore une usine de l’ « African Company of Liverpool » qui emploie des travailleurs spécialisés pour réparer des bateaux, mais aussi des navigateurs pour aller à la rencontre des populations locales riveraines.


Comment rejoindre les îles



Il existe plusieurs possibilités pour rejoindre les îles depuis Conakry. La première est aussi la plus économique, il faut se rendre au port de Boulbinet pour prendre le mode de transport local commun : la pirogue. La traversée peut durer plus d’une heure selon l’île que l’on rejoint car la vitesse de croisière de la pirogue est d’environ 10 à 12 kilomètres par heure.
L’autre possibilité est de rejoindre la marina qui porte le nom de petit bateau, et de louer un bateau privé avec moteur qui sera bien plus rapide mais aussi bien plus cher, à moins de le louer à plusieurs.

Kassa la douce



Aujourd’hui les îles de Los sont principalement fréquentées par la communauté d’expatriés vivant à Conakry, en mal de nature et à la recherche d’un endroit calme et apaisant pour y passer le week-end. Kassa est l’île la plus proche de la capitale. Ici, une belle plage de sable blond s’étend sur moins d’un kilomètre, bordée par des palmiers rappelant rapidement que nous sommes sous les tropiques. Abou est le propriétaire du village touristique de Bamana. Il a construit ici un restaurant « les pieds dans l’eau » et quelques petits bungalows éparpillés dans un joli jardin bien entretenu, face à la mer.

Chez Abou, le menu est simple mais les produits sont frais et délicieux ! Le plat phare des lieux ?
Les commandos grillés accompagnés d’alloco, un plat typiquement local, les commandos sont les énormes gambas pêchées au large et l’alloco, des morceaux de banane plantain fris. Un régal pour les papilles qui se déguste les pieds dans le sable, face à l’océan, à l’ombre des palmiers. Les petits bungalows d’Abou sont tout confort, avec ventilateur ou climatisation, et il propose également de guider ses clients autour de l’île pour leur raconter son histoire et leur faire visiter les quelques sites sacrés encore fréquentés par les locaux. Les guinéens sont musulmans mais également animistes, et cet ancien culte garde une place bien présente dans leur vie au quotidien, c’est pourquoi les sites et les forêts sacrés sont toujours des lieux très importants à leurs yeux.
Une excursion très sympa qui vaut le détour, surtout avec les explications d’Abou !

Roum la sauvage



L’autre île parmi les plus fréquentées, l’île de Roum située un peu plus loin en mer. On accoste sur l’île par la plage dite « la plage des libanais ». En effet une grande communauté libanaise vit à Conakry. Arrivés par vagues au moment de la guerre du Liban, nombre d’entre eux n’en sont jamais repartis. Ils ont créé des commerces pour la plupart, et certains possèdent des maisons de villégiature sur les îles de Los.

Puis, par un petit chemin qui longe le rivage et pénètre ensuite au cœur d’une petite forêt tropicale, on arrive sur l’une des plus belles plages de l’archipel. La plage du Sogué, le premier hôtel-restaurant à s’être établit sur l’île, est très belle et sauvage, même si elle est régulièrement entretenue et nettoyée par le personnel de la structure.
Le Sogué est un véritable coup de cœur ! La végétation y est luxuriante, et les énormes et fabuleuses fleurs de bananes qui jonchent les alentours du restaurant, au milieu des autres palmiers et cocotiers  confèrent à cet espace un charme exotique peu commun dans la région. Le Sogué appartient à Aminata, Ami pour les intimes, une femme d’affaires guinéenne qui possède également l’un des rares restaurants du centre de Conakry.
Ami a su faire de cet endroit un véritable havre de paix où il fait bon se ressourcer. Ici on se  déconnecte entièrement… Pas de connexion wifi, pas de connexion du tout d’ailleurs, ou bien si, en fait la seule vraie connexion qui s’établit ici c’est avec la nature et les éléments qui nous entoure. Saturé par l’énergie revigorante de l’océan, l’air ici est pur et les embruns vivifiants. Le restaurant du Sogué est une merveille et vaut le détour ! Les plats proposés sur la carte négligemment écrite à la craie sur un tableau noir sont d’une finesse inouïe et magnifiquement relevés d’épices et d’aromates locaux.
Ici pas de chichis, on déjeune en maillot entre deux baignades dans l’océan, et on se gave de cocktails de fruits frais et exotiques gorgés de vitamines et de bienfaits pour la santé.
 Pour tous ceux qui viennent séjourner en Guinée, anciennement surnommée « les châteaux d’eau de l’Afrique » à cause des innombrables sources d’eau, chutes et cascades qui sillonnent le pays, n’hésitez pas à faire un tour aux îles de Los quand vous serez de passage à Conakry. C’est certainement la plus belle sortie nature de la capitale !
En ce qui concerne le reste du pays, de nombreux treks sont également organisés dans la région du Mont Nimba et aussi en Guinée forestière. Le camping est de rigueur car les structures hôtelières font cruellement défaut au pays mais le dépaysement est total et l’aventure en vaut la peine !





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages en Guinée

Les Falaises de Fouta - 12J/10N

Traditions ancestrales vivaces, hospitalité spontanée dans un paysage d'une beauté époustouflante vous feront vivre un parcours initiatique dans un monde secret et chaleureux. Nous vous invitons à découvrir l'un des aspects les plus intéressants de la culture Peul à travers les rencontres (...)

Rando Pirogue et Mont Gangan - 9J/8N

Un lac artificiel, au pied du Mont Gangan, a isolé les villages des collines occidentales, qui n'ont d'autres voies que celles de l'eau et de la pirogue pour communiquer avec le monde extérieur et pour vendre les produits de leurs très riches vergers et potagers. Un monde microcosmique, chaleureux, hospitalier qui nous fera (...)

Monts et Merveilles - 11J/10N

La Guinée est, en Afrique, le pays de l'eau et c'est ce qui lui valut, aux premiers temps de la colonisation, le beau nom de Rivières du Sud. Sur les traces de René Caillé, cet itinéraire nous plonge au cœur des légendes peuls et soussous. De l'émouvante Dame de Mali, qui du haut de sa (...)

Les Rivières du Sud - 10J/9N

Une randonnée au cœur des légendes peuls et soussous, en Basse Côte la mal nommée. Les premiers contreforts du Fouta Djalon apparaissent à 50 kilomètres de Conakry et le Mont Gangan domine Kindia de ses 1100 mètres. Une région rude et belle, à l'écart des circuits (...)
Tous les Circuits en Guinée >>