Circuit en Corée du Sud

UNESCO Tour - 12 Jours / 11 Nuits

La péninsule coréenne est depuis des millénaires traversée par de multiples courants et cultures. Arrivés des steppes de Mongolie, emportant des bribes de culture mandchoue mais surtout chinoise Han, les Coréens ont su en préserver les fruits. Le résultat de ce brassage culturel, endogène à la péninsule, a permis au peuple coréen de développer des trésors reconnus désormais par ㅣ’UNESCO comme Patrimoine Mondial de l’Humanité. Ainsi la grotte de Seokguram, le temple de Haeinsa, le Palais de Bulguksa, la vallee de Mureung, l’Observatoire spatial de Cheomseongdae et bien d’autres encore, sont entrés dans les livres d’Histoire comme uniques au Monde et fruits d’un travail de contemplation vers l’intangibilité.

Le peuple coréen a également la réputation d’être « le peuple le plus cérémonieux qu’il soit au Monde». On retrouve ainsi cette remarque, faite au XVIe siècle par un prêtre franciscain portugais, dans l’ensemble du patrimoine coréen. Que se soit temple, palais, religion, musique, arts graphiques ou picturaux, ou même gastronomique, la Cérémonie, l’Harmonie, la Quintessence et de profondes empreintes confucéennes vous accompagneront tout le long de votre séjour.

Venez traverser le temps et l’espace aux confins d’un paysage sublime, empreint de sérénité et de paix, accompagnés par un peuple chaleureux et fier.
Voyage en Corée du Sud : UNESCO Tour

Jour 1 : Arrivée à Séoul



Arrivée à l’aéroport de Incheon
> Découverte du Palais de Changgyeonggung : palais royal de la dynastie Joseon. Un premier palais, celui de Suganggung, est construit par le roi Sejong le Grand (1418-1450) pour son père, l'ancien roi Taejong. Ce palais est ensuite utilisé pour les femmes et les favorites. Sous le règne du roi Seongjong (1469-1494), le bâtiment, après avoir été rénové, change de nom et devient Changgyeonggung. Pendant l'occupation japonaise, le Palais Changgyeonggung est transformé en zoo et en jardin botanique. Dans les années 1980, le palais est entièrement restauré et retrouve toute son élégance.
*Musée Folklorique National de Corée: il contient plus de 98,000 objets et retrace l’Histoire du peuple coréen de la préhistoire jusqu'à la fin de la Dynastie Joseon, en 1910.

> Insa-dong : il fut le plus grand quartier antiquaire et d’oeuvres d’art de Corée. La rue principale s’appelle Insadong-gil et est connectée à une multitude de petites allées dans lesquelles vous trouverez des restaurants et maisons de thé traditionnels. A ne pas manquer: Tongmungwan (la librairie la plus ancienne de Séoul) et Kyung-In Art Gallery.

> Samcheong-dong : ce quartier comprend un grand nombre de galeries d’art, de magasins et de restaurants et est adjacent au village traditionnel de Bukchon qui abrite 1,932 habitations traditionnelles.

Jour 2 : Séoul



> Visite du Palais de Changdeokgung : classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, il fait partie des « 5 Grands Palais » construits pendant la dynastie Joseon, à la fin du 14ème siècle. Situé à l’est du Palais de Gyeongbokgung, il est aussi appelé « Palais de l’Est » mais sa vraie signification littérale est « le Palais aux vertus prospères ». Il a su conserver plusieurs caractéristiques propres aux Trois Royaumes de Corée, notamment le fait de voir ses édifices être en parfaite harmonie avec la topographie du site.

> Sanctuaire de Jongmyo : c’est un lieu de pèlerinage confucianiste dédié aux commémorations de la mort des rois et reines de la dynastie Joseon. D’après l’UNESCO, il est le sanctuaire royal confucianiste le plus ancien et le mieux conservé. On peut assister à des cérémonies traditionnelles datant du 14ème siècle. Jongmyo a été ajoute à la liste des sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1995.

> Marché de Namdaemun : le plus grand mais aussi le plus ancien marché de Corée du sud, où l’on peut trouver plus de 1,700 types de produits différents tels que des vêtements, du tissu, des produits alimentaires, des souvenirs, des ustensiles de cuisine, etc.

> Tombes Royales de Seonjeongneung où reposent plusieurs membres de la famille royale de la Dynastie Joseon dont le Roi Seongjong (1469-1494), 9ème roi de la dynastie et sa seconde femme, la Reine Jeonghyeon (1462-1530), issue de la famille Yun.

Jour 3 : Séoul - Suwon - Séoul



> Forteresse de Hwaseong : Hwaseong signifie "forteresse brillante". Elle est accessible en métro/bus car elle ne se trouve qu'à une trentaine de kilomètres de Séoul, dans la ville de Suwon. Elle a été construite à la fin du 18ème siècle par le Roi Jeongjo pendant la dynastie Joseon en l’honneur de son père, le Prince Sado, assassiné par son propre père, le Roi Yeongjo. Elle fait aujourd'hui partie du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1997.

Jour 4 : Séoul - Jeonju - Gochang



> Village traditionnel de Jeonju : situé au coeur de la ville, ce village affiche plus de 800 habitations traditionnelles appelées « Hanok ». La région est connue pour sa gastronomie, notamment le bibimbap et pour ses maisons de thé. On y trouve également le papier traditionnel coréen, le Hanji. L’atmosphère paisible laisse percevoir le bruit de l’eau claire résonner dans l’air. Un village où traditions et modernité cohabitent à merveille!

> Départ pour Gochang : visite du site des dolmens, qui est le plus grand et le plus varié. Ils sont connus sous le nom de « Jungnim-ri » et se concentrent au village de Maesan. Les dolmens furent construits d'est en ouest devant une série de collines à une altitude de 15 à 50 mètres. Les couvercles mesurent en moyenne 5,8 mètres et peuvent peser de dix à 300 tonnes. On a documenté et classifié 442 dolmens sur la taille des couvercles. Ce groupe est pensé avoir été construit autour du VIIe siècle av. J.-C.

> Musée des dolmens

Jour 5 : Gochang - Gayasan



> Temple de Haeinsa : c’est l'un des temples bouddhiste les plus importants de Corée du Sud, connu notamment grâce au Tripitaka, qui est l'ensemble des écritures bouddhistes gravées sur 81.258 tablettes d'imprimerie en bois. Haeinsa est l'un des trois temples joyaux de Corée, et se trouve à Gayasan dans la province sud de Gyeongsang. C'est toujours un grand centre pour la pratique du Seon (Seon ou Son selon la romanisation utilisée est la traduction de zen en coréen), et fut le lieu où Seongcheolprofessa professa. Le temple fut bâti pour la première fois en 802. Haeinsa et le Tripitaka ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCOen 1995.

> Balade dans le Parc National de Gayasan : il s’étend sur une superficie de 80,000 km2. On y trouve un bouddha taillé dans la roche, les chutes de Yongmun , 380 espèces de plantes différentes ainsi qu’une centaine d’espèces d’oiseaux et d’animaux sauvages.

Jour 6 : Gayasan - Gyeongju



Départ pour Gyeongju : ville côtière située au sud-est de la péninsule, dans la région nord de Gyeongsang, Gyeongju fut la capitale de l'ancien Royaume de Silla (57 av. J.-C. ~ 935 ap. J.-C.) et dirigea le pays pendant 3 siècles (du VIIème au IXème siècle). On y trouve un nombre important de sites archéologiques et de monuments culturels. Gyeongju est souvent qualifiée de "musée sans murs".

> Tombe du Général KIM Yushin : le Géenéral Kim Yushin est considéré avoir été un des plus grands généraux de l’histoire de Corée et était perçu comme étant un fervent partisan de l’unification des 3 Royaumes, Baekje, Goguryeo, et Silla.

> Tombe du Roi Muyeol : ami d’enfance du Général Kim Yushin, il fut le 29ème monarque de la partie sud du Royaume de Silla. On lui attribue l’unification des 3 Royaumes de Corée, en ayant entretenu des liens étroits avec l’Empereur chinois Gaozong de la Dynastie Tang.

> Poseokjeong : il s’agit d’un ruisseau en forme d’ormeau taillé dans la pierre. Lors de banquets organisés vers la fin du Royaume Silla, les fonctionnaires du roi et ses invités se retrouvaient autour de ce cours d’eau pour réciter des poèmes, discuter et boire. Ils laissaient flotter leur verre jusqu'à ce qu’il arrive à la personne suivante, qui devait donc boire et déclamer un poème.

> Puit de Najeong : d’après les archives historiques datant des 3 Royaumes (Samguksagi) et les souvenirs restant des 3 Dynasties (Samgungnyusa), Park Hyeokgeose, monarque fondateur de Silla, est né près de ce puit. En 69 av.J.-C., Sobeolgong, à la tête du village de Goheochon, vit un cheval blanc agenouillé. Alors qu’il tentait de s’en approcher, le cheval disparut, remplacé par un oeuf qui donna naissance à un garçon. Lorsque le jeune homme eut 13 ans (en 57 av.J.-C.), il fut nommé roi par les chefs du village et commença à reigner sur la région, autrefois appelée « Seorabeol ».

> Parc de Daereungwon : on y trouve les tombes des rois et nobles de la Dynastie Silla. Parmi les 23 tombes, les plus connues sont celles de Cheonmachong, où l’on peut admirer 11,526 vestiges et couronnes royales, et celle de Hwangnamdaechong, où reposent le roi et la reine.

> Observatoire de Cheomseongdae : observatoire astronomique, le plus vieux observatoire qui existe en Asie de l'Est, et une des plus anciennes installations scientifiques sur la Terre.Cheomseongdae signifie « la tour d'où l'on observe les étoiles ». Il a été construit vers le VIIeme siècle, pendant l'Empire de Silla.

> Etang d’Anapji : construit lors de la 14ème année du reigne du Roi Munmu pendant la Dynastie Silla (57 av. J.-C. - 935 ap. J.-C.)

Jour 7 : Gyeongju - Mont Tohamsan - Seokguram - Bulguksa - Gyeongju



Lever de soleil du haut du Mont Tohamsan.
> Grotte de Seokguram : On raconte que cette grotte a été construite par Gim Daesong. Sa construction commence soit en 742 lorsque Gim Daesong renonce à sa position dans la cour du roi, soit en 751, le Xe anniversaire du début du règne du roi Gyeongdeok de Silla. C'est l'apogée culturelle de la Silla unifiée. C’est une grotte de pierres artificielles en granite, située sur la pente ouest du Mt. Tohamsan (à 745m du niveau de la mer). A l’intérieur du hall principal de forme ronde, on peut y voir la statue du Bouddha principal, qui mesure 3,5 m de haut et qui est assis sur un socle en forme de lotus mesurant 1,34 m de haut, ainsi que Bodhisattva et ses disciples.

> Temple de Bulguksa : Il abrite sept trésors nationaux, dont Dabotap et Seokgatap, Cheongun-gyo (« Pont du nuage bleu »), et deux statues de Bouddha en bronze. Il est classé 1er site historique et scénique par le gouvernement sud-coréen1. Il est sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis1995, au même titre que la grotte de Seokguram. Il est considéré un chef-d'oeuvre de l'âge d'or de l'art bouddhiste dans le royaume de Silla. Il est aujourd'hui le temple principal du onzième district de l'ordre Jogye du bouddhisme coréen.

> Musée National de Gyeongju.

Jour 8 : Gyeongju - Andong



> Village traditionnel de Hahoe : le village folklorique de Hahoe à Andong, en Corée du Sud, est un village traditionnel qui a conservé l'architecture Joseon, des traditions, des livres anciens. Ce village est situé sur le Hwachon, qui est un affluent du Nakdong. Au nord se trouve la falaise Buyongdae, au sud, le mont Namsan. Le village est organisé selon les principes géomantiques de pungsu, et a donc une forme de fleur de lotus.

> Falaise de Buyongdae : elle mesure 64 mètres de haut et se situe à l’extrémité de la chaîne de montagnes Taebaek. Le sommet offre une vue panoramique du village de Hahoe à Andong

> Temple de Bongjeongsa : c’est le plus grand temple qui se trouve à Andong. C’est aussi le bâtiment en bois le plus vieux de Corée. Il fut construit en 672 par le moine Uisang.

> Ecole confucianiste de Dosan Soweon : elle représente une des dernières écoles confucianistes du pays.

Jour 9 : Andong - Odaesan - District de Pyeongchang



> Mont Odaesan : c’est est une montagne de la province de Gangwon. Elle culmine à 1 563 mètres d'altitude dans les monts Taebaek. Le nom Odaesan signifie « montagne des cinq plaines » et fait référence aux cinq hauts plateaux placés entre ses cinq sommets. Le plus grand de ces cinq pics est le Birobong. Elle est située au coeur du parc national d'Odaesan fondé en 1975. La montagne d'Odaesan abrite un grand nombre de trésors culturels, en particulier les temples bouddhistes de Woljeongsa et Sangwonsa. De plus, depuis 1606 et jusqu'à la colonisation japonaise, une copie des archives royales, les annales de la dynastie Joseon, était stockée dans ce lieu.

> Pic de Birobong

> Temple de Woljeongsa

> Temple de Sangwonsa

Jour 10 - District de Pyeongchang - Mureung - Naksansa - Icheon - Séoul



> Vallée de Mureung : elle s'étend du mont Dutasan au mont Cheongoksan et est située à 4 kilomètres de l’étand Hoamso, où, d'après une légende, un tigre s’y noya en tombant de la cascade Yongchu (en amont). Les eaux de la vallée Mureung s’écoulent entre les rochers fissurés et forment de grand étangs splendides le long du chemin. Il y a également de grands rochers plats sur lesquels vous pourrez vous reposer. La vallée regorge d’une multitude de trésors comme le temple Samhwasa, les cascades Haksodae, Okryudong, et le gouffre Seonnyeotang. Tout le chemin de Ssangpok aux cascades Yongchu propose des paysages à couper le souffle. Dans les temps anciens, les savants et les poètes fréquentaient souvent la vallée ; on y trouve d’ailleurs leurs inscriptions sur les rochers.

> Temple de Naksansa :
situé en bord de mer (mer de l’Est), il fait référence à la « Montagne Potalaka », lieu où demeure le bodhisattva Avalokiteshvara, accompagné de gardes dragons. Naksansa fait partie des 8 merveilles de l’Est de la Corée, connues sous le nom de « Gwandong Palgyeong ».
*Pavillon de Uisangdae: c’est un petit temple construit par l’Ambassadeur Uisang. Il avait pour habitude d’y méditer. D’après la légende, une fleur de lotus rouge fleurit dans la mer pendant les 7 jours de prières de l’Ambassadeur.

Départ pour Icheon

> Village de potiers de Icheon : il devint le centre de la poterie traditionnelle sous la Dynastie Joseon (1392 - 1910), pendant près de 500 ans, grâce à la présence de matériaux exploitables dans la région. Il est également représentatif des céramiques Joseon Baekja, porcelaine blanche. On y trouve 80 ateliers de poterie et 300 fours traditionnels en activité.

Retour à Séoul.

Jour 11 : Séoul



> Tour culinaire ou cours de cuisine coréenne: journée consacrée à la gastronomie à travers la visite de divers marchés et restaurants, ou apprentissage de la cuisine.

> Spectacle coréen traditionnel ou contemporain dans la soirée

> Dîner traditionnel.

Jour 12 : Séoul - Départ



Départ de l’aéroport de Incheon.


-- Fin de Nos Services --

Tarifs : Nous Consulter

Le prix comprend
> L’hébergement pendant 11 nuits : vous serez logés dans des hôtels (chambres de 2) ou maisons traditionnelles
> Les transports : La location d’un mini-bus/van privé + chauffeur lors des excursions, les transports sur Séoul et ses alentours
> Les prestations d’un accompagnateur francophone/anglophone bilingue
> Les visites
> Le spectacle + dîner traditionnel la veille du départ

Le prix ne comprend pas
> Le billet d’avion Paris/Séoul A/R : nous pouvons vous orienter vers des agences de voyages basées en France
> Les repas : il faut compter entre 4 et 10€ par repas
> Les assurances voyages
> Les dépenses personnelles
Circuit non contractuel et donné à titre indicatif ( pour plus de détails et tous les renseignements utiles, se rendre sur le site de l'agence)