Expériences de Voyages au Japon

Famille de Philippe L. - Du 18/07/2017 au 03/08/2017


Voyage Construit sur Mesure par l'Agence
Bonjour

Je tenais à vous exprimer toute ma satisfaction de vous avoir sélectionné pour l’organisation de notre voyage au Japon.
Une sélection qui s’est faite tel un appel d’offre où j’avais sollicité celles-ci exactement sur les mêmes critères d’exigence.

Dans une première approche, vous avez été la seule à répondre à nos attentes: un voyage à la fois indépendant, planifié avec des aides ponctuelles en faisant beaucoup de choses en si peu de temps ( 17 jours).

Il est vrai que notre voyage était assez intense, attention, pour faire le même rythme que nous il faut être en bonne forme et en été, ne pas négliger que l’été au Japon est très chaud

En commençant par Tokyo, d’habitude, je n’aime pas trop les énormes mégapoles, je ne me suis jamais autant senti à l’aise, comme dans toutes les autres grandes cités du pays.
Ne pas négliger avant de partir la location du wifi pocket, vous donnant la possibilité d’avoir sur votre smartphone le plan de Tokyo et de son métro. C’est une ville attachante, pas seulement pour ses monuments historiques ou futuristes mais pour ses habitants, sa propreté, sa sécurité, le respect, l’honnêteté, la gentillesse des gens, qui bien ne parlant pas très souvent l’anglais mais avec deux trois mots de japonais seront toujours serviables.

Je conseille vivement de prendre l’aide d’un guide comme vous nous l’avez proposé, ne serait-ce que pour se familiariser avec les habitudes nipponnes et surtout, l’aide précieuse pour valider notre pass «Japan Pass Rail».
Ce qui nous a impressionné dans tout le pays et pas seulement dans les lieux touristiques, de ne trouver aucune détérioration, aucun graffitis, aucuns lieux sales, des toilettes publiques partout impeccables, du personnel dans les gares, services publiques ou privés partout, pas de mendiants, de délinquants, à l’exception peut-être de certains hommes âgés qui semblent être marginalisés mais qui ne feront jamais la manche, fierté japonaise oblige!

Un regret, le temps chaud et brumeux ( parfois très pluvieux, je me suis pris un orage d’une rare violence, le premier jour!) nous a empêché de voir sa Majesté le Fuji-San, il faudra revenir…
Le quartier Akihabara vaut la visite mais un peu image touristique, comme les champs Elysées à Paris, à voir mais à mon avis, pas trop y perdre du temps.

Ne pensez pas que les japonais ne savent pas se détendre ou s’amuser, je trouve que dans bien des aspects, ils le font mieux qu’en Europe, les restaurants le soir sont bondés et les éclats de rires fusent, toujours dans le respect,
Je conseille vivement de prendre un hôtel dans le quartier d’Asakusa , à la fois authentique, calme et facile pour se déplacer dans le reste de la capitale. Si vous êtes passionné comme moi du grand Maître Hokusai, il faut aller dans le quartier proche où il a vécu et où il y a, entre autre, un charmant musée qui lui est consacré.

Prendre le métro de la ligne Yurikamone ne vous laissera pas indifférent, si vous avez un peu de temps, je vous conseille la balade en bateau sur la Sumida River.

En continuant par l’incroyable Kyoto dont nous avons eu le privilège d’assister à la petite Gion Matsuri et aussi une cérémonie Shinto dans la forêt près du Fushimi Inari Taisha.
Kyoto même en 5 nuits en comprenant la visite de Nara demande à faire des sacrifices tellement qu’il y a des trésors à voir, l’essentiel, selon moi, n’est pas de chercher à tout voir mais apprécier, contempler, profiter.
La gare de Kyoto est à elle toute seule un monument ultra moderne à ne pas rater et surtout de profiter de son atmosphère.

Nous avons continué notre périple en allant au sud, à Takamatsu. Je me rappelé d’une collègue japonaise qui était surprise de savoir que j’allais par là et était assez négative, que non!
Nous avons eu le temps de faire une courte visite sur l’ile de Shodo-Shima, nous n’avons pu aller seulement sur la pointe de Angel Road, en traversant à pied le village aux maisons traditionnelles, malheureusement, nous n’avons pas trouvé de bus pour profiter du téléphérique et surtout de risquer de rater le dernier ferry.
Nous avons pris des trains locaux toujours aussi impeccables pour être accueillis par un chauffeur comme prévu qui nous a baladé dans les magnifiques gorge d’Oboke et la vallée d’Iya. Nous avons fait la petite croisière dans la rivière, ce fut une très belle journée de balade verte dans un Japon des campagnes.

Nous somme ensuite parti pour Hiroshima en faisant un arrêt presque toute la journée à Kurashiki, attention, pour bien pouvoir laisser vos bagage le temps de cette visite, bien avoir 700 Yens en pièces par bagage, nous avions anticipé.
Nous avons fait une petite erreur de connexion pour aller à Hiroshima: confusion entre Fukuyama et Okayama, pas de panique, avec notre Japan Pass Rail nous avons demandé notre nouvelle destination au guichet de la gare et avons changé de Shinkansen, à peine une heure de perdue sur le programme.

Les Shinkansen, ces trains rapides, sont incroyables, toujours à l’heure, propres, personnel, comme toujours impeccable et serviable d’une rapidité redoutable, d’une élégance majestueuse .

Hiroshima, n’est pas seulement la ville meurtrie par son attaque atomique, même s’il est incontournable d’aller au dôme et surtout au mémorial de la paix qui vous submergera certainement d’émotion comme ce fut pour nous, mais c’est aussi une ville tournée vers l’avenir aux gratte-ciels impressionnantes, au château médiéval qui,bien sûr, a été reconstruit entièrement.
A partir de cette ville, nous avons été sur l’ile de Miyajima ( au vrai nom Itsukushima) et son célèbre Torii dans la mer.

Au début, je craignais sa surabondance touristique ce qui est une réalité mais si on prend son temps de s’y imprégner et avoir la chance comme nous avons eu d’assister à un mariage Shinto, alors son aspect spirituel s’ouvrira à vous et vous fera oublier la foule.

Nous sommes descendu le plus au sud. à Kagoshima, endroit peu prisé des touristes européens et à mon avis, à tort, nous sommes allé pour son volcan actif, le Sakurajima qui vaut la visite en ferry d’à peine 20 minutes mais où il faudra un peu ruser pour faire le grand tour de l’ile ( il n’y pas à toutes les heures des bus, seul le petit tour est régulièrement desservi) mais on a découvert une ville de grande histoire qui a vu naitre des grands hommes qui ont contribué à la restauration Meiji et à préserver l’indépendance et modernisation du Japon.

Enfin Osaka, encore une ville incroyable, non pas qu’elle soit très belle mais ne manque pas de charme, sa gare, ses gratte-ciels futuristes, la grande roue impressionnante et le parc d’attraction Universal.

Sa vie trépidante, l’esprit qui y règne le soir principalement au quartier Otombori avec sa ribambelle de restaurants variés à tous les gouts et d’excellente qualité.

Culinairement parlant, le Japon est une place privilégiée et pour tous les goûts et les bourses, je garde en mémoire ce repas gastronomique que nous avons fait à la Sky Tour de Tokyo à 345 mètres d’altitude et un tout petit restaurant dans une rue perdue du vieux Kyoto où ce repas simple et traditionnel sentait bon les légumes frais du jardin et tant d’autres…

C’est un voyage très réussi dans bien des domaines et encore merci pour votre professionnalisme,votre suivi, la sélection des hôtels, les conseils je n’hésiterai pas à conseiller chaleureusement « Voyage au Japon»,Tokyo city Tour et vous donne l’entière autorisation d’utiliser ce résumé de voyage comme bon vous semblera.


Pour ma part, il sera partagé auprès de l’agence local de ma ville chez qui j’ai acheté les billets.

Avec mes cordiales salutations

Philippe L.