Expériences de Voyages en Sri Lanka

Gérald L. et sa femme - Du 24/12/2013 au 10/01/2014


Nature et culture, personnalisé, avec chauffeur anglophone
Voyage au Sri Lanka de Gérald
©Gérald L. - Tous Droits réservés
Bonjour

Voici donc un témoignage sur notre périple de 18 jours au Sri Lanka avec l’agence Shanti (Nature et culture, personnalisé, avec chauffeur anglophone), du 24 décembre 2013 au 10 janvier 2014. C’est un témoignage qui se veut nuancé et qui correspond à ma propre perception de ce que nous avons vécu là-bas, ma femme et moi.

D’abord, je dois dire que Shanti me semble une agence sérieuse : avant et pendant le voyage, tout est bien planifié et bien suivi au jour le jour. Ici, pas de mauvaises surprises ou d’informations qui se révèlent erronées en cours de route. Par exemple, les tarifs d’excursion annoncés dans le programme sont exacts. Cependant, ce n’est pas donné : nous avons refusé une proposition de Shanti pour un séjour d’une dizaine de jours en Inde et Travelogy India (une agence indienne concurrente) nous a fait économiser environ 30% du prix tout en nous offrant également un assez bon service. Il faut peut-être s’interroger sur la marge de profit de Shanti qui, au-delà de cette question de prix, me paraît sans reproches, si ce n’est que les hébergements sont de qualité inégale : parfois, c’est trop beau pour être vrai, parfois, c’est quelque peu décevant.

Par ailleurs, le Sri Lanka, ce n’est pas Dubai ni Florence. Les attractions touristiques conventionnelles y sont peu nombreuses, si ce n’est des safaris photos (par exemple, éléphants et léopards vivant dans la jungle) ou des plages du sud-ouest (très belles et très conventionnelles). Pour apprécier ce pays qui se relève à peine de 30 ans de guerre civile (40 000 tués, paraît-il) et d’un tsunami qui a fait également 40 000 morts et environ 200 000 sans-abri en 2004, il faut prendre la mesure de la culture ambiante (histoire millénaire, colonialisme, religions, ethnies, agriculture, éducation, us et coutumes, vie familiale, développement économique, réalités quotidiennes et espoirs pour demain, etc.). C’est ici que la présence du chauffeur (et de guides locaux) revêt une importance primordiale. Pour notre part, nous avons eu la chance de rencontrer un chauffeur (engagé pour l’occasion par Shanti) très affable, très cultivé et très expérimenté qui nous a fait partager jour après jour sa passion du pays ainsi que ses connaissances dans les divers domaines de la vie srilankaise. En outre, connu un peu partout au Sri Lanka, il nous a permis d’entrer en contact avec des individus et des familles et de partager leur vie pendant quelques heures. De la même façon, la visite de temples bouddhistes ou hindous est beaucoup plus intéressante quand on nous explique leur histoire, les pratiques religieuses concrètes des gens au quotidien et l’importance de la religion pour les Srilankais (bouddhistes ou hindous). C’est toute la différence entre la simple vue d’objets millénaires et la compréhension d’un mode de vie et de pensée qui s’est forgé au fil du temps et qui perdure encore aujourd’hui sous une forme ou sous une autre.  
Dernière remarque. Les Srilankais sont très accueillants et, en leur manifestant un minimum de respect, on se sent vite bien en leur compagnie. Ils ne sont pas (pas encore) las des touristes (toujours un peu envahissants) et semblent comprendre que le tourisme est un moyen parmi d’autres de reconstruire leur pays. Ils parlent souvent un assez bon anglais (appris à l’école) et sont souriants, les enfants veulent se faire prendre en photo avec des étrangers, et la sollicitation directe et insistante est réduite au minimum, ce qui n’empêche pas le touriste de trouver parfois l’occasion de donner un coup de main à des gens vraiment en difficulté.

Bref, ce fut un très beau voyage que nous avons fait là, peut-être le plus touchant de ma vie à cause de la situation particulière de ce pays et du contact si chaleureux avec des Srilankais de tout âge.

Gérald L.