Expériences de Voyages en Arménie

Mirta R. - Du 13/09/2015 au 26/09/2015


A l'Aube de la Chrétienneté
Voyage en Arménie du Groupe de Mirta
Bonjour

Ce soir, face à mes photos d'Arménie - que je viens enfin de sélectionner en vue de la réalisation de mon désormais traditionnel livre de voyage - m'est soudain revenue cette réflexion de Jacques Prévert : "On reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va".

Seule face à ces images me vient déjà, chose rare, une terrible nostalgie de ce pays. Quelque chose que je n'aurais pas soupçonné lorsque j'y étais, tout était si dense, si abondant, si intense, si compact, si plein... Agité aussi, parfois, énervant, bousculé, trop rapide...

Et voilà, maintenant chaque image m'arrive tranquillement, accompagnée de couleurs, de musiques, d'odeurs, de sons, de sensations, de souvenirs, quoi! Lumineux, pâles, touchants, éblouissants.
Des souvenirs verts, bleus, ocre, noirs, des souvenirs de crépuscules, de nuages, de vent. Des souvenirs de gens que je n'ai pas eu le temps de connaître et que je rêve de rencontrer ou de retrouver un jour, comme je rêve de fouler encore, mais seule, le sol d'autres coins d'Arménie.

Et si je dis "fouler encore, mais seule", c'est qu'il m'a manqué, dans ce voyage, du temps libre, du temps pour respirer, pour digérer, du temps pour les contacts, pour les surprises, du temps à créer moi-même, de l'autonomie, de la liberté. Quelques heures par-ci par-là. Peut-être que de telles respirations, dans un voyage de groupe, seraient les bienvenues ?

Merci de m'avoir fait connaître ce pays. Et que tout continue de bien aller pour vous tous.

Cordialement.

Mirta R.