Le Mag - Turquie

L’ordre Mevlevi des Derviches Tourneurs

 Hommes de foi de confession musulmane Mevlevi, les Derviches Tourneurs doivent leur nom à leurs étranges prières dansantes. Connue sous le nom de cérémonie du Semâ, la danse des Derviches Tourneurs consiste à tourner sur soi-même jusqu'à atteindre un état de transe. Elle s'accompagne de la musique de quelques instruments et de chants et a pour objectif d'élever la spiritualité de l'être humain jusqu'à la perfection.

Appelé le Semâzen Derviche, le danseur-prieur porte un bonnet de feutre qui vient symboliser le tombeau de son ego. Plus il tourne, plus ses bras s'élèvent vers le haut. Toujours tournée vers le sol, sa main gauche sert de lien entre Dieu et le peuple. Sa main droite est quant à elle orientée vers le ciel afin d'accueillir les dons divins.
Le tout forme une danse étonnante et tourbillonnante s'achevant toujours par une longue prière adressée aux âmes de toute confession et aux prophètes.

On trouve aujourd'hui des Derviches Tourneurs à Istanbul, en Cappadoce et en Anatolie Centrale, autour du berceau du mouvement : la ville de Konya au centre de la Turquie.



Rétrospective sur l'ordre des Mevlevis



Les Mevlevis, autre nom des Derviches Tourneurs, utilisent les arts traditionnels tels que la danse et la musique comme moyen de transport pour élever leur personnalité psycho-spirituelle. Le derviche, qui signifie au départ « mendiant », suit la voie ascétique soufie et vit initialement dans des conditions d'austérité et de pauvreté extrêmes, à l'instar des moines des ordres mendiants chrétiens.

Le mouvement s'installa au 13e siècle en Turquie. Mevlana Rûmi, poète et philosophe persan, n'adhère pas à la religion musulmane et décide de rejoindre sa branche mystique : le soufisme. Véritable explorateur de la conscience humaine, il établit une approche psycho-corporelle dans le but d'atteindre un état de transe : la danse Mevlana. Les premiers Derviches Tourneurs font leur apparition, tout de blanc vêtus et accompagnés de musique et de chants.

Konya, berceau des Derviches Tourneurs



L'ordre des Mevlevis fut fondé par Rûmi à Konya, en plein centre de la Turquie. Située au carrefour de différentes religions, Konya est la ville la plus vaste de tout le pays et accueille plus d'un million d'habitants. Elle est devenue au fil des siècles un lieu de pèlerinage important puisque c'est ici que repose la dépouille du fondateur de l'ordre des Mevlevis, Mevlana Râmi. Le poète philosophe est aujourd'hui toujours vénéré dans le monde entier pour son génie musical et poétique et sa croyance centrée sur la tolérance et l'amour. Après la mort de Râmi, son fils décide de perpétuer la cérémonie du Semâ et fonde l'ordre des Derviches Tourneurs.

On peut toujours aujourd'hui assister à un spectacle de Derviches Tourneurs authentique en Turquie, à condition de rester à Konya pour quelques jours.

Le Musée de Mevlana



Également situé à Konya, le Musée de Mevlana est un ancien couvent de Derviches Tourneurs aujourd'hui transformé en musée d'art islamique. Composé d'une tour recouverte de céramique verte et d'un mausolée, l'endroit attire des dizaines de milliers de visiteurs chaque année.
La tombe de Rûmi est à ce jour le second site le plus visité de la Turquie, après le palais de Topkapi à Istanbul.
Aussi connu sous le nom de « Mausolée Vert » pour la couleur de son dôme, le Musée de Mevlana permet de découvrir la bibliothèque, l'école, les lieux de vie et les salles où les rituels étaient pratiqués quand le musée était encore un couvent. Au centre, le mausolée est généreusement orné d'écritures islamiques et de différents reliefs en émail. Il contient les dépouilles de plusieurs figures importantes de l'ordre des Mevlevis. La tombe principale, protégée par un petit portail argenté datant de la fin du 16e siècle, est celle de Mevlana Rûmi. La tombe de son père, Bahaeddin Veled, est située juste en face de celle de Mevlana, un détail qui ne doit rien au hasard puisque cette position particulière est signe de respect.

La salle située à côté du mausolée sert désormais de musée et expose de nombreux instruments de musique utilisés lors des prières dansantes, des robes ayant appartenu à Mevlana ainsi que des objets ottomans comme un Coran du 13e siècle gravé dans de l'or. Et parmi tous ces objets de valeur inestimable, se trouve également le tapis de soie le plus cher au monde.

Où voir les Derviches Tourneurs en Turquie ?



Le spectacle des Derviches Tourneurs fait partie des choses incontournables à voir lors d'un voyage en Turquie. Si Konya demeure le meilleur endroit pour s'imprégner de l'ambiance mystique du mouvement, Istanbul organise également des spectacles ouverts à tout le monde. Impossible de ne pas se laisser emporter par les danses enivrantes des prières. Profondément ancré dans les traditions turques, le mouvement des Derviches Tourneurs éblouit par son dynamisme et son aspect mystique. Le centre culturel Silivrikapi, le Mevlana Education and Culture Society et le Centre Culturel Hodjapasha  proposent des spectacles régulièrement.
 Vous prévoyez de voyager en Turquie prochainement et souhaitez-vous plonger dans les traditions fascinantes des Derviches Tourneurs ? Des agences de voyage locales directement installées sur place sauront vous conseiller quant aux meilleurs endroits pour assister à un spectacle. Question pratique, les photos sans flash sont souvent autorisées durant le spectacle. Il est par ailleurs conseillé de réserver ses places à l'avance soit auprès de votre agence de voyage, soit directement sur place.





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages en Turquie

Balade à Istanbul - 7J/6N

Son nom suffit pour tout dire... Istanbul, ville dont la légende n'est pas encore éteinte... Un pied en Asie, l'autre en Europe, Istanbul est la seule ville au monde à cheval sur deux continents. Dans ce site grandiose, qui fut la raison de son prodigieux destin, elle conserve fièrement les précieux (...)

Croisière Méditerranée et Randonnée en Lycie - 8J/7N

La Lycie(ce nom signifiait « le Pays de la Lumière » en ancien grec) se situe sur la côte méditerranéenne de la Turquie (anciennement Anatolie, ou ‘’Le Lever du Jour’’, c’est à dire l’est, l’orient vu des côtes grecques) entre Marmaris au nord et Antalya au sud. Selon la mythologie grecque, Apollon et sa (...)

La Turquie Orientale - 15J/14N

Ce grand voyage archéologique à travers l'Est de la Turquie met l'accent sur des sites et des aspects peu connus de l'histoire de cette région. A Van, près de l’antique Toushpa, s'élèvent les vestiges laissés par l’ancien royaume d’Urartu, rival de l'Assyrie, qui s'étendait (...)

Ephèse, la riche histoire d'HéracléeEntre Priene et ...

Paysage sauvage à la beauté fabuleuse, parc national et zone protégée (nombreux oiseaux migrateurs) et richesses historiques : peintures du Paléolithique (d’il y a 11000 ans), vestiges de la cité de Latmos (d’il y a 3000 ans), vestiges gréco-romains importants d’Héraclée (de 300 avant notre ère au début de notre ère), (...)
Tous les Circuits en Turquie >>