Le Mag - Turkménistan

Le Cratère de Darvaza, les Portes de l'Enfer

 Au beau milieu du désert du Karakoum et en plein cœur du Turkménistan, un gigantesque cratère fulmine et rougeoie, jour et nuit, depuis 1971. Ce lieu unique a vite été surnommé « Les portes de l'enfer » par les locaux. Il faut dire que le spectacle est impressionnant : alimenté par des réserves de gaz qui semblent inépuisables, un brasier monumental de 70 mètres de diamètre se révèle soudain aux yeux des voyageurs ébahis, entouré de paysages bruts et inhabités

Des recherches scientifiques aux curieuses conséquences



La légende dit que Pandore, dévorée de curiosité, ne put s'empêcher d'entrouvrir la fameuse boîte confiée par Zeus, contenant tous les maux susceptibles de s'abattre sur l'humanité. L'histoire du Cratère de Darvaza évoque d'une certaine manière ce conte grec.
En 1970, alors que le Turkménistan faisait encore partie de l'URSS, les géologues soviétiques procédaient à des forages visant à découvrir de nouveaux gisements de gaz. En 1971, lors des explorations préalables à l'extraction, l'ensemble du matériel est brusquement englouti& : une cavité souterraine a été touchée, et le sol s'est effondré sur une large surface. Aucune perte humaine n'est à déplorer, mais, par mesure de précaution, les scientifiques préfèrent prendre la décision de mettre feu aux gaz émanant de la zone accidentée : il ne faudrait pas que des gaz toxiques et dangereux se répandent dans l'air ambiant, d'autant qu'il y a des villages à proximité.

A l'époque, les géologues supposent que les réserves présentes dans la cavité touchée vont se consumer en quelques semaines tout au plus. Et pourtant, c'est une brèche bien plus importante que prévue qui a été percée dans les énormes réserves énergétiques turkmènes : près d'un demi-siècle plus tard, le méthane continue de brûler sans interruption, comme dans l'une de ces images traditionnelles que l'on se fait de l'enfer. D'ailleurs, « Darvaza » veut dire « porte ;».

Un cadre entièrement sauvage



Déjà désertique, la zone s'est encore dépeuplée quand, en 2002, le village tout proche a été rasé. Quelques centaines de Turkmènes ont alors été déplacés, et seules de vastes étendues de sable inhospitalières entourent désormais le cratère.
Le désert de Karakoum est en effet caractérisé par son climat rude : à l'heure la plus chaude de la journée, en été, le mercure atteint sans effort les 50°, tandis qu'un froid glacial peut également s'abattre la nuit, avec des températures frôlant les -20°. La végétation s'y résume à quelques arbustes, absents des environs immédiats du cratère.

Un long canal a été creusé pour irriguer cette région sauvage, entre l'Amou-Daria et la mer Caspienne ; il s'agit même du plus long canal du monde. Mais hormis quelques oasis où l'on cultive le coton, la terre est restée désespérément infertile sous ces latitudes… La principale richesse gît quelques dizaines ou centaines de mètres sous le sol : des nappes pétrolifères et gazières, dont l'étendue est encore mal connue.

Situé à 270 km d'Achgabat, Darvaza n'est plus qu'un point signalé par la lueur ininterrompue qui jaillit au creux de ses dunes grises et plates. Seuls les guides locaux s'aventurent dans cet endroit dépeuplé, pour y accompagner les visiteurs désireux d'admirer un endroit semblable à nul autre, qui prend des allures de science-fiction.

Un cadre entièrement sauvage



Le Cratère de Darvaza est en passe de devenir l'une des destinations les plus prisée des amateurs de tourisme extrême. L'endroit est en effet à la fois exceptionnel et encore très méconnu, dans un pays, le Turkménistan, souvent peu cité dans les guides touristiques de l'Asie. L'avoir visité revient à entrer dans un club d'aventuriers très fermé !

Et le président parle depuis 2010 de faire éteindre ce foyer perpétuel – si l'objectif semble aujourd'hui loin d'être atteint, il n'en demeure pas moins que cette étonnante merveille disparaîtra sans doute un jour. Ne serait-ce que lorsque les réserves de gaz seront épuisées… Cela fait donc partie des destinations à ne manquer sous aucun prétexte lors d'un circuit au Turkménistan


Un air de « fin du monde »



Il faut un courage certain pour s'approcher de ce trou rougeoyant : pas de rambardes sur les bords du cratère. La vue est directe, sur les braises et les flammèches qui lèchent le sol 20 mètres plus bas. Et le sable qui s'égrène le long des parois rappelle aux imprudents que la terre est prête à avaler quelques mètres carrés supplémentaires…
La chaleur est palpable avant même de se pencher au-dessus de la gueule béante du monstre incandescent. Le bruit de la combustion, sourd et continu, est tout aussi impressionnant. C'est probablement au crépuscule ou au petit matin que le spectacle est le plus remarquable. Le soleil éclaire alors juste assez la plaine désertique pour en révéler les nuances grisées, tandis qu'une nuée orangée se détache au-dessus du cratère.

En s'approchant, l'on distingue plus clairement les langues de feu, qui forment comme autant de pépites brûlantes entre les cailloux sombres. Un théâtre d'ombre se déroule alors aux pieds des visiteurs, dans un cadre clair-obscur intemporel. Peu à peu, le jour tombe et les parois s'obscurcissent. Le gaz en combustion semble devenir phosphorescent, et le spectacle est tout simplement magique : dans cette cuvette minérale, la lumière chaude et dorée contraste avec les paysages austères du désert, tout autour.

A quelques pas d'un tel mystère et dans un cadre naturel semblable, l'homme se sent tout petit...
 Atypique et spectaculaire, la destination a de quoi faire rêver les amoureux du voyage, les passionnés du dépaysement. Nulle part dans le monde il n'existe de lieu qui puisse être comparé au Cratère de Darvaza. Et c'est aussi l'occasion de découvrir le Turkménistan, l'un des pays les moins connus d'Asie Centrale : sa capitale fastueuse Achgabat, ses vestiges historiques à Konye-Ourgentch, ou les paysages incroyables du Canyon de Yangykala, par exemple...





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages au Turkménistan

Sur Les Traces des Caravanes - 17J/16N

Partez sur l’une des routes les plus mythiques de l’Histoire qui fascina les Hommes pendant plusieurs générations! Ce voyage a été conçu pour vous offrir à chaque étape un aperçu spécifique de la culture et de l’histoire du pays. Au programme, visites des capitales et (...)

Au Pays des Déserts - 8J/7N

Le Turkménistan fait partie de ces pays d’Asie Centrale encore peu connus et pourtant si légendaires pour leur passé commercial. Carrefour privilégié sur la fameuse Route de la Soie, ce pays a préservé ses mystères et ses œuvres monumentales qui ne cessent pas (...)

Entre le Désert et la Sogdiane Historique - 12J/11N

Ce circuit vous emportera à travers des sites légendaires et pittoresques de l'Ouzbékistan et du Turkménistan. Des paysages fascinants, des monuments historico-culturels, des traditions originales et des rencontres avec la population locale vous feront découvrir toute la splendeur de ces deux pays.
Tous les Circuits au Turkménistan >>