Le Mag - Roumanie

Sur les Traces de Dracula

 En plein cœur de la Roumanie, délimitée par les Montagnes des Carpates, la Transylvanie est une région à la fois mystérieuse et fascinante. Hantée depuis plus de cent ans par Dracula, le célèbre comte révèle aujourd'hui quelques-uns de ses secrets à travers une Transylvanie au charme sombre. Un voyage en Roumanie qui nous mène de son lieu de naissance jusqu'à son mystérieux tombeau en passant par le château ayant inspiré la bâtisse du suceur de sang.

Un peu d'histoire



Dracula, une légende ? N'en soyons pas si sûrs... Le célèbre écrivain Bram Stoker s'est en effet inspiré de Vlad Dracul, un prince ayant commis les crimes les plus cruels que l'Histoire ait connu. C'est au XVe siècle que Vlad III, fils deVlad Dracul II, succède à son père et reçoit le titre de Dracula, « fils du dragon ». Au XVe siècle, la violence est si omniprésente que le jeune Vlad III voit son frère enterré vivant et son père assassiné. Il est enlevé et retenu prisonnier par les Turcs, l'Empire Ottoman s'étend alors à la limite de la Hongrie.
Après sa libération, Dracula est alors connu de tous comme l'empaleur. Sa méthode préférée pour éliminer ses opposants est en effet l'empalement sur un pieu de fer ou de bois, technique qui lui valu une gravure allemande en 1499, le montrant en train de festoyer après avoir fait empaler les 30 000 habitants d'une ville.
Impossible cependant de connaître le nombre exact de ses victimes écorchées, brûlées ou empalées, mais la plupart des historiens situent ce nombre entre 5000 et plus de 100 000. Vlad Dracul III est assassiné par les Turcs en 1476 à Bucarest, il est décapité et sa tête est envoyée au sultan qui l'expose sur un pieu pour prouver à tous sa mort.

Impossible cependant de connaître le nombre exact de ses victimes écorchées, brûlées ou empalées, mais la plupart des historiens situent ce nombre entre 5000 et plus de 100 000. Vlad Dracul III est assassiné par les Turcs en 1476 à Bucarest, il est décapité et sa tête est envoyée au sultan qui l'expose sur un pieu pour prouver à tous sa mort.

Début du voyage : de la naissance à la mort



Tout commence à Sighisoara, une charmante bourgade de la Transylvanie où l'écrivain Bram Stoker n'a jamais mis les pieds. C'est ici que la femme de Vlad II Dracul donna naissance au petit Vlad, un bébé avec une impressionnante chevelure mais pas de canines disproportionnées.  Un billet d'avion pour Bucarest puis 4 heures de route à travers les superbes paysages de la Roumanie suffisent à rejoindre cette jolie petite ville. La maison natale de Dracula est aujourd'hui devenue un restaurant, servant un plat typiquement polonais : une soupe versée dans un pain creux.

renons ensuite la route pour le mystérieux tombeau. Nous traversons les Carpates, châteaux et citadelles saxonnes pour arriver au monastère de Snagov, une immense bâtisse posée au cœur d'un lac. Après une initiation aux représentations orthodoxes, nous nous dirigeons, derrière le chœur, vers un tombeau petit et discret. Ce tombeau serait celui de Vald Dracul III, bien que des études récentes montrent qu'il ne contient que quelques ossements de chevaux. Où se trouvent les restes du prince valaque ? Le mystère reste entier.

Une pause sportive dans les Carpates



En route pour le château de Bran, nous faisons une pause à Poiana Brasov, une petite station de sports d'hiver parfaitement équipée. Loin de l'atmosphère sanguinaire, il est aussi possible de faire de la randonnée entre Montagnes et Châteaux pour découvrir la variété de la faune et de la flore des parcs naturels de Roumanie. Lors de longues balades dans les pâturages, nous croisons en route des bergeries haut perchées dans les alpages ainsi que d'impressionnantes forteresses. Des circuits en VTT dans les Carpates Roumaines sont aussi organisés et permettent une découverte de la Transylvanie en toute indépendance. Le long des pistes forestières, des villages pittoresques et des sentiers de montagne, nous découvrons à notre rythme les paysages grandioses qui ont inspiré Bram Stoker lors de l'écriture de Dracula.

Le Château de Bran



C'est le monument le plus visité de la Roumanie, un parfait équilibre de mythes et légendes qui emmène le visiteur sur les traces du comte Dracula. Imposant et grandiose, le château de Bran trône sur un rocher d'où la vue sur les Carpates est tout simplement fabuleuse. Bien que les guides se plaisent à mettre l'accent sur le côté mythique de la forteresse, la seule histoire vraie de la bâtisse suffit à enthousiasmer les visiteurs. Construit au XIIIe siècle pour les chevaliers Teutoniques, la forteresse en bois fut reconstruite en 1377 après avoir entièrement brûlé. Les tours sont ajoutées au début du XVe siècle et le château devient la propriété de des voïvodes de Transylvanie. Après de nombreux changements de propriétaires et des améliorations effectuées au fil des siècle, le château est, en 2006, restitué à Dominique de Hasbourg, petit-fils de la reine Marie. Mais en nous concentrant sur le célèbre mythe de Dracula, l'on se rend vite compte que l'essentiel de l'histoire prend sa source dans les mythes et légendes et les croyances populaires sur les forces du mal. D'ailleurs, rien n'indique que le roman ait été inspiré par le château de Bran puis Stoker lui-même situe la forteresse au col de "Borgo". Mais étant donné qu'il n'y a pas de château à "Borgo" et que celui de Bran correspond aux descriptions faites dans le roman, l'assimilation fut plutôt rapide. D'ailleurs, il est souvent mentionné que le prince Vlad Dracul III "aurait peut-être séjourné au château de Bran", ce qui ancre encore un peu plus la légende dans les esprits. Il n'en demeure pas moins que le château de Bran fait partie des plus beaux monuments du pays et l'un des meilleurs atouts de charme de la Roumanie.
 Pour compléter ce voyage sur les traces de Dracula, il est aussi possible de déguster du vin rouge (évidemment) à Lesinta, au vignoble de Dracula, puis d'aller déjeuner à la « Couronne d'or », un hôtel mentionné dans le roman de Stoker. Une agence de voyage locale saura vous conseiller au mieux afin de créer un itinéraire sur mesure sombre et inquiétant au possible !
Attention, n'oubliez pas d'emmener quelques gousses d'ail et un pieu dans vos bagages !





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages en Roumanie

Randonnée Equestre dans le Parc National de Calimani - 8J/7N

Le Parc National de Calimani est une importante réserve naturelle, avec une surface d’environ 24.000 ha. Ce parc se compose de vastes plateaux andésite. C’est un important massif volcanique dont le sommet Pietrosul Calimanilor culmine à 2102 m. Ce sont les montagnes les plus jeunes de notre pays. Des (...)

Autotour en Roumanie Chez l'Habitant - 8J/7N

Même aujourd’hui la Roumanie continue à accueillir ses hôtes avec des agglomérations rurales où l’atmosphère patriarcale est conservé dans le paysage, dans les croyances et dans les traditions. On peut y voir encore les bergers errer dans les montagnes, avec des feux et des chiens, des troupeaux d’oies se dandinant dans les (...)

Le Charme de la Roumanie - 8J/7N

La Roumanie, à laquelle l’europe ouvre désormais les bras, après 50 ans caché derrière le Mur Communiste est sans doute l’un des plus beaux, des plus surprenants et des plus chaleureux pays d’europe de l’Est. Des cités médiévales de Transylvanie aux monastères peints de la Bucovine, du château de Dracula au Palais de Ceausescu, (...)

Séjour Romantique en Transylvanie - 4J/3N

D'inoubliables vacances romantiques dans un pays mystérieux: la Transylvanie, le pays des princes et des princesses, des châteaux, des légendes, de la maison de Dracula.Dans ces lieux magiques vous pouvez célébrer la Saint Valentin ou le Dragobete, son équivalent roumain du 24 février, bien que nous vous conseillions de célébrer (...)
Tous les Circuits en Roumanie >>