Le Mag - Maroc

Marrakech - les Histoires n’ont pas d’âge

 Marrakech est séduisante et obscure. Les journées sont sans ombre et la nouba à la nuit. Chaque rue une rencontre, un faiseur de mots. Et le matin nouveau…

Au 11ième siècle, Ali, le fils de Youssef Ben Tachfine, fondateur de la ville rouge, poursuivra l’œuvre de son père en bâtissant  le premier édifice religieux de Marrakech qui portera son nom : Ben Youssef (Littéralement « fils de Youssef ») coeur historique de la vieille ville  ainsi que son centre géographique.
Du quartier ben Youssef, un entrelacs de ruelles  s’effilent vers les souks et leurs milliers d’échoppes. Les artisans travaillent sans répit  assurant des gestes de subsistance quand, plus au sud,  la place Djemaa el Fna est le lieu de toutes les ivresses. Cœur névralgique de la ville, on la vit aux sons des musiciens ou des conteurs. Et le noyau de la scène se transforme soudain en une vaste fumaille qui embaume l’air d’odeurs de  toute sorte dans une ambiance bon enfant où tous ne forment qu’un seul et même corps. De là, surgissant dans sa splendeur d’antan,  la célèbre Koutoubia, couchée sur le Palais de Pierre (Ksar el hajjar), autrefois résidence d’Ali. Elle veille sur la cité.
Aujourd’hui, la perle rouge  ne se limite plus à ce seul parcours originel entre deux centres religieux : de Ben Youssef à la Koutoubia qui l’ont rendue célèbre.  Elle a grandie et embellie. Des siècles d’histoire ont laissé une fourmilière d’empreintes aussi exceptionnelles qu’intrigantes.  Les chants en canon des Imam ou des Fqih jaillissent  en cascade des puissants minarets pour se fondre dans les airs. Une leçon de poésie ou d’humilité.
Sans doute a-t-elle perdu son charme d’antan, ses prestigieux jardins ou ses fontaines balbutiantes. En deçà de ses murailles en pisé, magnifiques bastions de terre ocre et rouge qui s’ouvrent sur la nouvelle ville, elle enserre une culture qui résiste à la modernité. Théâtre de rue permanent, on ne s’en lasse pas quand on assiste de près ou de loin à ses innombrables mouvements. Et quand bien même on s’en lasserait, on y reviendra.



Proposé par : Maroc en Liberté

Quelques Idées de Voyages au Maroc

Le désert, sur les traces du Paris-Dakar - 6J/5N

Seul le désert peut offrir pareil isolement, un tel silence et ces panoramas immenses. Une superbe boucle très diversifiée au départ de Marrakech permettant de plonger pleinement dans le Sahara loin des hordes de touristes en alternant bivouacs sauvages dans le désert et hébergements confortables avec piscine.

Sud Sahara et Villes Impériales - 10J/9N

Après avoir franchi le col du Tizi n’Ticka et ses vallées aussi différentes qu’exceptionnelles, la kasbah d’Aït Benhaddou est caractéristique de l’architecture du sud présaharien. Ancien carrefour des caravanes, ce site sans égal contraste par ses couleurs ocre et rouge avec le Haut Atlas qui le domine et les eaux de l’oued (...)

Sud Sahara et Anti-atlas - 7J/6N

A 250 km de Marrakech, après avoir franchi le col du Tizi n’Tichka et ses vallées aussi différentes qu’exceptionnelles, la vallée des roses et des kasbah attire le regard sur ses contrastes où terre rougeoyante et verdure rivalisent sur un même tableau. Boumalne Dadès marque l’entrée vers des gorges aussi attirantes qu'étranges (...)

Palmeraies de l’Atlas - 7J/6N

Découvrez la diversité du grand sud marocain en traversant à la fois le Haut Atlas et l’Anti-Atlas avec pour fil conducteur le passage d’une palmeraie à une autre ! Une série de coups de cœur où le seul regret sera celui de ne pas s’être attardé plus longuement… Une déconnexion totale dans des endroits du bout du monde (...)
Tous les Circuits au Maroc >>