Le Mag - Japon

L'île de Miyajima, le Trésor Shintô du Japon

 Miyajima – littéralement île-sanctuaire – abrite l'un des panoramas les plus emblématiques du Japon : un torii rouge semble émerger de l'eau, sur fond de montagne verdoyante. Le spectacle est à couper le souffle, et justifie la réputation faite à cette destination. Nature, spiritualité et tradition se sont données rendez-vous au milieu de la mer intérieure de Soto.

Le Sanctuaire d'Itsukushima



La légende veut que l'île tout entière ait autrefois eu un caractère sacré. Pour cette raison, les pèlerins ne pouvaient en fouler la terre, et devaient se contenter de se recueillir dans le sanctuaire construit sur pilotis, sans aborder réellement. Encore aujourd'hui, les croyances shintoïstes interdisent que l'on naisse ou l'on meure sur l'île, et Miyajima de possède donc ni cimetière ni maternité. D'un point de vue religieux, le lieu possède une aura très particulière, pour les Japonais.

La première étape de purification consistait autrefois, pour les visiteurs arrivant sur l'île, à passer sous le Torii rouge, qui a fait de Miyajima une destination incontournable lors d'un séjour au Japon. Ce portique de 16 mètres de haut repose sur quatre pieds posés dans le sable ; il est surmonté d'un faîte recourbé, gracieux et épuré. Alors qu'il est plongé dans les eaux bleues foncées à marée haute, il est accessible à pied depuis la rive, à marée basse.

Après avoir franchi cette porte symbolique, les dévots pouvaient accoster au sanctuaire, qui semble flotter au dessus des vagues, perché sur ses pilotis. La structure rouge et laquée se reflète alors dans la mer de Soto, et les planches des pontons doivent être maintenues grâce à des poids. Les toits en pagode, plus sombres, protègent de la lumière et la chaleur, accentuant encore un peu la tranquillité qui règne dans cet endroit exceptionnel.

Le sanctuaire est à juste titre considéré comme un véritable symbole de l'esprit japonais. Tout d'abord d'un point de vue esthétique : les formes sobres alliées aux couleurs soutenues des édifices rouges, de l'eau bleue et du mont Misen vert foncé en arrière-plan, constituent un tableau inoubliable et très typique. Moralement et spirituellement, le respect envers les coutumes et les divinités, mais aussi la minutie avec laquelle les bâtiments sont entretenus témoigne également d'un état d'esprit unique. Tout cela a sans doute contribué à l'inscription du sanctuaire sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

De nombreux autres Temples à découvrir



L'île ne se résume pas à son célèbre sanctuaire, même d'un point de vue strictement religieux. Tout proche de celui-ci, le Temple Daiganji est consacré à la déesse de la musique et de l'éloquence. Ses moines étaient chargés de l'entretien du sanctuaire d'Istukushima. En le visitant, il faut prêter attention aux icônes et statues bouddhistes, très anciennes.

Le Temple Senjokaku, la plus grande structure de l'île, mérite également le coup d’œil : avec sa surface de 1000 tatamis, ce Temple construit pour être une bibliothèque bouddhiste n'a pas été achevé, mais il demeure très impressionnant, même en l'état. De plus, la pagode à cinq étages de Gojunoto est toute proche ; richement décorée à l'intérieur comme à l'extérieur (ses rambardes sculptées sont très belles), elle témoigne de la richesse de l'architecture japonaise.

Le Temple de Daishō-in, bâti en bas des pentes du Mont Misen, est une invitation à la promenade : dans ses jardins, les représentations bouddhistes sont présentes à chaque détour (des centaines de statues y sont installées, et un mandala de sable coloré est particulièrement remarquable), et le dialogue entre les constructions humaines et le cadre naturel est très réussi.

Le sanctuaire Kiyomori est pour sa part très intéressant du fait du festival qui y est organisé au printemps, pendant lequel de nombreuses personnes revêtent des costumes splendides, de l'époque Heian.

Entre mer, montagne et forêt - un cadre naturel unique



Toujours pour des raisons religieuses, il est normalement interdit de couper un arbre sur l'île de Miyajima. De ce fait, la végétation a prospéré et une forêt primaire a recouvert l'île. Certaines des plantes qui y poussent n'existent que là-bas. Pour profiter au mieux de ces vastes étendues vertes, des chemins de randonnée sillonnent l'île, et permettent de se promener à l'ombre des cerisiers en fleurs ou des érables flamboyants, tout en admirant le toit d'une pagode ici et là, et en écoutant le bruit léger des ruisseaux.

Mais la meilleure vue est sans doute celle que l'on a depuis le Mont Misen, ou depuis le téléphérique qui y mène, pour les plus fatigués. Le sommet culmine à 535 m, mais le dénivelé est déjà suffisant pour admirer à la fois les bois en contrebas et la mer qui vient lécher les rives sableuses.

Le parc Momijidani tire son nom des 200 « momiji », les érables japonais, qu'on y trouve. Les changements de couleurs des feuilles, avec les saisons, ajoutent une touche de lumière au paysage. Il est également possible d'y photographier des cerfs shikas, qui, loin de craindre l'homme, se laissent volontiers approcher.

Enfin, les amateurs d'activité physique et de nature ne voudront pas quitter les lieux avant d'avoir fait le tour de l'île en kayak de mer ; les embarcations peuvent se louer facilement sur place, mais la promenade est sportive !

La ville de Miyajima, animée et agréable



A Miyajima, la rue principale s'appelle Omotesando, et permet de se plonger dans un tourbillon d'activité, après le calme des Temples et des forêts. A côté des vendeurs de souvenirs, on trouve aussi des artisans fabricant de délicieux gâteaux en forme de feuilles d'érable, les manju.
Que ce soit pour les emporter ou pour les déguster sur place, il ne faut pas hésiter à en acheter quelques uns. En ce qui concerne les restaurants, ils servent logiquement de nombreux recettes à base de poisson et de fruits de mer (huitres, congres…), mais il est possible d'y trouver toutes sortes de plats japonais. La rue Machiya est un plus traditionnelle, mais tout aussi animée.

Pour bien profiter des richesses culturelles et naturelles offertes par l'île-sanctuaire, dormir sur place peut être une bonne option, d'autant que des hébergements variés sont disponibles, des plus simples au plus luxueux. Passer par une agence locale permet de gérer facilement la question des réservations. Et rester sur l'île pour la nuit permet aussi d'admirer les lumières de la ville et des Temples, lorsqu'elles se reflètent dans la mer le soir, et d'assister à un lever de soleil sur le mont Misen ou le mythique Torii.
 L'île de Miyajima détient des atouts nécessaires pour tenir son rang, parmi les destinations japonaises préférées des touristes du monde entier, et des Japonais eux-mêmes. Son cadre naturel parfaitement préservé, ses Temples variés et évocateurs et sa ville animée méritent incontestablement d'être visités dans le cadre d'un séjour au Japon.





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages au Japon

Repos Luxueux au Japon - 14J/13N

Ce circuit s'adresse aux voyageurs qui aiment prendre leur temps.Partez à la découverte de l'ultra-moderne Tokyo, profitez d'une expérience hors du temps en observant le mondialement connu Mont Fuji, perpétuellement enneigé, puis baladez-vous à votre rythme dans les vieux quartiers de Takayama.Accompagné de votre guide francophone, vous (...)

Tokyo International Anime Fair - 9J/8N

Tous les ans, Tokyo International Anime Fair, le plus grand salon sur les animés et mangas au monde, est organisé à Tokyo. Vous pouvez y avoir les dernières épisodes de vos animes préférés ou bien rencontrer les personnes en Cosplay et peut-être vos auteurs préférés.

Découvrir Tokyo et Kyoto - 8J/7N

Initiez-vous à la culture japonaise le temps d'un circuit envoûtant mêlant tradition et modernité.Accompagné d'un guide francophone, visitez la plus grande ville au monde, Tokyo, son palais impérial, ses sanctuaires et ses rues animées.Découvrez ensuite Kyoto, la capitale culturelle et artistique du pays. C'est ici que vous avez (...)

Le Tour du Japon - 12J/11N

Un circuit riche et complet pour découvrir le Japon dans toute sa splendeur. En 12 jours, découvrez ce fascinant archipel et sa civilisation raffinée.Vous commencez votre voyage par la visite de Tokyo, la plus grande ville au monde avec son ambiance électrique et son quotidien trépidant.Vous continuez votre périple par la visite du (...)
Tous les Circuits au Japon >>