Le Mag - Iles Féroé

Découvrez l'Art Féroïen, entre Force et Vitalité

On ne parle que très peu des œuvres artistiques des îles Féroé et pourtant, ce territoire danois perdu entre la Norvège et l'Islande recèle de véritables trésors. Habité de quelques 50 000 âmes, l'archipel possède une histoire artistique fascinante bien que très récente. C'est au début du 20e siècle que les premières œuvres voient le jour, largement inspirées par les paysages sauvages et désolés des îles. Des chefs d'œuvre aujourd'hui réputés dans le monde entier à ne surtout pas manquer lors d'un voyage aux Féroé.

Aux prémices de l'art féroïen



Tout commence au début des années 1900, alors que trois peintres féroïens, Niels Kruse, Jógvan Waagstein et Kristin í Geil s'inspirent de la nature et du courant romantique du 19e siècle pour réaliser leurs premières œuvres. Mais c'est quelques temps plus tard, dans les années 1930, que l'archipel verra naître l'œuvre du tout premier peintre professionnel du territoire : Sámal Joensen-Mikines. Considéré comme le pionnier de l'art aux îles Féroé, Mikines rejoint l'Académie des Beaux-Arts de Copenhague en 1928, où Aksel Jørgensen et Ejnar Nielsen lui apprennent à capter les émotions et à les retransmettre sur la toile. Nielsen et le célèbre peintre norvégien Edvard Munch deviendront rapidement une véritable source d'inspiration pour le jeune peintre.

De retour aux Féroé, Mikines décide de s'inspirer de son environnement pour peindre. Au milieu des années 1930, une succession de tragédies le pousse à se lancer dans une symbolique sombre et dramatique. La majorité des hommes de son village – qui porte le même nom que lui – meurt au cours du naufrage de deux bateaux. Quelques mois plus tard, son père trouve la mort lui aussi. Cette période sombre mais faste du côté artistique marque le début de la carrière de l'artiste. Même si ses peintures deviendront plus douces et lumineuses avec les années, ces tragédies continueront d'influencer l'œuvre de Mikines toute sa vie.

Après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, l'art des îles Féroé continue de se développer avec le retour de plusieurs talents. Parmi eux, le sculpteur Janus Kanban et la peintre Ruth Smith viennent dynamiser la scène culturelle locale en créant des chefs d'œuvre intenses, colorés et profonds. Ruth Smith deviendra d'ailleurs rapidement l'un des symboles les plus forts de l'art féroïen avec ses portraits et autoportraits incroyablement réalistes.

Un art authentique et symbolique de l'isolement des Féroé



Au milieu du 20e siècle, alors que les artistes européens se dirigent vers l'art conceptuel et le minimalisme, l'art féroïen garde le même cap et continue de s'inspirer des paysages de l'archipel. Ce qui pourrait être considéré comme une approche démodée et naïve de l'art visuel est en fait une belle preuve de l'absence de dérives doctrinaires qui pourraient pousser l'archipel à suivre le courant. Grâce à cette quasi absence d'ismes, l'expression artistique du territoire conserve son côté réaliste.

À cette époque, les conditions de vie aux Féroé sont encore difficiles et la nature, impitoyable, conserve tous ses droits. Les artistes locaux utilisent justement les souffrances liées à cette vie pour créer des œuvres uniques, à tel point que même le cubisme féroïen s'éloigne du cubisme classique de Braque et Picasso en intégrant des éléments réalistes.

Emblème de l'art cubique aux Féroé, le peintre Jack Kampmann s'installa sur l'archipel après la Seconde Guerre Mondiale. Ses œuvres, largement influencées par celles de Paul Cézanne, font aujourd'hui partie intégrante du patrimoine artistique des îles Féroé. L'artiste influença notamment Ingálvur av Reyni, qui deviendra célèbre dans les années 1960 pour ses représentations abstraites des paysages du pays.

À la même époque, Zacharias Heinesen, fils de l'écrivain William Heinesen, commence à se faire connaître à travers des œuvres visionnaires. Ses maisons triangulaires et carrées, ses montagnes colorées et sa façon de capter la lumière inspirent et continuent d'inspirer les artistes des Féroé et d'ailleurs.

L'art des îles Féroé aujourd'hui



La découverte des îles Féroé passe forcément par la découverte des œuvres et des artistes qui façonnèrent le paysage artistique des îles au fil des décennies. Aujourd'hui, avec l'arrivée des nouvelles générations d'artistes largement influencées par les arts étrangers, l'intérêt pour les questions philosophiques, la représentation de l'âme et les représentations existentielles remplace de plus en plus l'intérêt pour les paysages féroïens. Une conséquence logique et naturelle de la globalisation et de la mondialisation. Bon nombre de jeunes artistes féroïens habitent d'ailleurs à l'étranger comme Rannvá Kunoy ou Hansina Iversen.

Pour découvrir quelques-unes de leurs œuvres, direction la galerie de Tórshavn, plus petite capitale du monde. Ici, chaque année en automne, un groupe de douze artistes expose ses dernières œuvres.

Pour approfondir votre découverte, vous pourrez également visiter les nombreuses galeries présentes aux quatre coins de l'archipel ainsi que le Musée d'Art des îles Féroé et la Nordic House, tous deux à Tórshavn. Vous y découvrirez des sculptures, peintures et autres chefs d'œuvre d'art visuel représentant pour certains la beauté du territoire, et pour d'autres les nouveaux courants artistiques.

Pour donner une dimension nouvelle à leur travail, les artistes féroïens ont aussi la possibilité de rencontrer d'autres artistes étrangers en visitant le Faroe Islands Lithographic Workshop. Cet atelier expose des œuvres des quatre coins du monde. C'est ici que le pionnier Tóroddur Poulsen, célèbre écrivain et musicien local, vient trouver l'inspiration pour réaliser ses œuvres mêlant écriture et dessin. Son art s'exprime également à travers des compositions de jazz comme Bátarnir, Av kvistinum ou encore Arvaminni, des titres envoûtants qui traversent régulièrement les frontières des îles Féroé.
Passé en quelques décennies d'une représentation de la nature à des formes variées, l'art féroïen continue d'intriguer les passionnés du monde entier. Né de l'isolement d'un archipel encore sauvage, il s'ouvre désormais au reste du monde et laisse les influences diverses venir enrichir le domaine.
Vous rêvez de découvrir l'art des îles Féroé ? Contactez votre agence de voyage locale et laissez-vous guider par des passionnés. Dans la rue, en bord de mer, dans les galeries ou les musées, l'art local s'exprime partout et à tous les niveaux.





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages aux Iles Féroé

Fascinantes Féroé - 10J/9N

Ce séjour s’adresse aux amoureux de la nature souhaitant passer plus de temps dans l’archipel, pour en découvrir tous ses secrets. Pendant 10 jours, nous vous proposons de rouler en liberté sur les routes agréables des Féroé, en reliant les îles entre elles en ferry. Arrêtez-vous (...)

A la Découverte des Iles Féroé - 7J/6N

Ce séjour, idéal pour une découverte globale des Féroé, vous permet d’explorer tout l’archipel en un peu moins d’une semaine. Facilement combinable avec une escale à Copenhague, il vous permettra de retenir le meilleur des Féroé. En liberté au volant d'une voiture de (...)
Tous les Circuits aux Iles Féroé >>