Le Mag - Bulgarie

Les Sites UNESCO en Bulgarie

  La Bulgarie est un pays  avec une riche culture et des traditions encore très vivaces.  Les monuments que vous pouvez visiter sont variés et nombreux du fait de son Histoire. Point de rencontre où vivent en paix différents cultes et traditions païennes, il a un remarquable héritage culturel et naturel protégé par l’UNESCO.

La Bulgarie est un pays vieux de treize siècles. Sa place cruciale au carrefour reliant l'Europe à l'Asie et l'Afrique a permis aux différentes civilisations de s’installer ici. Elles ont laissé de nombreux témoignages de leur vie spirituelle et architecturale depuis le néolithique jusqu'à nos jours. Aujourd'hui, bon nombre des monuments de la Bulgarie font l'objet d'un intérêt scientifique et de recherches. D'autres sont proclamés monuments culturels d'importance nationale, régionale et locale. Neuf d'entre eux sont des biens inestimables, uniques qui ont été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO :

Culturel Naturel

L’Ancienne Cité de Nessebar



Édifié sur une péninsule rocheuse de la mer Noire, le site de Nessebar, plus de trois fois millénaire, était à l’origine un site de peuplement des Thraces (Menobria). Au début du VIe siècle, la ville est devenue un comptoir grec. Les vestiges de la ville datent essentiellement de la période hellénistique et comprennent l’acropole, un temple d’Apollon, une agora et un mur de fortification thrace. Parmi d’autres monuments, la basilique de Stara Mitropolia et la forteresse rappellent le Moyen Âge, époque où la cité était l’une des plus importantes villes byzantines de la côte ouest de la mer Noire. Les maisons en bois construites au XIXe siècle représentent l’architecture de la mer Noire à cette époque.



Le Cavalier de Madara



Le Cavalier de Madara, représentant un cavalier vainqueur d’un lion, est sculpté sur une falaise de 100 m de haut, près du village de Madara, dans le nord-est de la Bulgarie. Madara a été le premier lieu sacré du premier Empire bulgare, avant la conversion de la Bulgarie au IXe siècle. Les inscriptions qui figurent à côté de cette sculpture relatent des événements survenus entre 705 et 831.

L’Église de Boyana



Située à la périphérie de Sofia, l’église de Boyana se compose de trois bâtiments. L’église de l’Est a été construite au Xe siècle. Au milieu du XIIIe siècle, Sebastocrator Kaloyan a agrandi l’église et a demandé que l’on construise un second bâtiment de deux étages à côté de l’ancien. Ses fresques, peintes en 1259, constituent l’une des plus importantes collections de peintures médiévales. L’ensemble est complété par une troisième église, édifiée au début du XIXe siècle. Ce site comprend les monuments les plus parfaits et les mieux conservés de l’art médiéval d’Europe de l’Est.



Les Églises rupestres d’Ivanovo



Dans la vallée de la Roussenski Lom, au nord-est de la Bulgarie, un ensemble d’églises, de chapelles, de monastères et de cellules creusés dans le roc s’est développé à proximité du village d’Ivanovo. C’est là que les premiers ermites ont creusé leurs cellules et leurs églises au XIIe siècle. Les peintures murales qui datent du XIVe siècle témoignent d’une technique artistique exceptionnelle caractéristique de l’école de peinture de Tarnovo.

Le Monastère de Rila



Saint Jean de Rila, ermite canonisé par l’Église orthodoxe, a fondé le monastère de Rila au Xe siècle. Sa demeure d’ascète et sa tombe sont devenues lieux sacrés et ont été transformées en un ensemble monastique qui a tenu un rôle important dans la vie spirituelle et sociale de la Bulgarie médiévale. Ravagé par un incendie au début du XIXe siècle, l’ensemble a été rebâti entre 1834 et 1862. Ce monument caractéristique de la Renaissance bulgare (XVIIIe-XIXe siècles), symbolise la prise de conscience d’une identité culturelle slave après des siècles d’occupation.



La Tombe Thrace de Kazanlak



Découvert en 1944, ce tombeau date de la période hellénistique, vers la fin du IVe siècle av. J.-C. Il est situé près de Seuthopolis – capitale du roi thrace Seuthès III – et fait partie d’une grande nécropole thrace. Le tholos comprend un étroit corridor et une chambre funéraire ronde, tous deux décorés de peintures murales représentant les rites funéraires et la culture thrace. Ces peintures sont les chefs-d’œuvre artistiques les mieux préservés de la période hellénistique en Bulgarie.

Le Tombeau Thrace de Svechtari



Découvert en 1982, près du village de Svechtari, ce tombeau thrace du IIIe siècle av. J.-C. illustre les principes fondamentaux de construction des bâtiments religieux thraces. Le tombeau présente un décor architectural unique avec ses cariatides polychromes mi-humaines mi-végétales et ses peintures murales. Les dix silhouettes féminines réalisées en haut-relief sur les murs de la chambre centrale et le dessin graphique de la lunette de sa voûte sont les seules décorations de ce type découvertes jusqu’ici sur le territoire thrace. C’est un témoignage remarquable sur la culture des Gètes, population thrace qui fut au contact des mondes hellénistique et hyperboréen, selon les termes de la géographie antique.



Le Parc National de Pirin



Sur une étendue de plus de 27 000 ha, à une altitude de 1 008 à 2 914 m dans le massif du Pirin, dans le sud-ouest de la Bulgarie, le parc présente un paysage karstique des Balkans, avec ses lacs, ses cascades, ses grottes et ses forêts de pins. Les montagnes aux contours déchiquetés, parsemées de quelque 70 lacs glaciaires, abritent des centaines d’espèces rares et endémiques, dont beaucoup sont représentatives de la flore des Balkans au pléistocène, et offrent des paysages variés et uniques d’une grande valeur esthétique.

La Réserve Naturelle de Srébarna



La réserve naturelle de Srébarna est un lac d’eau douce adjacent au Danube qui s’étend sur plus de 600 ha. Il abrite près de 100 espèces d’oiseaux qui viennent s’y reproduire et dont beaucoup sont rares ou menacées. Quelque 80 autres espèces d’oiseaux s’y réfugient au cours de leur migration chaque hiver. Parmi les espèces d’oiseaux les plus intéressantes, on note le pélican dalmate, le bihoreau gris, l’ibis falcinelle et la spatule blanche. D’autres sites sont en cours d’examen par l’UNESCO, comme la cité sainte de Perperikon, la nécropole de Varna, les rochers de Belogradchik qui ont concourus pour les 7 merveilles mondiales de la nature, le monastère de Rojen…
La Bulgarie a bien des secrets à dévoiler et n’a rien à envier à ses voisins, pour les amateurs d’authenticité, de nature et de culture.





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages en Bulgarie

Sur La Route des Monastères Bulgares - 10J/9N

La Bulgarie recèle un nombre incroyable de monastères qui sont d’ailleurs les plus beaux et majestueux des Balkans. Ils ont une importance fondamentale dans la vie des autochtones puisqu’ils ont permis la conservation de l’identité bulgare durant son histoire mouvementée. Leur isolement vous permettra de découvrir une nature (...)

VTT au Pays d’Orphée - 10J/9N

Située aux portes de l’Orient, la Bulgarie, en dépit de son patrimoine naturel et paysager, reste une des rares « terra incognita » du continent. Peu connue elle offre une tonalité déjà méridionale. A proximité de la frontière grecque, se trouvent les Rhodopes - le plus vaste massif montagneux des Balkans. Habité depuis (...)

Balade au Goût Bulgare - 12J/11N

Nous vous proposons à travers ce circuit de découvrir le folklore, les traditions et la nature bulgares en faisant des haltes dans des villages typiques, de vrais musées à ciel ouvert. Vous y rencontrerez des montagnards hospitaliers, authentiques et chaleureux qui vous feront naturellement goûter le fameux yaourt bulgare, fait (...)

Sur la Haute Route des Balkans - 8J/7N

Un itinéraire où marche rime avec dimension culturelle et humaine.Il suit de près l’itinéraire Transeuropéen de Grande randonnée E4 au départ de Sofia. Au fur et à mesure que nous avançons nous traverserons plusieurs aires protégées inclues dans les limites de 2 Parcs nationaux : le Rila et le Pirin.Entre monastères, (...)
Tous les Circuits en Bulgarie >>