Le Mag - Bosnie-Herzégovine

Stari Most, L'Histoire Tumultueuse du Pont de Mostar

 Deuxième ville de Bosnie-Herzégovine, Mostar est avant tout la plus grande destination touristique du pays. Nichée au cœur de la vallée de Neretva, elle se caractérise par ses maisons anciennes et son vieux pont, Stari Most. Aujourd'hui classés à l'UNESCO, la ville et son pont ont pu être rebâtis après avoir été détruits pendant la guerre de Bosnie.

De la naissance à la destruction du vieux pont de Mostar



Construit en 1566 par un élève du pionnier de l'architecture ottomane classique, le vieux pont de Mostar était alors la plus grande arche au monde, en forme de dos d'âne de 30 mètres de longueur et de 4 mètres de largeur. Sa structure en pierre massive offrait un contraste saisissant avec sa silhouette allongée et profilée. Il disposait, à chacune de ses extrémités, de deux tours fortifiées du 17e siècle : la Tour Tava sur la rive gauche et la Tour Halebija sur la rive droite. Il se différenciait alors des autres constructions de l'époque par son étonnante solidité qui lui permit de résister, à travers les siècles, à de nombreux conflits. La ville même de Mostar doit son nom à son célèbre pont, most signifiant « pont » en langue serbo-croate.

Bien avant le déclenchement de la guerre de Bosnie, la ville de Mostar était un symbole d'hétérogénéité, habitée par des bosniaques, des serbes et des croates.

Ce n'est qu'à l'arrivée de la guerre croato-bosniaque, en 1993, que le Stari Most fut détruit par les forces croates. Alors que certains affirment que la destruction d'une telle œuvre architecturale ne peut être qu'un acte de vengeance, d'autres y voient un acte purement stratégique qui permit aux croates d'interrompre le passage des bosniaques. Toujours est-il que le 9 novembre 1993, le pont s'écroula sous les bombardements des forces croates, laissant le monde en émoi devant un tel ravage.

La renaissance d'un symbole historique



Après la fin de la guerre, en 1995, un pont de substitution temporaire fut construit pour faciliter l'accès d'une rive à l'autre de Mostar. Stari Most n'est alors plus qu'un tas de pierres restées au sol. Ce n'est qu'en 1998 que l'UNESCO, les autorités municipales et la banque mondiale lancèrent un appel aux dons pour reconstruire le pont. Après deux ans de recherches archéologiques et d'études scientifiques, les travaux commencèrent le 7 juin 2001 pour s'achever en 2004. Le montant des travaux s'éleva à 12 millions d'euros et le « nouveau » vieux pont de Mostar fut inauguré dans les règles de l'art le 23 juillet 2004.

Au-delà de l'importance de sauvegarder le patrimoine historique de la Bosnie, la reconstruction du Stari Most possédait également des enjeux humains. La ville étant toujours divisée entre les communautés, à l'est les bosniaques et à l'ouest les croates, le pont représentait également un espoir de réconciliation et un trait tiré sur le passé.
Malheureusement, si le symbole est beau, la réalité est toute autre. Les limites de la réconciliation s'observent au quotidien et si les frontières sont abolies par la reconstruction du pont, elles existent toujours dans les têtes des habitants de Mostar. Une immense croix illuminée la nuit surplombe aujourd'hui la ville, à l'endroit même où les tanks croates avaient bombardé le pont.

Un plongeon dans l'histoire



Pour un maximum de sensations, rendez-vous à Mostar lors du dernier week-end de juillet de chaque année. La ville accueille la plus ancienne compétition de plongeon au monde. Des touristes de tous les horizons viennent alors admirer de jeunes plongeurs sauter depuis le Stari Most jusque dans la rivière Neretva, 25 mètres plus bas. Cette tradition remonte à la construction du pont et est aujourd'hui devenue une attraction touristique reconnue. Plus que des amateurs de sensations fortes, les plongeurs qui viennent s'y défier échangent leurs prouesses sportives et artistiques contre quelques euros. Avec près de 50% de chômage en Bosnie, il n'est pas étonnant que ce petit boulot attire de plus en plus de plongeurs.
 Mais outre le côté touristique, le plongeon depuis le Stari Most est avant tout un rite initiatique. La plupart des jeunes habitants de Mostar le considèrent comme un passage obligé pour inspirer le respect et l'admiration.
Sauter depuis le vieux pont de Mostar n'est pas réservé qu'aux locaux. Contre 25€ et une bonne dose de courage, le Bridge-Divers' Clubhouse vous propose de vivre 25 mètres et 3 seconde de pure adrénaline. L'activité n'est toutefois pas sans risque, chaque année apportant son lot d'accidents.





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages en Bosnie

Rendez-vous à Mostar

Most signifie «pont» dans les langues slaves, et stari signifie «vieux». Cependant, on relie généralement le nom de Mostar à mostari « gardien du pont». Dans les documents écrits, on trouve le nom de Mostar, capitale de la province de Herzégovine, au Sud du pays, pour la première fois en (...)

De la Bosnie Centrale à l'Adriatique - 8J/7N

La Bosnie-Herzégovine, une destination chaleureuse, hospitalière et amicale, qui offre un tourisme varié et divers, correspondant à tous les goûts.Dans un si petit pays, le tourisme historique, religieux, sportif et thermal, est facile d'accès et à votre disposition. Les villes les plusemblématique sont Mostar et Sarajevo.Rappelons que la (...)

Découverte de Mostar et ses environs - 3J/2N

Trésor de l’architecture ottomane médiévale d’Europe, Mostar, capitale d’Herzégovine, fut l’une des villes martyres du conflit des Balkans.C’est aujourd’hui la capitale d’une région qui ne manque pas de charme. Almira vous en racontera l’histoire et vous fera découvrir ses plus beaux paysages.

Circuit Nature et Authenticité A la rencontre des Bosniens - 7J/6N

Avec ce circuit vous faites le choix d’un tourisme de proximité au cœur de la Bosnie Herzégovine. La richesse culturelle de ce pays est incontestable de même que la chaleur de ses habitants. Vous aimez les rencontres, la nature et les activités sportives ? ce circuit est fait pour vous! Il vous laissera un souvenir inoubliable (...)
Tous les Circuits en Bosnie >>