Le Mag - Bhoutan

Les Tsechu du Bhoutan

 Le Bhoutan, situé dans l’Est de la chaine de l’Himalaya, est un petit pays asiatique plein de charme. C’est un magnifique pays aux paysages incroyables et aux traditions uniques dont les célèbres « Tsechu ».
Il s'agit en fait de festivals annuels religieux. Ils ont lieu dans chacun des 20 « Dzongkhag » du Bhoutan, qui sont en quelques sortes des districts. Le Timphu Tsechu et le Paro Tsechu sont parmi les plus grands festivals attirant le plus grand nombre de personnes. Ces festivals rassemblent les habitants des villages éloignés et de grands marchés se mettent en place pour l’occasion.

Plus que de simples divertissements, ces fêtes ont une fonction principalement religieuse.

Padmasambhava est à l’origine de ces fêtes. Ce dernier, grand érudit Nyingmapa et grand maître bouddhiste, se rendit au Tibet et au Bhoutan autour du 8 ème et 9 ème siècle. Il permit de convertir les opposants du bouddhisme par l’accomplissement de rites, la récitation des mantras et enfin une danse qui permettait de conquérir les esprits et assujettir les dieux locaux.

Padmasambhava a d’ailleurs été le fondateur du bouddhisme tantrique himalayen. Il s’est rendu au Bhoutan pour guérir le roi Sindhu Raja qui était alors mourant. Padmasambhava effectua une série de danses dans la vallée du Bumthang pour aider le roi qui se rétablit. Pour le remercier, celui-ci contribua à la propagation du bouddhisme dans son pays. C’est ainsi que Padmasambhava organisa le premier Teschu à Bumthang. Les huit apparences de Gourou Rinpotché, Padmasambhava étant la forme humaine, furent représentées par huit sortes de danse. Ces danses sont appelées les Chams et représentent la gloire de Padmasambhava.
Les dates de ces Tsechu varient d’un Dzongkhag à l’autre et ont lieu tout au long de l’année. Chaque Tsechu dure quatre jours durant lesquels sont interprétées de nombreuses danses comme par exemple le Sha Tsam, Dranyeo Cham, Sha nga ngacham,... Pour interpréter les différentes danses, les moines portent des masques qui sont considérés comme des objets sacrées. 
Ces masques sont crées à partir d’évènements qui ont marqué la vie de Padmasambhava et d’autres saints .On dit que les moines portant le masque sont envahis par l’esprit divin et diffusent ainsi le message des dieux. Pour les teshu, tous les habitants sortent leurs plus beaux habits de fêtes,  le gho pour les hommes et la kira pour les femmes.
Les costumes des moines et des habitants sont richement ornés et colorés ce qui donne une ambiance très festive et joyeuse aux teshu.

On peut décrire quelques danses principales de ces teschu.

  • La « danse des Chapeaux noirs »(Shanag) est typique de la culture Bhoutanaise. Les moines tiennent le rôle de yogis qui ont le pouvoir maîtriser et créer la vie. Ces danseurs portent des robes de brocart, des chapeaux noirs à bords larges d’où le nom de la danse, des tabliers et un masque représentant une divinité protectrice.


  • La « danse des terribles divinités » (Tungam) est impressionnante : les danseurs sont vêtus de masques terrifiants reproduisent un sacrifice. Guru Rinpotché apparaît alors pour sauver le monde. Cette danse symbolique a pour but de montrer la voie du Salut aux hommes.

Il existe encore de très nombreuses danses, toutes tournées autour des évènements de  la vie de Padmasambhava.

Le dernier jour du festival, en plus de nombreuses danses, on déploie la Thongdrel. C’est une toile peinte immense de 30m sur 45m qui représente Padmasambhava au centre entourée de ses deux épouses et les huit formes du Gourou Rinpotché sont aussi représentées à ses côtés. La toile est déployée très tôt le matin avec une grande ferveur religieuse. Les fidèles qui se rassemblent font une révérence en face du Throngel à qui il rendent hommage dans le but d’obtenir sa bénédiction de Padmasambhava.
Avant le lever du Soleil, la peinture est enroulée et mise à l’abri dans le Dzong, un monastère-forteresse bouddhiste, avant d’être déployée à nouveau un an plus tard.
 Ces festivals sont vraiment une occasion unique de découvrir l'une des facettes les plus typiques de ce petit royaume himalayen méconnu. Ne manquez donc pas de vous programmer dans la liste des voyages incontournables que vous souhaitez vivre, la visite du Bhoutan à l'occasion d'un de ces festivals, comme par exemple celui de Jakar, l'un des plus colorés.
Vous en ramènerez à coup sûr des souvenirs mémorables!





Proposé par : LVA

Quelques Idées de Voyages au Bhoutan

La Découverte d’un Royaume - 13J/12N

De grandes forteresses en monastères perchés, de villages colorés en hameaux isolés, ce programme spécialement étudié permet de découvrir ce joyau du monde himalayen : le Bhoutan. Le Bhoutan, longtemps interdit aux étrangers, reste un pays très préservé, (...)

Entre Sikkim et Bhoutan - 14J/13N

De grandes forteresses en monastères perchés, de villages colorés en hameaux isolés, ce programme spécialement étudié permet de découvrir deux joyaux du monde himalayen : le Sikkim et le Bhutan. Dès les premières journées de voyage, le visiteur est plongé au (...)

Entre Népal et Bhoutan - 15J/14N

Le périple commence par le Népal et la découverte de la vallée de Kathmandu, ses sanctuaires et ses stupas jusqu’à Pokhara en passant par Chitwan, ancienne réserve de chasse des rois Népalais devenu Parc National. Puis nous nous envolons vers le Bhoutan, royaume magique et mystérieux (...)

Expérience et Immersion Culturelle - 11J/10N

Le Bhoutan attire l’attention de nombreux voyageurs. La particularité est l’ouverture récente après des décennies d’autarcie. Le parie lancer par notre roi, sa majesté Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, est d’ouvrir le royaume aux étrangers et à la mondialisation tout en (...)
Tous les Circuits au Bhoutan >>