Circuit en Turquie

Le Mont Ararat &
les sommets des bords de la Mer Noire - 15 Jours / 14 Nuits

De la mer Noire à la rivière de Coruh, un festival de gorges, de cascades, de forêts, de rochers, de torrents et de montagnes verdoyantes encadrent les aiguilles et les crêtes des monts Kaçkar. Les principaux sommets affleurent les 4000 m et possèdent de magnifiques glaciers. Dans cette région sauvage, vous rencontrerez des campements nomades traditionnels. Des bergers et des éleveurs de chevaux vous accueilleront avec leur sens ancestral de l’hospitalité. Menant une vie nomade qui n’a pas changé depuis des siècles, la population de cette région transhume avec ses troupeaux de vaches et de moutons entre les vallées et les hauts pâturages où elle reste trois ou quatre mois en été. Les femmes portent des vêtements aux couleurs brillantes, ainsi que le turban. Original, le peuple des Kackar mène une vie animée et excentrique très différente des traditions rencontrées dans les autres régions. Vous serez probablement invités à assister à une de leurs soirées de danse folklorique originale. Ce voyage sera particulièrement intéressant pour ceux qui ont pour but de découvrir des modes de vie très différents du leur, tout en randonnant sept jours hors du temps, dans des paysages absolument extraordinaires.

Selon la légende du Déluge, écrite il y a 5000 ans sur les tablettes de Sumer et recopiées telle quelle plus de 2000 ans plus tard dans le livre biblique de la Genèse (écrit vers 550 avant notre ère) (légende désormais démentie par les archéologues, paléontologues et géologues), le mont Ararat aurait  accueilli Noé qui s’y échoua, sauvant ainsi du Déluge toutes les espèces animales, dont les humains. Le mont Ararat est surtout la source de deux grands fleuves: le Tigre et l’Euphrate, qui alimentent la plaine fertile de l’ancienne Mésopotamie, l’Irak d’aujourd’hui. Gravir le Mont Ararat constitue un exploit sportif, mais nous rappelle aussi comment les plus anciens mythes de l’humanité ont été créés pour tenter d’expliquer les choses.
Voyage en Turquie : Le Mont Ararat et les sommets des bords de la mer Noire

Jour 1 : Arrivée à Istanbul



Accueil à l’aéroport. Transfert et installation à l’hôtel pour la nuit.

Jour 2 : Istanbul - Trabzon



Transfert à l’aéroport et envol pour la ville de Trabzon.

L’après-midi sera consacrée à la visite de la ville, fondée par les Miletiens au 7ème siècle avant notre ère. Vous pourrez vous promener dans le bazar russe qui possède un attrait pittoresque.

Installation à l’hôtel pour la nuit.

Jour 3 : Trabzon - Ayder - Yukarikavron


Randonnée de 4 h de marche

Nous quittons la ville de Trabzon, pour la partie montagne. Départ pour Ayder.
En route nous visitons le monastère de Sumela, plaqué entre ciel et terre sur le flanc d’une falaise rocheuse abrupte. L’accès au site, datant de l’an 385, se fait par un sentier escarpé. Notre véhicule nous conduit ensuite jusqu’à Ayder petit village de montagne, dans une vallée encaissée, entouré par une forêt de résineux. Ayder est particulièrement connu pour ses sources chaudes que vous aurez la possibilité d’expérimenter.

Départ de notre randonnée de 4 heures à travers la forêt. Pique-nique à l’ombre des pins, près d’un des nombreux torrents qui sillonnent le massif du Kaçkar. Possibilité de baignade pour ceux qui désirent se rafraîchir dans les eaux limpides. Nous arrivons dans les alpages du village de Yukaiıkavron où nous nous installons en pension.

Diner et nuit en pension.

Jour 4 : Yukarikavron - village d’Olgunlar


Randonnée de 5 à 6 h de marche

Départ matinal, en montée vers le lac de Büyükdeniz. Cette partie de la région possédant une flore sauvage très poussée, mille et une fleurs ornent notre chemin. Un petite descente et nous sommes sur un ensemble d’autres lacs, près desquels nous mangerons notre pique-nique à midi.

Le passage du col de Çaymakçur (3 050 m.) nous permet d’accéder au versant Est du massif. Notre sentier passe à nouveau par des étendues de champs de fleurs sauvages: une occasion unique pour les passionnés de la flore alpine. Arrivée au village d’Olgunlar.

Diner et nuit en pension.

Jour 5 : Village d’Olgunlar - Dilberdüzü


Randonnée de 4 h de marche

Départ du village d’Olgunlar pour 4 heures de marche (et 500 m de dénivelée). Nous marchons sur un sentier battu, au milieu de milles fleurs, au fond d'une vallée, en suivant un lit de rivière où l'eau coule abondamment. Nous sommes entourés par des hautes cimes enneigées.

Et au loin nous apercevons déjà le sommet principal de la chaîne Pontique: le sommet du Kaçkar culminant à 3 937 m. d'altitude.

Arrivée au camp de Dilberduzu (2 700 m.). Nous faisons nos derniers préparatifs pour le lendemain, journée d’ascension du sommet.

Dîner et nuit au camp.

Jour 6 : Mt. Kaçkar (3 932 m.)


8 heures de marche pour 1250 mètres de dénivelée

Ascension facultative du sommet du Kaçkar. Il faut partir très tôt le matin pour ceux qui veulent monter à 3 932 m. d'altitude. L'ascension est sans difficulté technique, mais nous rencontrons de temps en temps un terrain raide et qui se délite parfois. Sur notre sentier se trouve le lac Deniz Golu. Certains peuvent arrêter leur randonnée ici.

Depuis le sommet du Kaçkar il est possible d'apercevoir le mont Ararat, ainsi que les sommets du Caucase (si les conditions météorologiques le permettent).

Redescente au même camp par le même chemin.

Jour 7 : Dilberdüzü - Hevek - Yusufeli



Nous quittons notre camp de base en direction du village de Hevek, avec un dernier regard sur les cimes enneigées qui entourent le Kaçkar.

Trek de 4 heures de marche. Au village de Hevek, nous nous arrêtons afin de prendre notre dernier pique-nique du circuit, à 2100 m. Transfert ensuite dans le bourg de Yusufeli, qui est traversé par la rivière de Coruh, avec ses eaux abondantes.

Dîner et nuit en pension.

Jour 8 : Yusufeli - Erzurum - Doğubeyazıt



Le matin, départ pour Erzurum le long de la vallée de Tortum. Visite de quelques monuments historiques de la ville d'Erzurum : la mosquée de Çifteminare ( double minaret) fondée en 1253 par le Sultan seldjoukide Alaeddin Keykubat, admirons la complexité de son portail sculpté et son double minaret majestueux.

Après le déjeuner poursuite de notre route jusqu'à la ville de Dogubeyazit, où nous ne sommes qu'à 10 km de la frontière iranienne.

Arrivée à Dogubeyazit et installation à l'hôtel.

Jour 9 : Dogubeyazit - Mt. Ararat


5 heures de marche pour 1 250 mètre d’ascension

Transfert (1 h de route) jusqu'au village de Cevirme (1 950 m.) pour le début de notre randonnée qui compte 5 heures de marche pour 1 250 mètre d’ascension.

Arrivée au campement de base, situé à 3200m d'altitude. Dîner et nuit au camp 1.

Jour 10 : Mt Ararat


Randonnée de 5h de marche et 900 mètres d’ascension

Cette journée sera consacrée à une acclimatation de notre organisme autour du campement.
Pour éviter le mal d’altitude, nous laisserons notre corps fabriquer des globules rouges en plus grand nombre malgré l’altitude, donc la moindre densité d’oxygène. Forçons-nous à boire 4 litres d’eau par jour pour éliminer au maximum et éviter l’œdème cérébral ou des poumons.

Randonnée de 5h de marche (et 900 mètres d’ascension) vers le second campement, à l’altitude de 4 100m.

Jour 11 : Mont Ararat (5 165 m.)


7 heures de marche - + 1 065m / -1 965 m

Départ très matinal pour l'ascension du Mont Ararat de 5 165 m. en 7 heures de marche.

Du sommet l'on a une vue spectaculaire sur les montagnes du Caucase, l'Arménie , les montagnes du Kaçkar et l'est de l'İran. Cette partie de la randonnée est en option. (Niveau IV). Il est nécessaire d'utiliser le matériel technique pour quelques passages de névés. Retour vers le campement d'altitude du camp 2.

Ensuite, nous descendrons au camp de base 1 après une journée inoubliable. Dîner et nuit au campement à 3200m.

Jour 12 : Mt. Ararat - Dogubeyazi



Descente en direction du village de Cevirme. Puis départ en minibus jusqu'à Dogubeyazit. Déjeuner dans un restaurant local.

Après-midi libre. Visite du palais d' İshak Pacha, gouverneur ottoman de la province a fait construire ce palais au 17ème siècle dans un style architectural ottoman classique. Non loin, on peut y voir un bas-relief représentant un roi urartéen et une pierre tombale du 9éme siècle avant notre ère. Nous aurons aussi la possibilité de goûter au dessert local, l'achure dont on dit qu'il a été confectionné par la femme de Noé avec le peu de vivres qui restait dans l'Arche !
Plus sérieusement, abandonnons la légende pour l’Histoire : les royaumes d’Ourartou (nom que l’on retrouve dans "Ararat" et le peuple des "Ourites"), disparut au 6ème siècle de notre ère, remplacé par les Arméniens venus par vagues des Balkans.

Nuit à l'hôtel.

Jour 13 : Dogubeyazit - Van



Départ en minibus pour la ville de Van, l'ancienne capitale Tushpa du royaume Urartéen. Cette lointaine cité occupe une oasis verdoyante au pied d'un pic rocheux, couronné d'une imposante citadelle du 9ème S avant notre ère. Des marches taillées dans le roc mènent à la forteresse Urartéenne; à mi-chemin, des cunéiformes rendent hommage au roi Xerxès.

Possibilité de faire un tour et la visite en bateau autour du lac Van. (1 720 m.) Plusieurs sites urartéens et les ruines d'autre civilisations installées dans la région sont dispersés tout autour du lac. Des communautés religieuses ont recherché l'isolement, en construisant des monastères et des églises sur les îles du lac.

Puis retour en ville en bus et nuit à l'hôtel.

Jour 14 : Van - Istanbul



Le matin transfert à l’aéroport et envol pour İstanbul. Transfert et installation à l'hôtel.

Visite des monuments historiques de la ville: la Mosquée Bleue, le palais de Topkapi, le musée de Sainte Sophie.

Nuit à l'hôtel.

Jour 15 : Istanbul - Départ



Transfert à l'aéroport et envol pour le retour.


-- Fin de Nos Services --

Tarifs : Nous Consulter
Circuit non contractuel et donné à titre indicatif ( pour plus de détails et tous les renseignements utiles, se rendre sur le site de l'agence)