Circuit en Namibie

Caprivi, Du Kalahari aux Chutes Victoria - 15 Jours / 14 Nuits

Moins célèbres qu’Etosha, Swakopmund ou le Namib, le Caprivi a de nombreux atouts et mérite que l’on s’y attarde. C’est un tout autre pays à l’intérieur même de la Namibie : par son climat, ses ethnies, sa végétation ou son histoire.
Son origine remonte à la fin du XIXe siècle lorsque deux grandes puissances coloniales de l’époque, l’Allemagne et la Grande-Bretagne, vinrent à s’échanger des terres à des fins politico-stratégiques. L’Allemagne pensait pouvoir rejoindre le Tanganyika via le Zambèze et obtint cette bande de terre qu’on appelle désormais la Bande de Caprivi.
Ses parcs sont de tailles modestes mais offrent une richesse et une diversité animalière étonnante.
Ce parcours original se situe entièrement dans le bassin sablonneux du Kalahari, a une altitude moyenne et presque constante de 1000 mètres.
Pour atteindre le Caprivi, nous passerons tout d’abord par de grands espaces dédiés aux fermes d’élevage extensif avant d’atteindre le Bushmanland, aujourd’hui dénommé « Nyae-Nyae conservancy ». Cette région est un des derniers refuges pour les Sans que nous accompagnerons pour quelques balades et découvertes naturalistes en brousse.
Ensuite, nous traverserons du sud au nord le parc très boisé de Kaudom, réputé pour ses éléphants mais aussi ses antilopes rouannes, encore en assez grand nombre ici.
Enfin, nous atteindrons le Caprivi avec le petit parc de Mahango, un petit bijou de nature. Puis nous enchainerons avec les parcs de Bwabwata, Mudumu et Mamili si les conditions le permettent car ce dernier est très marécageux.
Puis le parc de Chobe et ses éléphants par milliers. Nous nous concentrerons sur la rivière Chobe, tout d’abord sur ses rives où nous camperons et enfin à bord d’un bateau pour une observation unique.
Ce périple se terminera par une des attractions les plus prisées d’Afrique Australe : les Chutes Victoria.


Les Moments Forts
> La région de Nyae-Nyae (Bushmanland)
> Le Parc de Kaudom et ses nombreux éléphants
> Les parcs de Mahango, Mudumu et Mamili
> La faune abondante et permanente le long du fleuve Chobe
> La croisière en bateau sur le fleuve Chobe
> Les chutes Victoria
Safari hors des sentiers battus en Namibie : Caprivi, Du Kalahari aux Chutes Victoria

Jour 1 : Kalahari



Accueil à l’aéroport et deux heures de routes environ pour rejoindre notre première étape. Une ferme située en plein cœur du désert du Kalahari.

Nuit au Kalahari Bush Breaks

Jour 2 & 3 : Nyae Nyae



La « Conservancy » de Nyae Nyae fut autrefois appelée Bushmanland et mesure près de 9000 km².  Elle permet aux Bushmen de subsister grâce aux revenus apportés par la chasse. Experts en botanique, ils ont réussis à traverser les temps grâce à leur talents de chasseurs cueilleurs et à la formidable connaissance de leur environnement. C’est accompagné de ces petits hommes que nous parcourrons la brousse pour y découvrir quelques uns de leurs innombrables secrets.

Nuit à la Conservancy, Bivouac

Jour 4 & 5 : Kaudom



Pas facile à observer mais toujours authentique, la faune du parc de Kaudom se caractérise tout d’abord par ses nombreux éléphants et ses antilopes rouannes, plus nombreuses ici que partout ailleurs en Namibie. Nous sommes dans le Kalahari et par conséquent il faut s’attendre à de longues traversées dans des sables souvent profonds. Les hyènes tachetées sont des visiteuses fréquentes, dès que le silence règne dans le campement.
Ce parc est également un haut-lieu pour l’observation tant quantitative que qualitative des rapaces.

Camping

Jour 6 : Mahango



Un avant-goût du delta de l’Okavango, un parc aux dimensions réduites mais qui concentre malgré tout grand nombre d’espèces de mammifères et plusieurs centaines d’espèces d’oiseaux. Un des rares endroits en Namibie où la rencontre avec l’hippotrague noir ou l’antilope rouanne n’est pas chose rare. La proximité du fleuve Okavango et les plaines inondables sont de nouveaux écosystèmes offrant abris et pitance aux cobs Lechwe, cob des roseaux, guibs harnachés, buffles, sans oublier les hippopotames et crocodiles.

Nuit au Nunda lodge

Jour 7 : Nambwa



Bordé par la rivière Kwando à l’est, le très sablonneux parc de Bwabwata, anciennement Caprivi Game Park, est une région très boisée où les éléphants abondent à certaines saisons.
Les nombreux cours d’eau sont autant de mares aux hippopotames et sur leurs berges, les troupes de babouins et d’impalas trouvent leur nourriture. Le campement ombragé et au bord d’un marigot est un paradis pour les amateurs d’oiseaux.

Camping

Jour 8 : Mudumu



La route exclusivement 4X4 longeant le fleuve Kunene est de toute beauté. Au bout, Epupa, petit village nonchalant installé au bord du Kunene, tout près des fameuses chutes, un havre de paix que l’on ne veut plus quitter après avoir connu la fournaise des montagnes environnantes.
Confortablement installés à l’ombre des palmiers, nous profiterons des quelques moments de détente au bord de l’eau sur fond de grondement des chutes toutes proches. A la faveur de la fin de journée, quand la lumière est la plus belle et lorsque la température devient supportable, nous irons nous émerveiller devant le spectacle des chutes.

Camping

Jour 9 & 10 : Mamili



A l’instar de Kaudom, le parc national de Mamili est protégé par son isolement. Ses grandes plaines inondables rendent son accès difficile voire impossible en saison des pluies. Les nombreux marigots qu’il faut traverser, le pont métallique bancal à peine plus large que le 4X4 qu’il faut franchir, l’accès même à ce parc donnent un parfum d’aventure à ce séjour dans Mamili.
Outre les grands troupeaux de buffles, les éléphants, les koudous et impalas sont fréquemment observés. Les prédateurs sont plus discrets la journée mais à la faveur de la nuit tombante, lions et hyènes entament d’inquiétants concerts

Bivouac

Jour 11 : Chobe



Une carte postale grandeur nature ! C’est ainsi que l’on pourrait classifier ce petit bout de rivière entre Namibie et Botswana tellement la faune y est abondante et variée. Toutes les espèces majeures de la grande faune africaine y sont représentées à l’exception du rhinocéros. Que ce soit en bateau ou en 4X4, la balade mérite plus qu’un détour tant l’activité peut y être intense. Certes, l’endroit n’est plus confidentiel mais il reste malgré tout un haut lieu du safari en Afrique.

Nuit au Ihaha camping

Jour 12 & 13 : Rivière Chobe



La rivière Chobe qui sépare la Namibie du Botswana est en fait une rivière de débordement du tout proche et majestueux fleuve Zambèze. La croisière pendant 2 jours sur ses eaux paisibles sera l’occasion de découvrir la faune sous un aspect très différent. Un moment fort du voyage. Les opportunités photographiques notamment pour les oiseaux, les hippos et éléphants sont remarquables.

Nuit à Ichobezi

Jour 14 : Victoria Falls



La fumée qui gronde est le nom que les indigènes avaient donné à ces chutes qui comptent parmi les plus spectaculaires de la planète. Longue d’1,7 kilomètre et haute en moyenne de près de 100 mètres, elles furent redécouvertes par le célèbre explorateur de la couronne britannique, Livingstone. Depuis le ciel, l’eau ou la terre ferme, les chutes Victoria méritent que l’on s’y attarde quelques heures.

Nuit au Gertie’s Lodge

Jour 15 : Départ



Selon l’heure de votre vol retour, visite de la ville et de ses marchés, puis déjeuner et transfert à l’aéroport.


-- Fin de Nos Prestations --

Tarifs : A partir de 60 000 NAD / Pers. (base 4 pers.)
-> Convertir

Compris
> 1 véhicule 4x4 & Carburant (2500 km estimé)
> 1 Guide Francophone expérimenté
> Pension Complète , boissons incluses ( même dans les lodges)
> Entrées dans les Parcs, toutes activités
> Pourboire dans les Lodges

Non Compris
> Vols Internationaux
> Assurances Annulation/Bagages
> Les Options ou Activités non explicitement citées
> Pourboire à votre guide
> Visa au Zimbabwe

Notes Importantes
> Un voyage très varié et complet où le choix de l’hébergement, que ce soit en lodge ou en camping, est particulièrement étudié.
Nous vous invitons à prendre en compte que ce périple comporte de nombreuses nuits d’affilée en bivouac, sans infrastructure aucune (pas de sanitaires) mais au bout du compte vous repartirez avec des souvenirs et une expérience inoubliables.

> Les Bushmen ont pour la plupart perdu leur mode de vie ancestral et aujourd’hui survivent grâce aux différentes aides et subsides de l’état ou d’ONG internationales. La survie et la renaissance de la culture des ces derniers passent parfois par le tourisme. Les anciens transmettent alors ce qui leur reste de connaissance aux jeunes désœuvrés qui malheureusement sont trop souvent délaissés par l’état. Aller à la rencontre de ces peuples est toujours délicat et prendre un guide interprète devient alors indispensable pour une meilleure approche, respectueuse de leur us et coutumes, ce que nous ferons si la visite d’un village s’impose. Dans la région de Tsumkwe, nous nous ferons accompagner pour quelques heures à pieds en brousse. Nous apprécierons alors leur parfaite harmonie avec la nature et serons très certainement impressionnés par leur pharmacopée et leur connaissance du Désert du Kalahari.

> Le parc de Mamili est souvent inondé et par conséquent difficile d’accès voire impossible. Dans ce dernier cas, il sera alors proposé 2 nuits à Nambwa et 2 nuits à Mudumu.
Circuit non contractuel et donné à titre indicatif ( pour plus de détails et tous les renseignements utiles, se rendre sur le site de l'agence)