Circuit en Mongolie

Traversée intégrale en traîneau à chiens
du Mythique Lac Khuvsgul - 15 Jours / 14 Nuits

Khuvsgul est une province de la Mongolie, située àl’extrême nord du pays, elle porte le nom du plus grand et plus profond lac du pays, baptisé par ses anciens habitants, «le lac aux eaux bleues», popularisé plus tard par les Russes sous le nom « Kossogol ».
Cette région a conservé des traditions populaire, plus que dans les autres Aïmags et plusieurs ethnies y vivent, les plus connues sont les Darkhas, les Bouriates et bien sûr les Uriankhai, plus connus sous le nom de Tsaatan. Le lac Khuvsgul est baptisé « la perle bleue de la Mongolie » en raison de sa grande beauté et de la couleur de ses eaux.

Le secteur est réserve naturelle nationale et on peut y voir une faune et une flore très riche et très souvent endémique. Une grande variété d’oiseaux vivent là ou y viennent seulement au printemps. Le lac est bordé par les massifs montagneux de Saïan et de Khodiral Saridag, ou se trouvent près d’une dizaine de volcans éteints. De par son lac, Khuvsgul est l’une des rares régions où l’on mange du poisson. En hiver, le lac revêt une toute autre dimension, une immensité de glace au milieu de la nature vierge.

9 jours pour vivre des moments uniques au guidon de votre traîneau tracté par 6 chiens Alaskans, à la découverte d’un univers de glace, à la rencontre de la culture nomade Mongole.
Voyage en Mongolie : La grande aventure nordique de Khuvsgul

Jour 1 : Arrivée à Oulan Bator



Installation à l’hôtel à Oulan Bator. Visite de la ville et du grand monastère Gandan.

Découverte de la capitale, visite du monastère Gandan.
Il y a à Oulan Bator 7 principaux monastères et plusieurs temples et palais, dont les plus visités sont le Gandan et le Bogdo Khaan dont la construction a débuté en 1890.
En hiver, peu de possibilités de visites hormis quelques monastères, mais un passage par le grand marché de la ville est des plus authentique, tout s’y vends, de la petite cueillere à la coupe antique. Passage obligé au grand marché, vraiment typique, le marché de Naraantuul reste un des rares reflets de la vie Mongole traditionnelle.
Visites en fonction des possibilités du moment.

Nuitée à l'hôtel.

Jour 2 : Oulan Bator - Bulgan



Une première étape de 470 kilomètres pour rejoindre Bulgan, belle burgade d’environ 12 milles habitants, chef-lieu du département du même nom.

Bulgan a été construit à l’emplacement d’un ancien monastère détruit durant les purges soviétiques – Le monastère de Daichin Wangiin.

Nuitée à l’hôtel local.

Jour 3 : Bulgan - Mörön - Khatgale



Une belle route vous conduira vers Moron, en environ…heures.

Vous traverserez une variété de paysage, le parc des volcans, notamment le volcan Uran Togo.

Vous passerez par plusieurs petits villages dont Ikh Uul que vous reconnaitrez grâce au massif rocheux au pied duquel se trouve le village.

Un bel aperçu des immensités de Mongolie, cols et vallées, s’enchaineront avant d’apercevoir au fond de la mallée, la ville de Moron.
Pause à Moron, avant de reprendre la route vers le lac de Khuvsgul.

Une petite centaine de kms de route piste pour rejoindre Khatgal, petite bourgade à la pointe du lac, ancienne colonie Russe, autrefois très prospère par son commerce entre Mongolie et Russie. Arrivée à Khatgal en fin de journée et installation sous la yourte à la guest house.

Nuitée sous Yourte.

Jour 4 : Départ de la grande aventure



La première journée est assez courte, seulement une trentaine de kilomètres pour remonter le long estuaire et aborder la partie plus large du lac.
Cette journée sera aussi votre initiation à la conduite d’attelage de chiens. Nous ferons une petite halte à la source d’eau minérale très réputée qui se trouve à quelques kilomètres de Khatgal, sur le bord Est.

Ensuite traversée du lac pour rejoindre le camp de Haluun Zaing sur la rive Ouest du lac. Là, les gardiens du camp nous accueillerons. Haluun Zaing est un petit camp de yourtes à la pointe d’une lagune. En hiver nous serons les seuls visiteurs à nous aventurer par là. L’itinéraire n’est jamais tracé d’avance, car la glace vit, bouge et il faut souvent zigzaguer selon les caprices du lac.

Tester la traversée des crêtes de compression, chercher l’endroit le plus propice pour passer les crevasses ou encore louvoyer pour avancer face au vent….
Et les 30 kilomètres de base deviennent très vite plus longs que prévu.

Jour 5 : Haluun Zaing Camp - Jigleeg



Nous aborderons la partie du lac la plus large, avec une sensation d’immensité, même si nous restons à proximité de la côte.

L’étape de la journée sera de 45 km pour rejoindre le mythique Jigleeg, cette zone porte le nom de la petite rivière Jigleeg, mais est aussi celui du seul passage pour rejoindre Tsaagan Nuur, de l’autre côté du massif montagneux. Nous ferons une halte au petit lac Khar uus attenant à Khuvsgul Nuur, formé par une source minérale qui ne gèle pas en hiver et qui est l’abri de nombreux oiseaux, canards, cygnes, etc…
Un lieu d’une beauté sauvage rare.
Le lac est généralement bordé par une crête de glace bleutée, formé par l’accumulation de blocs de glace poussés là par la pression et les mouvements incessants de la carapace du lac.
Il n’est pas rare de croiser ici ou là un traîneau à cheval, ou un side-car, rencontres inattendues qui rendent cette traversée encore plus intéressante.

Le traîneau à cheval est pratiqué uniquement à Khuvsgul, dans le reste du pays, les chevaux sont ferrés pour la glace mais le terrain et les rivières ne permettent pas l’utilisation du traîneau. C’est l’une des spécificités de Khuvsgul.

En Mars, cette étape est l’une de celles qui réservent le plus de surprises, les vents violents qui s’engouffrent par les 3 ou 4 cols du massif du Khorido saridag, peuvent offrir quelques difficultés supplémentaires.
Ces vents sont aussi à l’origine de crêtes de compression ou crevasses qui barrent l’accès au petit lac de Khar uus.
Il peut arriver que les éléments rendent impossible l’accès à Jigleeg ; mais le guide connaît bien le lac, les itinéraires et surtout toutes les solutions pour faire face aux imprévus. Les familles nomades qui vivent sur le bord du lac, non loin de Khar uus offrent toujours un abri pour la nuit, soirée improvisée avec nos hôtes, qui sont souvent parmi les moments forts du circuit.

A Jigleeg, plusieurs cabanes de bois sont installées non loin du lac, principalement habitées en hiver, nous passerons la soirée dans l’une d’elles en compagnie de nos hôtes Dolgor et Minjee.
Comme tout col, Jigleeg est un couloir à vent, toute la zone en bordure du lac est ainsi balayée presque en permanence et l’arrivée à la cabane de nos hôtes, se fait presque tout le temps hors neige.

Jour 6 : Jigleeg - Dolon Uul



Longue remontée plein nord vers la presqu’île Dolon Uul à 55 km de Jigleeg. Une longue journée où nous passerons de nombreuses crêtes de compressions qui se forment dans le secteur. La glace de Khuvsgul est d’une incroyable pureté, ou emprisonnant des bulles d’air blanches. La glace claque fréquemment en de sourds grondements, des vagues persistent aussi sous l’épaisse couche de glace.
Vue imprenable sur la chaine de montagne, frontière avec la Russo/Mongole. L’itinéraire longe la côte, jusqu'à Khashim, où se fait souvent le pique-nique.

De Khashim, il reste à traverser le golfe de Doloon uul pour rejoindre Zeminanii Bulan à la pointe Est de la presqu’île de Doloon Uul, une trentaine de kilomètres droit devant; loin de la côte, sur une surface quasi plane …cela laisse juste le temps de faire une petite sieste accoudé au traîneau.
Une trentaine de kilomètres qui offrent des moments d’une rare tranquillité, les chiens prennent le rythme et ne relâchent pas, vitesse moyenne 13 à 16km/h en fonction des conditions de neige.
Cette partie nord du lac est presque entièrement enneigée durant tout l’hiver, l’ambiance est totalement différente au pied des hauts sommets du Khorido Saridag, paysages d’une grande beauté.
Nous arriverons à Zemianii Bulan en fin d’après-midi, ce lieu était un endroit très fréquente à l’époque ou le traîneau à cheval était le seul moyen pour traverser le lac en hiver, bien protégé des vents dominants et laissant la possibilité aux chevaux de paître l’herbe abondante de l’été.

Nous passerons la nuit sous tente au bord du lac à côté d’une plage de galets, dans une atmosphère irréelle …

Jour 7 : Dolon Uul - Khankh



Traversée du lac Nord/Nord-Est, pour rejoindre Khankh, anciennement appelé Turt. A cet endroit, le lac fait une trentaine de km de large, mais la large parabole effectuée pour éviter une zone de crêtes de compression qui se trouve tous les ans au même endroit, ramène l’étape à presque 40 km.
Très vite on aperçoit le village qui s’étend au pied de la falaise, un point de mire qui semble ne jamais se rapprocher.

Pique-nique au milieu du lac, puis dernière ligne droite vers le camp de « la plage d’argent ».
Khankh est un village frontalier, petit port…une sorte de bout-du-monde, un endroit magique ou règne une ambiance très particulière, une ambiance hors du temps, oui tout semble aller au ralenti.

Au-dessus du village, trône en maître des lieux le mythique Monkh Saridag, magnifique montagne vénérée par les habitants de Khankh. Un beau sommet qui culmine à presque 3 500 m. et qui marque la frontière avec la Russie toute proche.

Accueil très Russe au camp de yourtes la plage d’argent, après ces quelques jours quelque peu rustiques, vous apprécierez le confort d’une yourte chauffées et les toilettes, sans parler du « bagna » (sauna Russe).

Nuitée sous Yourte.

Jour 8 : Journée pêche sous glace à KHankh



La pêche sous glace est une des spécialités de Khuvsgul.
A l’extrémité nord du lac, la rivière Ikh Khoroo vient déverser ses eaux créant même en hiver, un réservoir de nourriture pour les poissons. C’est là que nous irons percer quelques trous dans la carapace de glace, pour découvrir le charme tranquille de la pêche sous glace et tenter de ramener quelques belles prises pour se délecter de grillades durant le reste du circuit.

En soirée, préparatifs du départ du lendemain.

Nuitée en Yourte.

Jour 9 : Khankh - Maint



Passage au pied de la colline ou sont dressés les 13 Ovoos, vestiges d’un passé glorieux, qui ne sont autres que les anciennes traces de la limite de l’empire Mongol à l’époque de Chinggis Khan. L’empire du grand Khan étant alors constitué de 13 provinces; tout étranger franchissant cette limite savait ainsi qu’il rentrait sur le territoire des 13 Aimags.

Longue traversée de l’anse de…. pour rejoindre une petite crique, non loin du lieu dit Sevsuul.
La côte Est est très découpée, succession d’anses et de criques, plages sablonneuses et petites falaises. Les caprices de la glace guideront notre itinéraire au travers des crêtes de compression et crevasses, avant de rejoindre la petite crique de Maint, au pied d’une colline qui nous protégera du vent. Vue imprenable sur le massif du Khorido Saridag.

Nuitée sous tente.

Jour 10 : Maint - Dalayn Modon Huys



Nous prendrons alors la direction plein large, vers le centre du lac, pour rejoindre la grande île, Dalayn Modon Huys, qui signifie le « fils boise de l’océan », aussi appelle le nombril du lac.
Cette île mesure environ 3 km de diamètre, c’est une zone très boisée sur laquelle vivent cerf et chevreuil, il n’est pas rare d’y voir des traces de loups qui viennent y chasser.
L’île est l’un des secteurs les plus protégés du lac. La vue est splendide, avec dans le fond des sommets à 3000m qui séparent le lac Khövsgöl de la dépression de Darkhad.
C’est sur la partie Sud de l’île que nous planterons la tente, non loin d’un site shamanique, une tombe et quelques totems qui donnent une ambiance de films de corsaires.

Devant on distingue parfois l’autre île qui se trouve à une quarantaine de km. Il n’est pas rare de sentir quelques vibrations dues aux craquements de la glace. Etranges bruits qui viennent du fond du lac… Moments inoubliables!

Nuitée sous tente.

Jour 11 : Dalayn Modon Huys - Khelengiin Uzuur



Nous prendrons un nouvel itinéraire vers la cote Est du lac, pour rejoindre une belle crique ou se jette la riviére Kheg Tsar. Longue étape de plus de 50 km.
….après une quinzaine de kilomètres, Radan Khuy, la petite île, le « fils de pierre » se distingue mieux et devient vite le point de mire.
Enfin on aperçoit les détails de l’île qui n’est autre un récif rocailleux qui sert de nichoir aux mouettes et cormorans à partir du mois de Mai.

Encore une dizaine de kilomètres pour rejoindre Khelengiin Uzuur, situé sur une péninsule boisée, c’est là, au bord du lac, dans cet endroit sauvage que nous passerons la nuit sous la tente.
Les quelques familles habitant cette zone font partie d’une sous-ethnie Urkhianqui et des bouriates, mais leurs camps d’hiver sont assez loin de la côte.
Pratiquement inhabitée, la côte Est est très boisée et marécageuse, c’est une zone ou la faune sauvage est trés presente. Arrivée en fin d’après midi. Un bon thé pour se remettre de cette longue journée, puis tâches quotidiennes, installer les chiens, les nourrir, ranger le matériel, etc…
Nous aurons alors déjà parcouru plus de 250 km sur les glaces de Khuvsgul. Le traîneau à chiens sera devenu pour vous une technique acquise ce qui vous permettra d’apprécier pleinement la beauté des paysages.

Nuitée sous tente.

Jour 12 : Khelengiin Uzuur - Khatgal



Dernière partie du périple sur les glaces du Khuvsgul…
Nous longerons encore un peu la cote Est du lac, dans ce secteur aux contours sinueux ou se trouvent plusieurs sites de pêche….

Une halte pique-nique dur le rocher de Radan Suum, qui marque la fin de la partie large du lac.
Descente de l’estuaire pour arriver enfin au port. Quelques bateaux sont là, bloqués par la glace, ils sont les vestiges d’une époque où le commerce était florissant. Un seul de ces gros navires navigue encore en été.

Arrivée à Khatgal en milieu d’après-midi. Installation à la guest house.

Nuit en Guest House.

Jour 13 : Khatgal - Amarbayasgalant



Retour vers Ulaanbaatar par le même itinéraire qu’à l’aller, car il s’agit de la seule route digne de ce nom qui relie Moron à la capitale du pays.

Aujourd’hui, vous vous arrèterez à Amarbaysgalant, un peu après Bulgan. Amarbayasgalant, dont le nom signifie "Félicité tranquille", est l'un des trois plus grands centres monastiques bouddhistes de Mongolie. Le monastère a été construction vers 1730, il est situé près de la rivière Selenge, au pied du Mont- Büren Khaan.
Le monastère a été construit sous le règne de l'empereur Manchou Kang Xi dénommé Enkh-Amgalan Khan par les Mongols pour servir de dernière demeure à Zanabazar, qui était alors le chef spirituel du bouddhisme en Mongolie.
Visite très intéressante.

Nuitée au camp proche du monastère.

Jour 14 : Amarbayasgalant - Oulan Bator



En début de matinée, visite du monastère, généralement, les offices se déroulentle matin. Puis route vers la capitale.

Arrivée à Ulaanbaatar en fin de journée.
Installation à l’hôtel et dernier dîné en ville avec notre équipe de guide et chauffeur.

Nuitée à l'hôtel.

Jour 15 : Oulan Bator - Départ



Transfert à l'Aéroport dan sla journée puis Vol international


-- Fin de Nos Services --

Tarifs : Nous Consulter

Notre prestation comprend

> Musher francophone, parle également anglais et espagnol et accompagnateur montagne – 20 ans d’experience dans les expeditions en traineau à chien.
> Logistique et transferts
> Le vol intérieur Oulan Bator/ Moron/ Oulan Bator
> Matériel nécessaire à la pratique du traîneau
> Hôtel à Oulan Bator.
> Guest house sous yourte à Khatgal et Khankh
> Hébergement chez l’habitant
> Restaurant & repas
> Visite de Oulan Bator et entrée au parc de Khuvsgul
> Permis spécial zone frontière Russo/Mongole
> Chauffeur/Guide francophone ou anglophone à Oulan Bator

Notre prestation ne comprend pas
> Vol international et taxes d’aéroports.
> Assurances personnelles.
> Consommations personnelles.
> Tout ce qui n’est pas mentionné dans la section “le prix comprend”

Encadrement & logistique
> Un guide francophone ou anglophone à Oulan Bator .
> Joël, le musher, sur la partie Khuvsgul.
Circuit non contractuel et donné à titre indicatif ( pour plus de détails et tous les renseignements utiles, se rendre sur le site de l'agence)