Trek en Corée du Sud

Trekking Tour - 14 Jours / 13 Nuits

Durant la Guerre de Corée (1950-1953) toutes les parties impliquées se retrouvèrent à lutter les unes contre les autres, mais également contre le climat et surtout le relief. Encore aujourd’hui, les troupes américaines stationnées endurent des saisons rudes et un découpage montagneux et escarpé leur permettant de travailler dans des conditions d’activité intense.

Venez vous aussi découvrir et arpenter les montagnes coréennes. Bien que modestement élevées, elles témoignent cependant d’une déclivité assez forte rendant toute randonnée assez intéressante, et permettant surtout de contempler des paysages superbes dans des zones peu habitées voir désertiques.
La Corée est traversée dans toute sa longueur péninsulaire par une épine dorsale montagneuse, souvent représentée comme la colonne vertébrale du tigre coréen.

Couvertes de forêts, de landes humides ou sèches, de crêtes dénudées, les montagnes coréennes offrent a un visage pittoresque et grandiose à la fois. En cheminant le long de ses sentiers, accompagnés par un guide et un interprète professionnels, vous parcourrez les coteaux et vallées qui font du paysage coréen une terre rude mais splendide, empreinte d’éternité minérale.
Voyage en Corée du Sud : Gyonsangdo Tour

Jour 1 : Arrivée à Séoul



Arrivée à l’aéroport de Incheon : nous assurons la liaison jusqu’à votre hôtel
> Départ pour le Palais de Gyeongbokgung : relève de la garde - Musée folklorique national : situé à l’intérieur du palais de Gyeongbokgung, il contient plus de 98,000 objets et retrace l’Histoire du peuple coréen de la préhistoire jusqu'à la fin de la Dynastie Joseon, en 1910

- Déjeuner dans le quartier de Samcheongdong (repas recommandé : “Sujebi” - soupe de pates découpées à la main accompagnée de légumes)

- Départ pour la place de Gwanghwamun :
> statue du Général YI Sun-Shin : Yi Sun-Shin est un amiral coréen, né le 28 avril 1545 et mort le 16 décembre 1598 au cours de la bataille de No-Ryang, qui conclut la guerre Imjin. Ayant sauvé deux fois son pays au cours de cette guerre, en mettant ses qualités de courage, de compétence technique, de droiture, de hauteur de vue et de culture raffinée au service d'un patriotisme sans faille, il est considéré en Corée comme un héros national à l'égal d'une Jeanne d'Arc ou d'un amiral Nelson.

> Statue du Roi Sejong : Sejong le Grand, né le 7 mai 1397 et mort le 18 mai 1450, est le quatrième roi de la dynastie coréenne Joseon, de 1418 à 1450. C'est lui qui est à l'origine du Hunmin Jeongeum, les Sons corrects pour l'éducation du peuple (que l'on appelle hangeul de nos jours), alphabet destiné à remplacer le système d'écriture chinois utilisé dans le pays à l'époque mais jugé bien trop complexe. Les historiens confirment qu'il serait le seul à l'origine de l'alphabet national coréen, le hangeul, puisque les chroniques de l'époque indiquent que les savants lui reprochèrent de l'avoir rédigé seul et en secret. En effet il était très probablement l'homme le plus apte en matière de phonétique, il envoya treize fois ses savants consulter un grand phonéticien chinois exilé à la frontière sino-coréenne pour leur faire entendre raison. Le hangeul est considéré de nos jours par certains linguistes comme un alphabet parfait dans le sens où il correspond parfaitement à la langue1.

> Rivière de Cheonggyecheon : promenade s’étendant sur 8.4 km, c’est un projet qui vit le jour en 2005, initiative prise par le maire de Séoul de l’époque, l’actuel Président de la République de Corée, Lee Myung-Bak. A l’origine, c’était un cours d’eau traversant une partie de la ville d’Est en Ouest, mais il fut recouvert et transformé en route entre 1948 et 1960.

Jour 2 : Séoul - Namhansanseong - Mont Namhan - Séoul



> Visite de la forteresse Namhansanseong : supposée construite par Onjo, le fondateur de la dynastie Baekje, la forteresse, située sur la montagne Namhan, au sud de Séoul, a en réalité été construite en 672 par Shilla pour se protéger de la Chine des Tang. La majeure partie des constructions encore existantes remonte à la période de Choseon. Elle comporte aujourd’hui 4 portes, des murs d’enceinte et plusieurs temples qui ont été restaurés dès 1954.

> Ascension du Mont Namhan : Son ascension est classée catégorie 2.

Jour 3 : Séoul - Gwangju



Départ pour Gwangju.

> Visite de la forêt de bambous de Juknokwon. Située dans la ville de Damyang, elle est entourée par de multiples routes comportant des Metasequoias sur leurs bords.

Jour 4 : Gwangju - Mont Cheonhwangsan - Gwangju



Ascension du mont Cheonhwangsan : d’une élévation de 1 189m., son ascension demande une journée aller-retour. Catégorie 3.

Jour 5 : Gwangju - Daewonsa



Départ pour Daewonsa.

Ascension de la montagne Jirisan : d’une élévation de 1915m. L'ascension comporte 3 parcours au choix, de catégories 4 à 5.

Parcours 1 (Cat. 4) : De Ssanggyesan à Cheonghakdong. Parcours assez court (~10km ou 5~6heures aller-retour). Cette ascension vous emmènera voir plusieurs des temples perdus sur les pentes de Jirisan. Paysages a la fois minéraux et boisés

Parcours 2 (Cat. 4) : Du village de Jungsan-ni à Cheonhwanbong. Parcours simple, court mais assez pentu. (~6Km ou 4~5heures aller retour). Cette ascension vous emmènera découvrir brièvement l’esprit des montagnes coréennes. A travers forets et rocailles, vous découvrirez pourquoi tant de Coréens aiment la randonnée.

Dans le cas où le chemin 3 serait choisi, le planning n’inclura pas le jour 2: Forteresse de Namhansan et mont Namsan.

Parcours 3 (Cat. 5) : Du temple de Hwa-eom-sa à celui de Daewon-sa. Ascension ardue et demandant une bonne condition physique, elle demande environ 20 heures d’ascension aller retour (~45km a/r). Elle emmene ceux qui osent l’arpenter, dans des paysages aussi magnifiques que lunaires. Certains plateaux rappellent beaucoup par l’environnement et la flore, les landes écossaises ou irlandaises, mais par 1500m d’altitude.

Jour 6 : Daewonsa - Busan



Départ pour Busan.

> Visite du Phare de Taejongdae en bord de mer : Taejongdae est un parc naturel présentant des falaises rocheuses face a la mer, situées a la pointe sud de l’ile de Yeongdo-gu. On y trouve, entre autres, une importante quantité d’arbres à feuilles persistantes. Le nom du parc dérive du nom du Roi Taejong Muyeol (604-661), 29ème roi du Royaume de Silla, qui affectionnait la pratique du tir à l’arc.

> Quartier de Nampodong : chaque année, des centaines de milliers de touristes affluent dans les rues de ce district, plus particulièrement pendant le Festival International du Film de Busan qui a lieu tous les ans en automne.

> Marché aux poissons de Jagalchi : Le plus grand marché aux poissons de Corée! Surnommé « Jagalchi Ajimae » (Ajimae est le dérivé de Ajumma qui signifie « femme mariée » dans le dialecte de Busan), les femmes jouèrent un rôle important dans la vie du marché dans les années 50, après la Guerre de Corée. On y trouve des dorades, poissons plats, flets, abalones, tuniciers, calamars, poulpes, et autres fruits de mer. Le marché est accessible en métro.

Jour 7 : Busan - Geumcheonsan - Temple de Beomeosa - Busan



> Ascension du mont Geumcheonsan, élévation 801,5m, catégorie 3, visite de la forteresse.

> Visite du temple de Beomeosa : Centre de l’Ordre bouddhiste Jogye (importateur de la doctrine Seon « Zen » en Corée), le temple est un des plus importants temples « urbains » (bien qu’isolé dans la montagne) de Corée. Construit en 678 par le moine Uisang, sous le règne du Roi Munmu de la dynastie Shilla, le temple a abrite a son apogée plus de 1000 moines et comportait plus de 360 salles. Les moines défirent l’attaque des Japonais à plusieurs reprises durant le XVIe siècle. Détruit à plusieurs reprises, notamment lors et par la conquête japonaise de 1592 et de 1602, le temple abrite 6 Trésors Nationaux.

Jour 8 : Busan - Jejudo



Départ pour Jejudo.
Puis départ en bateau pour l’île de Udo (traversée de 15 minutes).

> Falaises basaltiques de Jusangjeolli : formées il y a plus de 200.000 ans, elles doivent leur création a l’éruption du volcan Hallasan dont la lave atterrit dans la mer de Jungmun. Il s’agit de colonnes rocheuses cubiques ou hexagonales de différentes tailles qui donnent l’impression d’avoir été retravaillées a la main par un tailleur de pierres. L’administration locale leur attribua le nom de « roches de Jisatgae ». A marée haute, la vue des vagues venant se briser contre les rochers est tout simplement époustouflante.

> Jardin secret de Jeju : un des jardins les plus beaux au monde, il s’étend sur 6.616 mètres carrés et est admirable de par sa beauté et son atmosphère aspirant à la tranquillité spirituelle. - Cascade de Jeongbang : c’est la seule chute d’eau en Asie qui se jette directement dans l’océan. Elle fait partie des 10 merveilles de Jejudo. La légende raconte qu’un dragon sacré vivait sous la cascade et que son esprit habitait les eaux. Ses vertus étaient à la fois médicinales et veillaient à l’abondance de pluie pendant les périodes de sécheresse.
Une autre légende raconte que l’Empereur Jin (259 av. J.-C. - 210 av. J.-C.) de Chine, envoya un de ses serviteurs, Seobul, à la recherche de la jeunesse éternelle contenue dans des herbes magiques du Mont Halla. Echouant dans sa quête, il découvrit la chute d’eau de Jeongbang et inscrivit «Seobul Gwaji » (Seobul était là) sur la paroi de la cascade. Actuellement, on peut y observer l’inscription « Seobulgwacha », témoignage du passage de Seobul.

Jour 9 : Jejudo



Ascension du mont Hallasan, élévation 1950m. L'ascencion comporte 2 parcours de catégories 2 et 3. Le Mont Hallasan est le point culminant de la Corée du Sud, à1 950 mètres d'altitude. Il domine l'ancienne île volcanique de Jeju, où il est situé, à 100 kilomètres au sud des côtes de la Corée continentale. Il est caractérisé par le nombre important et la grande longueur des tunnels de lave qu'il a produit (42 km). Il a été classe patrimoine mondial de l’UNESCO. Il n’est plus en activité depuis l’an 1007.

Parcours 1 (Cat. 3) : Gwaneumsajeongmaek, relativement aisé et court (18,4km ou environ 6 heures aller retour), ce parcours vous emmènera jusqu’au sommet ou vou pourrez admirer le lac du « Cheval Blanc » et les tunnels de tuf volcanique.

Parcours 2 (Cat. 2) : Yeongshiljeongmaek, plus court que le précédent, ce parcours ne vous emmènera pas jusqu’au sommet, mais à travers une végétation rase et sèche recouvrant les pentes bsasaltiques et trachytiques du volcan. La flore bien que courte rappelle le décor des Shetlands ou des iles côtières galloises. Vous pourrez découvrir les « oreum », cônes parasites qui se formèrent lors des diverses éruptions passées. Il vous emmènera d’ailleurs à celui de Witsae. Le restant du parcours ayant été ferme pour protéger la flore du parc naturel de Jejudo.

Jour 10 : Jejudo - Busan - Gyeongju



Retour sur Busan et départ pour Gyeongju.
Visite du temple de Bulguksa et de la grotte de Seogkuram.

Jour 11 : Gyeongju - Haeinsa - Sokcheo



Départ pour Haeinsa.
Visite du temple de Haeinsa et du Tripitaka Koreana.

Départ pour Sokcheo.

Jour 12 : Sokcheo - Mont Seoraksan



> Ascension du mont Seoraksan, élévation à 1708m. L'ascension comporte deux parcours de categories 2 et 4. Regroupant une trentaine de pics, il culmine à 1 708 m d'altitude au sommet Daecheongbong. C'est la troisième plus haute montagne de Corée du Sud, après le volcan Hallasan, et le Jirisan. On désigne fréquemment en Corée sous le nom de Seoraksan une partie importante du massif. Les autres sommets principaux sont le Hwachaebong, le Hangyeryeong, le Madeungryeong et le Ulsanbawi.

Parcours 1 (Cat. 4) : L’ascension du sommet Ulsanbawi est un « must » en Corée. Non pour sa difficulté et sa longueur relative, mais par ses points de vue et ses paysages sublimes. Dorée en été, la montagne offre un paysage sauvage et tendre, harmonie de couleurs chaudes, vertes et minérales. Edelweiss, thuyas, pins, pins nains, forsythias, saussureas, ifs, genévrier et aubépines ont elu domicile sur ses pentes et ont construits de superbes tableaux naturels.

Parcours 2 (Cat. 2) : Suivant la promenade de 300 mètres le long du torrent de Waseondae Rock, la vue est superbe, surtout là où l'eau des précipitations tombe en cascades. «Biseondae» est tiré de la légende d'une fée qui s'envola dans le ciel tout en admirant de beaux paysages de la région. Le paysage grandiose des rochers et des falaises semblent comme être en contact avec le ciel, et Biseondae a inspiré de nombreux poètes et savants à travers les âges. Certains de leurs écrits ont été gravés sur les rochers et y sont conservés jusqu'à ce jour. Le chemin de Sogongwon à Biseondae est d’environ 3 kilomètres et dure environ 100 minutes aller retour.

Jour 13 : Sokcheo - Séoul



Retour sur Séoul.
> Visite du Marché de Namdaemun : le plus grand mais aussi le plus ancien marché de Corée du sud, où l’on peut trouver plus de 1,700 types de produits différents tels que des vêtements, du tissu, des produits alimentaires, des souvenirs, des ustensiles de cuisine, etc.

> Quartier antiquaire de Insadong : Il fut un temps ou Insadong était le plus grand quartier antiquaire et d’oeuvres d’art de Corée. La rue principale s’appelle Insadong-gil et est connectée à une multitude de petites allées dans lesquelles vous trouverez des restaurants et maisons de thé traditionnels. A ne pas manquer: Tongmungwan (la librairie la plus ancienne de Séoul) et Kyung-In Art Gallery.

Temps libre.

Jour 14 : Séoul -Départ



- Départ vers l’aéroport de Incheon


-- Fin de Nos Services --

Tarifs : Nous Consulter

Le prix comprend
> L’hébergement pendant 13 nuits : vous serez logés dans des hôtels (chambres de 2) ou maisons traditionnelles
> Les transports : billet d’avion Séoul/Jejudo A/R, la location d’un mini-bus/van privé + chauffeur lors des excursions, les traversées en bateau, les transports sur Séoul et ses alentours
> Les prestations d’un accompagnateur francophone bilingue
> Les visites

Le prix ne comprend pas
> Le billet d’avion Paris/Séoul A/R : nous pouvons vous orienter vers des agences de voyages basées en France
> Les repas : il faut compter entre 4 et 10€ par repas
> Les assurances voyages
> Les dépenses personnelles

Programmes susceptibles de modifications selon les conditions. Toutes modifications importantes auront lieu avec un préavis suffisamment importants pour être notifiées dans un délai raisonnable aux clients.
Circuit non contractuel et donné à titre indicatif ( pour plus de détails et tous les renseignements utiles, se rendre sur le site de l'agence)